maladresse

 

définitions

maladresse ​​​ nom féminin

Manque d'adresse. La maladresse d'un apprenti. —  La maladresse d'un dessin.
Manque d'habileté ou de tact. ➙ gaucherie. Blesser qqn par maladresse.
Action maladroite. ➙ bêtise, bévue, erreur, impair. Une série de maladresses.
 

synonymes

maladresse nom féminin

gaucherie, inhabileté, lourdeur, malhabileté (vieux)

erreur, balourdise, bêtise, bévue, étourderie, faute, faux pas, impair, imprudence, pas de clerc (littéraire), le pavé de l'ours (littéraire), boulette (familier), bourde (familier), gaffe (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Par exemple, il arrivait souvent que toute la classe fût punie pour le méfait d'un diable ou pour la maladresse d'une bête.George Sand (1804-1876)
Plaisantant et suppliant tour à tour, mais sans jamais invoquer ses droits, il feignit de renverser la bougie par maladresse ; son intention avait été de l'éteindre, et il réussit.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Architecte dont les dessins d'architecture sont animés de petites figures gribouillées sans une trop grande maladresse.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Une après-midi, les enfants de nos voisins s'amusaient à jouer, quand tout à coup ils eurent la maladresse d'envoyer leur balle sur le toit plombé de la maison mystérieuse.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il était difficile de procéder avec plus de maladresse, et de tenir si peu de compte des préjugés et des usages !Paul Gaffarel (1843-1920)
Je trouvais, moi, et je me permettais de le lui dire, que la principale maladresse de son parti était la rudesse du langage et le ton acerbe des discussions.George Sand (1804-1876)
Une autre idée surgit enfin et me fit douter que mes échecs eussent toujours pour cause des accidents de maladresse.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il se moquait un peu de son public, en même temps que de sa prétendue maladresse, à laquelle nul ne croyait.Jean Aicard (1848-1921)
Il fut piqué, mais il reconnut qu'il y avait eu de sa part maladresse et se promit de la réparer.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il prit ses cheveux à poignée, avec une maladresse charmante, et planta le peigne de travers, dans l'énorme chignon tassé sur la tête.Émile Zola (1840-1902)
Mais, tout convaincu que je suis de la maladresse des aristocrates et de leurs contre-sens continuels, je ne prévoyais pas encore jusqu'où ils pouvaient aller.Adolphe Thiers (1797-1877)
C'était véritablement une chose étonnante que la maladresse avec laquelle le parti royaliste faisait la police des routes.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Mais soit calcul, soit maladresse, elle laissa tomber le mouchoir de précieuses dentelles qu'elle tenait à la main.Émile Gaboriau (1832-1873)
Tu lui dis ce qui s'est passé : il l'accepte et il accepte ton innocence, c'est parfait ; il ne trahira ton secret ni volontairement ni par maladresse.Hector Malot (1830-1907)
Mais au surplus, les choses sont mieux ainsi ; votre maladresse est peut-être un coup d'adresse extraordinaire.Michel Zévaco (1860-1918)
Cependant sa position était effrayante, car, au-dessous de lui, c'était le vide, et la moindre maladresse pouvait le précipiter.Daniel Lesueur (1854-1921)
La civilisation moderne, irrésistible quand elle détraque et désorganise les sociétés barbares, se montre d'une singulière maladresse à les améliorer.Élie Reclus (1827-1904)
Ajoutant toutefois ce détail, que s'il s'était caché aussitôt le malheur arrivé, c'est qu'il n'avait que trop prévu à quelles accusations terribles l'exposerait sa maladresse.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il fut fort confus de sa maladresse et m'entoura de mille cajoleries pour me faire oublier son attitude première, sans néanmoins y réussir.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Ce couvent, cette orpheline bien élevée, cette aventure qui tournait au romanesque le rendaient à son embarras, à sa maladresse de gestes et de paroles.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020