malfaiteur

 

définitions

malfaiteur ​​​ nom masculin

Personne qui commet des méfaits, des actes criminels. ➙ bandit, brigand, criminel, gangster. Dangereux malfaiteur.Le féminin malfaitrice est inusité.
 

synonymes

malfaiteur nom masculin

bandit, criminel, escroc, gangster, voleur, truand, gibier de potence, malfrat (familier), brigand (vieilli), [au pluriel] gens de sac et de corde (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
S'il ne m'avait point dépouillé du patrimoine dont il avait la garde, je ne serais peut-être pas un malfaiteur.Georges Darien (1862-1921)
Comme la porte donnait de l'autre côté, je fis le tour de cette guimbarde et je montai brusquement les trois marches de bois, prêt à tomber sur le malfaiteur.Guy de Maupassant (1850-1893)
Qui est donc ce malfaiteur public qui vient diviser à la dernière heure les voix des honnêtes gens.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Le malfaiteur n'a-t-il pas pu traverser simplement l'hôtel et s'esquiver, par cette porte, sans être aperçu ?...Émile Gaboriau (1832-1873)
Je m'insurge un peu contre le fait que le commerçant soit généralement considéré comme un malfaiteur potentiel et le consommateur comme un imbécile potentiel.Europarl
Il restait là en vedette sur le trottoir opposé, cloué malgré lui sur l'asphalte au coin d'une porte comme un malfaiteur, examinant cette clarté qui ne s'éteignait pas.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Il le prit d'abord pour un malfaiteur et s'apprêta à se défendre ; mais l'homme se contenta de l'embrasser et s'enfuit à toutes jambes.Edmond About (1828-1885)
Ayant eu, peu de temps après, un malfaiteur à rouer, le bourreau parut sur l'échafaud avec son petit manchon.Eugène Muller (1826-1913)
Il reconnut l'endroit avec une indicible émotion, et, franchissant une première haie, au risque d'être pris par les gardiens pour un malfaiteur, il voulut aller jusqu'à la grille, fermée maintenant.Paul Bourget (1852-1935)
Sacratif mérite tous ces noms, et même tous ceux qu'il faudrait inventer pour qualifier un pareil malfaiteur !Jules Verne (1828-1905)
Mais il y avait chez le commissaire, qui en était à sa centième arrestation de malfaiteur, une pratique de circonstance qui le mettait sur ses gardes.Eugène Chavette (1827-1902)
Et vous prépareriez son avenir, comme vous dites, en vous alliant à la fille d'un malfaiteur !Georges Darien (1862-1921)
Tel un malfaiteur que l'habitude du mensonge, tournant à la démence, pousserait à endoctriner sa victime elle-même.Jean Massart (1865-1925)
Décidément, les desseins de ce malfaiteur sont en cours d'exécution, et cela marche plus vite que je ne le supposais !Jules Verne (1828-1905)
Je devais réparer ma faute et entrer par la porte dans cette maison où j'avais cherché à m'introduire comme un malfaiteur.Jules Lermina (1839-1915)
Il songe à l'honneur qui lui reviendra d'avoir livré au jury un si redoutable malfaiteur...Émile Gaboriau (1832-1873)
Je veux que tu sois libre, que tu ne sois plus enfermé et au secret comme un malfaiteur, toi, mon aimé...Fernand Vandérem (1864-1939)
Le roman est donc, de nos jours une puissance formidable entre les mains du malfaiteur littéraire.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Que lui importait en somme un malfaiteur avec lequel il n'avait de commun que le nom ?Jules Verne (1828-1905)
Et ce furent encore ces derniers qui, douze jours plus tard, le ramenèrent cette fois au village, entre eux deux, ainsi qu'un malfaiteur de grand chemin.Louis Pergaud (1882-1915)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALFAITEUR » subst. masc.

Criminel, scelerat. Il ne faut point avoir pitié en Justice des malfaiteurs.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020