déprécier

 

définitions

déprécier ​​​ verbe transitif

Diminuer la valeur, le prix de.
au figuré Ne pas apprécier à sa valeur réelle ; chercher à déconsidérer. ➙ critiquer, décrier, dénigrer, rabaisser. Déprécier qqn. Déprécier un ouvrage.

se déprécier ​​​ verbe pronominal

Perdre de sa valeur. Monnaie qui se déprécie, dont le pouvoir d'achat baisse.
au figuré Il a la manie de se déprécier. ➙ se dévaloriser.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déprécie

tu déprécies

il déprécie / elle déprécie

nous déprécions

vous dépréciez

ils déprécient / elles déprécient

imparfait

je dépréciais

tu dépréciais

il dépréciait / elle dépréciait

nous dépréciions

vous dépréciiez

ils dépréciaient / elles dépréciaient

passé simple

je dépréciai

tu déprécias

il déprécia / elle déprécia

nous dépréciâmes

vous dépréciâtes

ils déprécièrent / elles déprécièrent

futur simple

je déprécierai

tu déprécieras

il dépréciera / elle dépréciera

nous déprécierons

vous déprécierez

ils déprécieront / elles déprécieront

 

synonymes

déprécier verbe transitif

critiquer, décrier, dénigrer, dévaloriser, discréditer, mépriser, mésestimer, rabaisser, ravaler, débiner (familier), dépriser (littéraire), décréditer (vieux), détracter (vieux), péjorer (rare)

minimiser, diminuer

dévaloriser, faire tort à

se déprécier verbe pronominal

baisser, diminuer, [monnaie] se dévaloriser, se dévaluer

se rabaisser, se ravaler

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je leur en veux de se déprécier ; c'est là que ma bouderie commence, et ma rancune ne va pas plus loin.George Sand (1804-1876)
En outre, cette restriction contribuera à déprécier le travail agricole et au déclin de la compétitivité agricole européenne.Europarl
Le gracieux et l'agréable aussi bien que la beauté pure, le reflet d'une âme parfaitement équilibrée lui échappent, aussi cherche-t-il à les déprécier.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Parmi les gens de lettres et certaines personnes du beau monde, il était devenu de mode de déprécier les œuvres de ce poëte, trop applaudi par la cour.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Je ne doute pas que la critique ne s'attache vivement à déprécier le traité que je viens de signer.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Cet ouvrage d'un genre neuf a été beaucoup critiqué ; on a même cherché à le déprécier ; et c'est déjà d'un heureux présage.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
On ne peut l'accroître sans la déprécier, et tout ce qui résulte de cet accroissement, c'est que, pour chaque échange, il faut deux écus ou deux billets au lieu d'un.Frédéric Bastiat (1801-1850)
C'est qu'il est irritant aussi de voir la légende se substituer à l'histoire, et d'entendre obstinément déprécier toutes les générations au profit d'une seule.Émile Gaboriau (1832-1873)
Après deux ou trois phrases banales, elle commença par déprécier légèrement ses convives, ce qui était le mettre au-dessus d'eux.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il doit fuir surtout ces êtres sans valeur, qui n'aspirent qu'à faire rire les autres, et se font une joie de déprécier celui qui se moque d'eux.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Lancre, qui le cite avec jalousie et voudrait le déprécier, avoue le charme infini de la fête, la splendeur du spectacle, l'effet profond de la musique.Jules Michelet (1798-1874)
En toute occasion, il commença de déprécier la tactique terrestre et de louer la marine.Marcel Schwob (1867-1905)
Ils ne songent pas à déprécier l'un par l'autre ces livres si divers d'inspiration, mais dont la succession révèle chez l'auteur un effort nouveau, un progrès constant.Ernest Daudet (1837-1921)
On s'accoutume à gronder, à déprécier, à se plaindre, à trouver tout de travers et à se mettre en travers de tout.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Au lieu de toucher à quelque chose du bout du doigt, je m'y donnais corps et âme, et, quelle que fût mon œuvre, je n'ai jamais affecté de la déprécier.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Déprécier « l'écriture », c'est une précaution que prennent de temps à autre les écrivains nuls ; ils la croient bonne ; elle est le signe de leur médiocrité et l'aveu d'une tristesse.Remy de Gourmont (1858-1915)
Quand il entendait calomnier des gens de bien, déprécier des services éminents, attaquer les institutions utiles et recommandables, c'était bien autre chose.Bathild Bouniol (1815-1877)
Manœuvre aisée, au demeurant, qui consistait à les déprécier d'abord par des nouvelles alarmantes pour les hausser ensuite aux cours les plus élevés par des nouvelles optimistes.Fernand Vandérem (1864-1939)
Ces dénominations assez simples furent tournées en ridicule, parce que c'est aux dénominations qu'on s'attache quand on veut déprécier les choses ; mais elles étaient naturelles et exprimaient bien leur objet.Adolphe Thiers (1797-1877)
Qu'on me permette une autre réflexion : nul moins que moi n'est porté à déprécier le temps présent.Michel Chevalier (1806-1879)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020