marchander

 

définitions

marchander ​​​ verbe transitif

Essayer d'acheter (une chose) à meilleur marché, en discutant avec le vendeur. Marchander un bibelot ancien. —  au figuré Il ne lui a pas marchandé les éloges, il l'a beaucoup loué.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je marchande

tu marchandes

il marchande / elle marchande

nous marchandons

vous marchandez

ils marchandent / elles marchandent

imparfait

je marchandais

tu marchandais

il marchandait / elle marchandait

nous marchandions

vous marchandiez

ils marchandaient / elles marchandaient

passé simple

je marchandai

tu marchandas

il marchanda / elle marchanda

nous marchandâmes

vous marchandâtes

ils marchandèrent / elles marchandèrent

futur simple

je marchanderai

tu marchanderas

il marchandera / elle marchandera

nous marchanderons

vous marchanderez

ils marchanderont / elles marchanderont

 

synonymes

marchander verbe transitif

débattre, discuter le prix de, barguigner (vieilli ou Québec)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est là qu'il s'agit de jeter avec un peu de confiance, et sans trop marchander, une idée, une institution généreuse.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Nous payâmes assez cher ce qu'ils nous donnèrent ; nous avions si faim que nous n'eûmes pas la peine de trop marchander.Arthur de Gobineau (1816-1882)
Il n'y avait pas à marchander avec ce peuple, dans un si grand bonheur et si inespéré.Jules Michelet (1798-1874)
Il est permis à ceux qui achètent de marchander aussi long-temps qu'il leur plaît, mais sans tumulte et sans fraude.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Marchander tenacement, puis vivre sans compter, voilà les deux extrêmes, unis sans cesse, de la vie russe dans le peuple.Jules Legras (1866-1939)
Pardaillan est de ces êtres privilégiés qui prêtent sans marchander l'appui de leur bras à quiconque fait appel à eux.Michel Zévaco (1860-1918)
Je sais mieux marchander qu'un enfant : cela n'a que douze ans, et cela veut déjà agir comme un homme !Paul de Kock (1793-1871)
Les gens de chez nous ne se décident pas vite, et, quelque riche qu'on soit, il faut toujours un peu marchander.George Sand (1804-1876)
Il fut obligé de tirer la sienne pour se défendre, voyant que de la maniére que je m'y prenois, je n'avois pas envie de le marchander.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Les prisonniers, relâchés sur parole, vinrent sur leurs terres ramasser vitement les sommes monstrueuses qu'ils avaient promises sans marchander sur le champ de bataille.Jules Michelet (1798-1874)
Selon les principes de l'abbé, se marchander, faire la part du devoir, c'était ne pas aimer.Eugène Sue (1804-1857)
Pour ce que le pauvre roi faisait de cette autorité, ce n'était guère la peine de tant marchander, mais enfin il la tenait et il ne voulait pas s'en défaire.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Il rejoignit les femmes, il leur dit que ça mordait, qu'il fallait en marchander une autre.Émile Zola (1840-1902)
Il aurait pu, comme tant d'autres pauvres princes de ce pays, se courber humblement sous l'exécrable despotisme anglais, marchander l'abandon de sa souveraineté et se résigner devant la force.Eugène Sue (1804-1857)
Il a voulu sçavoir à quoi monteroit son enterrement, et même l'a voulu marchander avec moi le jour que je l'ai confessé.Paul Scarron (1610-1660)
Je laisse aux députés européens collaborateurs des partis conservateur, travailliste, libéral-démocrate et écologiste le soin de marchander les conditions de capitulation de leur pays.Europarl
La discussion est ouverte ; nous disons : « oui, il y a matière à marchander dans les négociations internationales », mais nous ne devons pas oublier que notre marché intérieur en dépend aussi.Europarl
Je m'attarde à marchander de vieux bibelots d'argenterie – tandis que dehors le jour baisse et la pluie tombe toujours.Pierre Loti (1850-1923)
Il est digne de notre admiration, et nous ne songeons point à la lui marchander.Jules Lemaître (1853-1914)
Ils hésitèrent un peu à s'en approcher, en voyant plusieurs personnes s'en approcher avant eux et marchander le passage.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARCHANDER » verb. act.

Faire des offres pour acheter quelque chose, tâcher de convenir du prix. Plusieurs personnes marchandent cette terre, en offrent de l'argent. Il y a des gens qui sont long-temps à Marchander, qui ne veulent pas estre pris au mot.
 
MARCHANDER, signifie aussi, estre irresolu, balancer entre deux parties. Il y a long-temps que cet Heretique marchande à se convertir. Un brave qui sçait bien se battre ne marchande point son ennemy, il l'attaque le premier. Il ne faut point marchander cette place, il la faut insulter d'abord.
Le mot du jour Soignant(s) Soignant(s)

Ainsi nommés, les infirmières et les infirmiers, les médecins – généralistes, urgentistes, réanimateurs… –, les personnels hospitaliers, les aides-soignants… sont représentés dans l’exercice de leur mission, salvatrice. Sur eux reposent la guérison, le rétablissement de la santé, la préservation de la vie.

Émilie Née 12/11/2020