Email catcher

mien

Définition

Définition de mien ​​​ , mienne ​​​ adjectif, pronom possessif de la 1e personne du singulier et nom masculin

adjectif possessif de la 1re personne du singulier ➙ je, moi À moi.
littéraire, épithète Un mien cousin.
attribut Ses idées que j'ai faites miennes.
pronom possessif Le mien, la mienne (les miens, les miennes). Ce livre n'est pas le mien. Votre fils et le mien.
nom masculin
locution J'y ai mis du mien, j'ai fait un effort (➙ sien).
Les miens : mes parents, mes amis, mes partisans.

Exemples

Phrases avec le mot mien

D'avoir créé son cœur avec les battements du mien ?...Daniel Lesueur (1854-1921)
Ce n'est que le résultat de nos pratiques et donc la mienne, en tant que coureur au large.Ouest-France, 22/08/2020
Comme toutes les familles, la mienne a été touchée par le cancer.Ouest-France, Juliette LECLERCQ, 01/03/2020
Dans la mienne, peut-être un peu plus, mais pas tellement.Problèmes d'Amérique latine, 2014, Carine Chavarochette, Aurélia Michel (Cairn.info)
D'une part parce que le nom de son père est commun et qu'il préfère le mien.Travail, genre et sociétés, 2002, Graciela Sarrible (Cairn.info)
Deux titres pour annoncer que les modes opératoires du dialogue ont installé leur part de vérité qui est devenue mienne.Africultures, 2010, Muriel Diallo, Ernest Dükü (Cairn.info)
Elles soulignent – je pense – le fait que cela fait longtemps que des actions auraient dû être menées par les gouvernements, notamment par le mien.Europarl
Mais tu entends les miennes, et tu vois mes yeux...Pierre Louÿs (1870-1925)
Désormais, elle est mienne ; je ne puis me séparer d'elle, ni elle de moi.Joseph Bédier (1864-1938)
Dans la mienne on est plutôt musicien, mais il faut compter avec l'apport de mon père et de mon mari.Imaginaire & Inconscient, 2006, Hélène Brunschwig (Cairn.info)
Non, je connais trop bien votre cœur, pour croire qu'il pense ainsi du mien.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Le mien est définitif, car mon père avait déjà des animaux.Ouest-France, Bertrand THOUAULT, 01/10/2020
À terme, il faudrait qu'un service comme le mien devienne une sorte de clinique du risque.Ouest-France, Philippe Richard, 21/09/2019
Elle achètera un grand sac, tout rond comme le mien, et pourra pour un temps assurer elle-même ce gardiennage.Imaginaire & Inconscient, 2020, François Tomeno (Cairn.info)
L'envie de créer, d'entreprendre sans autres directives que les miennes.Ouest-France, 06/05/2021
Faides donc brendre les miens, qui sont avec ma pagache, cheneral, pour les gombarer un beu.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cette méthode les encourageait, puisque le regard de l'adulte, qui plus est le mien dans ma fonction d'éducatrice, avait de la valeur pour elles.Vie sociale et traitements, 2016, Feriel Ouadda, Aurélien Caulier (Cairn.info)
Le mien, c'était un tout nouveau, très agressif, alors que le sien a une ampleur de son fabuleuse.Ouest-France, 11/09/2021
Étudiez ça de votre côté, je l'étudierai du mien.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MIEN, ENNE Pronom possessif

qui s'applique à la premiere personne, & qui se dit au lieu de mon & de ma. Un mien oncle m'a promis de me faire son heritier. Je ne voudrois pas avoir eschangé sa terre contre la mienne. On dit proverbialement, J'ay bien fait des miennes en ma jeunesse, pour dire, J'ay bien fait des folies qui n'appartiennent qu'à moy. A la mienne volonté, pour dire, Pleust à Dieu.
 
MIEN, est aussi subst. masc. & signifie, le bien qui m'appartient, à quelque titre que ce soit. C'est le mien & le tien qui sont causes de toutes les guerres, & des procés. Entre les vrais amis il n'y doit point avoir du mien, ni du tien. Je fais hardiment cette affaire, car je n'y mets rien du mien.
 
MIENS, au plurier, se dit des gens qui nous appartiennent, soit par nature, soit par sujettion, soit par amitié. JESUS-CHRIST a dit souvent, Je n'abandonneray jamais les miens. Je ne feray jamais deshonneur aux miens, à ma famille. Je voudrois bien faire la fortune des miens, de mes amis, de mes domestiques.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022