merde

définitions

merde ​​​ nom féminin et interjection

familier
nom féminin
Matière fécale. ➙ excrément. Une merde de chien. ➙ crotte.
Être ou chose méprisable, sans valeur. Son livre, c'est de la merde. Il ne se prend pas pour une merde. —  De merde : mauvais. Il a fait un temps de merde.
Situation mauvaise et confuse. locution Foutre la merde (quelque part) : mettre la pagaille. —  Ennui. ➙ emmerdement.
interjection
Exclamation de colère, d'impatience, de mépris. ➙ familier crotte ; lettre (les cinq lettres). Le général Cambronne répondit merde ! aux Anglais qui le sommaient de se rendre.
Exclamation d'étonnement, d'admiration.

synonymes

merde

interjection

les cinq lettres, le mot de Cambronne

zut (familier), crotte (familier), flûte (familier), mince (familier), mercredi (familier, vieilli), saperlipopette (familier, vieilli), miel (euphémisme), charrette (Suisse), tabernacle (Québec)

nom féminin

excréments, crottes, étrons, caca (familier), colombins (familier)

saleté, crotte, excréments

saleté, pacotille, cochonnerie (familier), camelote (familier), citron (familier, Québec), saloperie (très familier), toc (familier)

être dans la merde

être dans l'embarras, être dans de beaux draps (ironique), être dans de sales draps (familier), être dans le caca (familier), être dans le pétrin (familier), tenir le loup par les oreilles (vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Qui l'eût mis sur votre touche de tantôt, elle eût été touche à connoître merde ; cela eût bien servi aux médecins.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Quelle différence y a-t-il entre son, bran & merde !François Béroalde de Verville (1556-1626)
Son, est pour les cloches, ou bien en vient ; bran, pour les pourceaux, & merde pour les médecins & pour vous.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Le plus hardi lui dit que c'étoit merde.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Je me réjouis de voir que nous unissons nos forces dans ce combat et, comme on dit dans le théâtre : merde !Europarl
Origine du proverbe : s'il a bon cœur, qu'il mange de la merde.François Béroalde de Verville (1556-1626)
C'est quand il mange la merde, d'autant qu'il faut avoir bon cœur pour la manger.François Béroalde de Verville (1556-1626)
L'idée est ici pour le dire en termes imagés de transformer de la « merde » en or.Europarl
Quatre jours et quatre nuits dans un trou d'obus sur qui les balles pleuvaient d'travers, et qui, en plus, sentait la merde.Henri Barbusse (1873-1935)
Ardez, répondit-elle, mademoiselle, elle dit vrai ; ces méchans pourceaux aiment mieux manger la merde.François Béroalde de Verville (1556-1626)
La définition du mètre, en particulier, leur paraissait horriblement compliquée : dix millionième partie du quart, de la moitié... du.... ah, merde !Louis Pergaud (1882-1915)
Une odeur plus infecte, venu du plus fin endroit de l'établissement de la merde, que vesse ne fut jamais si puante.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Nous n'avons point eu de bien, depuis que les talons des souliers ont été aculés, & les andouilles ont pué la merde.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MERDE » subst. fem.

Excrement de l'homme. On le dit aussi de quelques animaux domestiques, comme du chat, du chien, des poules, des oyes, &c. On évite l'usage de ce mot, aussi-bien que des obscenes, parce qu'il donne quelque idée de puanteur qui blesse les imaginations delicates. Scarron a dit pourtant agreablement en raillant sa soeur, qui le menaçoit de manger jusques à sa chemise en plaidant contre luy :
 
Soit que je gagne, ou que je perde,
 
Mon Dieu, que j'auray de plaisir,
 
De luy voir manger tant de merde.
 
Joseph Scaliger dit que ce mot vient de erda, qui chez les vieux Romains signifioit en general excrement, comme on voit dans Seneque au Livre 6. des Bienfaits, Chapitre 16. d'où vient qu'on a appellé homerda, de l'excrement de l'homme ; Bucerda l'excrement du boeuf ; Mucerda celuy de la souris, &c.
 
On appelle merde de beccasse, ce dont on fait des ragousts, & une sausse à la beccasse, qui est ce qu'elle a dans le corps, qui est bon à manger, parce qu'il est fait de graine de genevre.
 
MERDE D'OYE, est une espece de couleur entre le verd & le jaune, telle que celle des Excrements de ces oiseaux.
 
MERDE DE FER, est ce qu'autrement on appelle maschefer.
 
La merde de fer est l'escume du fer qui ne se peut refondre ni redevenir fer, & qui a les mêmes proprietez que la rouille de fer. On l'appelle en Latin stercus ferri. Il y en a aussi de bronze & d'argent.
 
La merde de fer & la limeure de plomb causent de grandes douleurs à ceux qui en ont pris par dedans.
 
On dit proverbialement, Plus on remuë la merde, plus elle put, pour dire, qu'il ne faut point approfondir une affaire où il y a du crime, de l'ordure, de la deshonnesteté. On dit aussi, qu'aux cochons la merde ne put point.
So British... ou pas ! Cash Cash

Le petit mot anglais cash « espèces, argent liquide », que nos dictionnaires rangent dans le lexique familier, connaît de nombreux emplois en français.

Dr Orodru 12/05/2021