lascif

 

définitions

lascif ​​​ , lascive ​​​ adjectif

vieilli Fortement enclin aux plaisirs amoureux. ➙ sensuel.
Très sensuel. ➙ érotique, lubrique. Démarche lascive. Regards lascifs.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un certain jour, après avoir contemplé d'un regard lascif les formes charmantes de son épouse, il suivit l'exemple d'un oiseau qu'il avait vu un instant auparavant s'accoupler avec sa femelle.Léon de Rosny (1837-1914)
C'était bien un couple délicieux de volupté, de grâces, d'abandon lascif, de pudeur craintive.Alfred de Musset (1810-1857)
Un rire pétillant et lascif étincelle dans ses yeux, comme un rayon brille dans l'onde.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Elle vivait dans on ne sait quelle attente d'un idéal lascif et suprême.Victor Hugo (1802-1885)
Elle allait, revenait, barrant le trottoir à tout passant, avec ici et là la double avance d'un corps imitant le lascif balancé d'une contredanse.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Aussi bien la guerre n'est-elle plus, dans nos sociétés, qu'un mal héréditaire, un retour lascif à la vie sauvage, une puérilité criminelle.Anatole France (1844-1924)
Les yeulx doivent regarder celuy à qui tu parles, mais posement et simplement, sans qu'ilz montrent rien de lascif ou de meschant.Alfred Franklin (1830-1917)
À mesure que ce dîner s'avança et que les convives s'échauffèrent, le spectacle changea de caractère, et de voluptueux devint lascif.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'était du reste un regain de l'ancienne passion, à laquelle rien de nouveau, rien de plus profond ne s'était ajouté ; il avait le même caractère purement extérieur et presque lascif.Auguste Angellier (1848-1911)
Très lascif, le mâle lapin cherche à se débarrasser de sa progéniture, pour suspendre l'allaitement et chevaucher à nouveau la femelle.Remy de Gourmont (1858-1915)
Il sentait, sans en avoir conscience, le souffle à la fois innocent et lascif de cette fille de la nature, éprise de lui sans le savoir.George Sand (1804-1876)
Elles ont, dit-il, la taille belle, les yeux vifs, la couleur d'un noir fort brillant, et l'air extrêmement lascif.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Sur le marbre chaste et nu de la jeune fille, vais-je mettre le peignoir lascif de la femme amoureuse ?Hector Malot (1830-1907)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LASCIF, IVE » adj.

Qui est adonné, ou qui porte à la luxure, à l'incontinence. On deffend les tableaux lascifs, les postures lascives, les Livres lascifs, les paroles lascives, & tout ce qui excite aux actions ou aux pensées deshonnestes. Les boucs sont puants & lascifs.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020