bévue

 

définitions

bévue ​​​ nom féminin

Méprise, erreur grossière due à l'ignorance ou à l'inadvertance. ➙ étourderie, gaffe, impair.
 

synonymes

bévue nom féminin

erreur, bavure, bêtise, impair, maladresse, pas de clerc, boulette (familier), bourde (familier), gaffe (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je frémis en pensant à la bévue que j'avais failli commettre, ayant été sur le point de lui demander si son précieux animal avait quelque blessure.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Mon premier soin a été, en arrivant, de les chercher, et, ne trouvant ni le carton ni les lettres, j'ai constaté ma bévue.George Sand (1804-1876)
J'étais touché de votre tristesse, et je craignais d'y avoir donné lieu par quelque bévue, voilà tout.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Nous ne voulons traiter de la bévue administrative qu'en matière de monuments, et encore ne ferons-nous qu'effleurer cet immense sujet, que vingt-cinq volumes in-folio n'épuiseraient pas.Victor Hugo (1802-1885)
Le coupable est avant tout l'ancien gouvernement belge qui a commis une bévue de trop.Europarl
Craignant de commettre quelque bévue, il avait reproduit les termes de la lettre véritable, se bornant à en altérer absolument le sens.Émile Gaboriau (1832-1873)
Juillet, qui me regardait, prit, lui, la figure d'un homme qui vient de commettre la plus irréparable bévue.René Boylesve (1867-1926)
Sans doute il pouvait toujours mettre la chose sur le compte d'une bévue ou d'un excès de zèle...Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Enfin, quand ces mêmes maris sont jaloux, ils font toujours quelque bévue que leurs dames viennent nous raconter.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Avec une ténacité vraiment désolante, je ne perdais pas l'occasion de commettre une bévue ou de dire une bêtise.Jean de la Brète (1858-1945)
J'ajoutai où et quand j'avais fabriqué ce tableau faux, fantastiquement promu au rang de chef-d'œuvre par la bévue de mon malheureux compatriote.Paul Bourget (1852-1935)
La question reste : dans quelle mesure une bévue potentielle justifie-t-elle une budgétisation prudente pour 2007, ce qui est pour le moins perceptible au niveau des dépenses ?Europarl
Il s'agit d'une chance historique, mais cela peut également déboucher sur une bévue historique si l'adhésion n'est pas préparée avec soin.Europarl
Et quelque bévue où ce corps me compromette, c'est à lui d'en rougir devant moi.Maurice Barrès (1862-1923)
Il ne voit que par tes yeux : à toi de ne point faire de bévue !Eugène Demolder (1862-1919)
Ce ne fut que quand je fus calmée et une heure après que je me dépitai de cette nouvelle bévue.Ida Saint-Elme (1776-1845)
J'avais donc commis une bévue gigantesque, impardonnable, monstrueuse ; le monde auquel je m'adressais aurait amnistié plus volontiers vingt fautes de grammaire et cinquante fautes d'orthographe.Armand de Pontmartin (1811-1890)
La terreur d'avoir commis une bévue, bien involontaire, je vous le jure, car j'en suis encore à la comprendre, me refigea immédiatement la langue.Eugène Chavette (1827-1902)
Il est étrange, et cela me semble même une bévue, que nul d'entre eux n'ait songé à regarder dans le lit aussi bien que dessous.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Un beau soir, pendant leur lune de miel, il racontera l'histoire de sa bévue à sa jeune femme qui l'embrassera très tendrement pour le consoler...Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BEVEUË » subst. fem.

Faute qu'on commet pour ne savoir pas bien les choses, & quand on prend l'une pour l'autre. Ce Sergent a fait une beveuë, il a emprisonné une personne pour une autre. cet Auteur a fait une beveuë en une telle citation, elle n'est pas de celuy auquel il l'attribuë. les Clercs, les novices dans les affaires sont sujets à se tromper, à faire des beveuës. Menage derive ce mot de bis veduta, parce que les objets qu'on voit doubles sont connus imparfaitement.
 
BEVEUË, se dit particulierement au jeu des eschecs, quand on fait une faute grossiere par manque d'attention, ou quand on touche une piece pour l'autre. Ce joüeur est fort rigoureux, il ne pardonne aucune beveuë.
 
En termes d'Imprimerie, on appelle beveuë, la faute qu'on fait quand on tire des formes de diverses signatures l'une sur l'autre.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020