méconnaître

définitions

méconnaître ​​​ verbe transitif

littéraire Ne pas reconnaître (une chose) pour ce qu'elle est, refuser d'en tenir compte. ➙ ignorer, négliger. Méconnaître les lois.
Ne pas apprécier (qqn ou qqch.) à sa juste valeur. ➙ méjuger, mésestimer.
var. ro méconnaitre ​​​ .

conjugaison

actif

indicatif

présent

je méconnais

tu méconnais

il méconnait / elle méconnait

nous méconnaissons

vous méconnaissez

ils méconnaissent / elles méconnaissent

imparfait

je méconnaissais

tu méconnaissais

il méconnaissait / elle méconnaissait

nous méconnaissions

vous méconnaissiez

ils méconnaissaient / elles méconnaissaient

passé simple

je méconnus

tu méconnus

il méconnut / elle méconnut

nous méconnûmes

vous méconnûtes

ils méconnurent / elles méconnurent

futur simple

je méconnaitrai

tu méconnaitras

il méconnaitra / elle méconnaitra

nous méconnaitrons

vous méconnaitrez

ils méconnaitront / elles méconnaitront

actif

indicatif

présent

je méconnais

tu méconnais

il méconnaît / elle méconnaît

nous méconnaissons

vous méconnaissez

ils méconnaissent / elles méconnaissent

imparfait

je méconnaissais

tu méconnaissais

il méconnaissait / elle méconnaissait

nous méconnaissions

vous méconnaissiez

ils méconnaissaient / elles méconnaissaient

passé simple

je méconnus

tu méconnus

il méconnut / elle méconnut

nous méconnûmes

vous méconnûtes

ils méconnurent / elles méconnurent

futur simple

je méconnaîtrai

tu méconnaîtras

il méconnaîtra / elle méconnaîtra

nous méconnaîtrons

vous méconnaîtrez

ils méconnaîtront / elles méconnaîtront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Toutefois, on ne saurait méconnaître l'influence préalable du polythéisme dans le premier essor de la morale domestique.Auguste Comte (1798-1857)
Il fut obligé de repousser des ouvertures dont la situation du moment ne lui permettait pas de méconnaître les avantages.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Assurément nous sommes loin de méconnaître l'importance du rôle qui est réservé aux hommes pratiques dans la lutte entre le droit commun et le privilége.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ce serait d'ailleurs bien méconnaître la psychologie des foules que de croire à la prédominance de leurs instincts révolutionnaires.Gustave Le Bon (1841-1931)
Cependant, nous ne devons pas méconnaître la principale difficulté qui, en l'occurrence, se présente à nous, à savoir le problème de la base juridique.Europarl
Il est vrai qu'il ressemblait tous les jours davantage à son portrait, et qu'il n'eût pas été possible de le méconnaître.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
L'habitude de me contenir et de réprimer d'abord tous mes mouvements intérieurs m'en avait laissé méconnaître souvent moi-même les oppositions.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
D'abord, dans la catégorie 1, il faut effectivement que la gestion des crédits agricoles soit plus rigoureuse, sans méconnaître le principe de suffisance.Europarl
Il est impossible d'y méconnaître ce sentiment de comique primitif que l'on retrouve dans les pièces grecques et latines.Gérard de Nerval (1808-1855)
On ne pourrait méconnaître cette universalité fondamentale des lois intellectuelles, sans être pareillement conduit à nier aussi celle de toutes les autres lois biologiques, aujourd'hui scientifiquement établie.Auguste Comte (1798-1857)
L'on ne pourrait méconnaître les leçons de l'être bon et tendre qui avait cherché sa voie dans l'amour et le sacrifice.Berthe de Buxy (1863-1921)
Au moins serait-il juste de ne pas méconnaître qu'il a tiré un magnifique parti des ressources techniques auxquelles il s'était volontairement limité.Arvède Barine (1840-1908)
Vouloir leur en faire un reproche, c'est méconnaître les conditions de leur vie et ignorer leur histoire.Joseph Anglade (1868-1930)
Car elle était prisonnière, elle ne pouvait le méconnaître, sentant autour d'elle, même quand on semblait le plus l'oublier, une active et incessante surveillance.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cette conception mérite d'autant plus notre attention qu'elle est encore habituellement entourée d'un épais nuage métaphysique, qui en fait méconnaître la vraie nature.Auguste Comte (1798-1857)
Je n'ai pu être à portée de les lire ; mais qui peut méconnaître le mérite et le prix de ses savantes recherches ?Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Sans méconnaître l'importance d'une telle autorité, j'oserai m'inscrire en faux contre cette ingénieuse mais trop poétique explication.Albert Cim (1845-1924)
Ceci soit dit sans méconnaître le pouvoir des influences morales sur les prédispositions des masses, en temps d'épidémie.Charles Anglada (1806-?)
Qui peut méconnaître la profonde influence de nos anciennes révolutions sur ce qui se passe aujourd'hui ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Je m'en irai moins malheureuse si je vous sais une consolation que jusqu'ici vous avez pu méconnaître...Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MESCONNOISTRE » verb. act.

Ne connoistre pas une personne. L'âge, les longs voyages, changent si fort les personnes, qu'il est aisé de les mesconnoistre, quand on les retrouve. Le Verbe s'est incarné pour le salut du monde, & il l'a mesconnu.
 
MESCONNOISTRE, se dit aussi d'un aveuglement volontaire qui vient d'orgueil, ou d'ingratitude, & qui empêche qu'on ne veille reconnoistre ceux qui ont esté autrefois nos égaux en fortune, ou qui nous ont fait du bien. Les vilains qui ont fait fortune mesconnoissent aisément leurs parens. La chose la plus malhonneste, c'est de mesconnoistre les bienfaits.
 
On dit en ce sens, qu'un homme se mesconnoist, lors qu'estant eslevé de bas lieu, à une haute fortune, il ne se souvient plus de sa naissance, qu'il va de pair avec les Grands, & qu'il mesprise les petits.