escroc

 

définitions

escroc ​​​ nom masculin

Personne qui escroque, qui a l'habitude d'escroquer. ➙ aigrefin, filou.
 

synonymes

escroc nom masculin

voleur, bandit, gangster, malfaiteur, pirate, aigrefin (littéraire), chevalier d'industrie (littéraire), arnaqueur (familier), entubeur (très familier), faisan (argot), filou (familier), fripouille (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faut chercher cui prodest et se souvenir qu'un escroc ne réussit qu'autant qu'il intéresse à ses escroqueries quelques personnages puissants.Maurice Barrès (1862-1923)
On dénonça l'escroc, et la justice, sans aucune crainte du diable, dont il se disait l'ami, s'empara du sorcier.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Tu voudrais fouiller dans mes papiers comme si j'étais un escroc, un bandit, n'est-ce pas ?Fernand Vandérem (1864-1939)
Et, dans la rue, il rabattit son chapeau sur ses yeux, releva son collet, et s'avança l'œil au guet, comme un escroc fuyard traqué par la police.Fernand Vandérem (1864-1939)
Ta probité bavarde m'est plus insupportable que ne me le serait la friponnerie de l'escroc qui vole sans mot dire.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Voici ce qui était arrivé dans le cabinet de l'usurier dont, ainsi que l'avait prévu notre escroc, une des fenêtres était ouverte à cause du beau temps.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
L'escroc sortit en jetant négligemment le papier signé et timbré aux gardes de la souricière.Gaston Leroux (1868-1927)
Les plus grands noms s'allient à la finance, la fille du financier fût-elle laide, son père fût-il un escroc !Clarisse Bader (1840-1902)
Pourtant, il ne l'emporta pas, et il fut décidé que « l'escroc » irait se faire pendre ailleurs.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'homme d'affaires, qui n'est pas, en même temps, un idéaliste, un poète, ce n'est rien... rien qu'un escroc, la plupart du temps.Octave Mirbeau (1848-1917)
Un mathématicien qui sait toutes chosses... excepté ne pas se laisser duper par le premier escroc venu.Pierre Véron (1833-1900)
Il fut un temps où vous saviez lui donner d'autres noms que ceux d'escroc et de coquin.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Cela fait bon effet, et accoutume le bourgeois à dire indistinctement un écrivain et un escroc.Victor Hugo (1802-1885)
Cet impudent escroc à cheveux jaunes avait enlevé de ma malle, à bord du garde-côte sur lequel j'avais été emprisonné, la plupart de mes vêtements.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Sa poltronnerie connue le mettoit au dessous de toutes suites de ses morsures ; avec cela, escroc avec impudence et fripon au jeu à visage découvert.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Le courage lui venait et l'escroc vulgaire se haussait à la taille des plus vaillants héros de cours d'assises.Paul Féval (1816-1887)
Vous ne voulez pas dire, j'imagine, que mon fils est assez misérablement fou pour se sentir encore épris de la fille d'un escroc et d'un banqueroutier ?William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Le cardinal lui en vouloit ; car on l'accusoit d'avoir dit, durant son exil, que c'étoit un escroc, et qu'au jeu il l'avoit pipé plusieurs fois.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Celui-ci n'est pas si grossier que, sur ces modèles honorables de l'avocat, du marchand, il ne puisse devenir escroc.Jules Michelet (1798-1874)
Il voyait maintenant qu'il avait réellement été la dupe d'un escroc en chasse qui, au vu de sa figure, l'avait noté comme une proie facile.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCROC, ou Escroqueur » s. m.

Frippon qui attrape l'argent ou les hardes d'un autre par artifice, soit sous pretexte d'emprunt, soit en le filoutant au jeu, ou par quelque autre voye. Ne laissez pas entrer cet escroc chez vous, dans vostre Bibliotheque. Une femme qui ne paye pas quand elle a perdu, doit passer pour escroqueuse. Ce mot vient de scroccare Italien, qui signifie, Obtenir quelque avantage, ou quelque plaisir pour rien. Menage.
 
On dit aussi d'un Auteur qui tasche de se mettre en estime par cabale, que c'est un escroc de reputation.
Le mot du jour Démerdentiel Démerdentiel

« — Chez vous la rentrée ça sera en distanciel ou en présentiel ?  — Plutôt en démerdentiel... » (@1HommeAzerty, twitter, 19 août)

Laélia Véron 14/10/2020