Email catcher

brigand

Définition

Définition de brigand ​​​ nom masculin

vieilli Homme qui se livre au brigandage. ➙ bandit, malfaiteur, voleur. Un repaire de brigands.
Homme malhonnête.
(envers un enfant) Petit brigand ! ➙ chenapan, coquin.

Synonymes

Synonymes de brigand nom masculin

bandit, gangster, malfaiteur, pillard, pirate, truand, voleur, malfrat (familier), malandrin (littéraire), coupe-jarret (vieux ou plaisant), barbet (anciennt), clephte (anciennt)

chenapan, coquin, fripon, vaurien

Exemples

Phrases avec le mot brigand

Un jeu de rôle où l'on peut choisir son personnage : le brigand ou le détective.Ouest-France, 16/06/2021
C'est l'histoire de trois vilains brigands qui s'en prennent aux diligences.Ouest-France, 16/10/2014
Il était riche paysan, et voulait faire la fortune d'une pauvre brigande.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Le brigand avait sans doute bien pris ses précautions pour ne pas être aperçu !Henry de Graffigny (1863-1934)
Cette facilité pour les brigands de traverser les frontières pose néanmoins à la justice le problème de la contumace de ces criminels.Migrations Société, 2012, Patricia Prenant (Cairn.info)
J'étais extrêmement lié avec le magistrat que l'on désignait comme un brigand.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Les brigands agissent en un clin d'œil après avoir détourné l'attention de leur victime.Capital, 11/03/2022, « La gendarmerie met en garde contre l'arnaque à la fiente… »
Quadriphoniques en diable, les quatre brigandes donnent de la voix et du coeur, mènent la danse à la hussarde et n'ont que faire des convenances.Ouest-France, 17/11/2016
Pour ça, il va falloir traverser les pays et découvrir les bons indices pour filer les brigands !Ouest-France, Marion BARGIACCHI, 01/09/2021
Les pourparlers ne suffisent parfois pas à convaincre les grands brigands.Europarl
Ceux-ci viennent alors grossir les troupes de brigands partant en maraude.Dix-huitième siècle, 2021, Lise Andries (Cairn.info)
Cependant, pour indéniables et révélateurs que soient ces traits du brigand, une telle lecture n'en serait pas moins réductrice.Savoirs et clinique, 2003, Lucile Charliac (Cairn.info)
Il pourra être un brigand, mais il ne sera pas un guerrier.Le Télémaque, 2012, Baptiste Jacomino (Cairn.info)
Alors le marin poussa un cri tellement puissant que les brigands reculèrent encore.Ernest Capendu (1826-1868)
Les pirates et autres brigands des mers ne lui faisaient pas peur.Ouest-France, 24/07/2015
Les histoires de brigands sont les romans du peuple.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Quadriphoniques en diable, les quatre brigandes donnent de la voix et du cœur, mènent la danse à la hussarde et n'ont que faire des convenances.Ouest-France, 20/06/2021
Ils sont nombreux cette fois-ci à rejoindre la population errante qu'on a vite fait d'assimiler aux brigands dans les campagnes.Études, 2021, Camille Riquier (Cairn.info)
De longues pages sont consacrées aux rapports entre volontaires internationaux et brigands locaux.Revue historique, 2015 (Cairn.info)
Il devina que les brigands les avaient laissés à cet endroit afin de le surprendre plus aisément.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BRIGAND s. m.

Voleur de grands chemins, & à main armée.
 
BRIGAND, se dit aussi des soldats mal disciplinez qui ne font que piller & desoler les pays où ils font des courses, & qui n'attendent point l'ennemi pour le combattre. Les armées des Arabes, des Tartares, ne sont que des armées de brigands. Ce mot s'est dit originairement des soldats que la ville de Paris arma & soudoya en l'an 1356. pendant la detention du Roy Jean prisonnier en Angleterre. Ils furent ainsi nommez, parce qu'ils étoient armez de brigandines, armes fort usitées alors. Or parce qu'ils firent beaucoup de voleries & brigandages, on a appellé de leur nom tous les voleurs des grands chemins. D'autres croyent que ce mot est venu de certains peuples d'Allemagne appellez Brigantins ou Brigants, qui habitoient sur les rives du lac de Constance, & voloient publiquement amis & ennemis. Menage croit que ce mot vient de Brigants, peuples d'Hybernie qui sous l'Empire Romain passerent en Angleterre & la ravagerent, dont il est parlé dans Tacite. D'autres croyent que ce mot vient de Burgand, insigne voleur qui ravagea la Guyenne du temps du Pape Nicolas I. Fauchet le derive de brig ou brug, vieux mot Gaulois qui signifie un pont, à cause qu'on y destrousse facilement les passants. Lipse le derive du Latin Bragantes, qui étoient des soldats à pied. Borel le derive de brugne, qui étoit une armure ancienne faite de lames de fer jointes, servant de cuirasse, dont les Brigands étoient armez.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.