mien

définitions

mien ​​​ , mienne ​​​ adjectif, pronom possessif de la 1e personne du singulier et nom masculin

adjectif possessif de la 1re personne du singulier ➙ je, moi À moi.
littéraire, épithète Un mien cousin.
attribut Ses idées que j'ai faites miennes.
pronom possessif Le mien, la mienne (les miens, les miennes). Ce livre n'est pas le mien. Votre fils et le mien.
nom masculin
locution J'y ai mis du mien, j'ai fait un effort (➙ sien).
Les miens : mes parents, mes amis, mes partisans.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans ce débat, j'apprécierais donc de pouvoir également m'entretenir avec des collègues ayant un autre avis que le mien.Europarl
Je pense que vous comprenez bien la douleur que cela fait à un cœur comme le mien.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Ce projet de directive est de grande importance pour un pays comme le mien, où l'on lutte depuis longtemps, et en vain, pour obtenir semblable législation.Europarl
Je suis bon avec ceux qui me font du bien ou dont le cœur parle au mien.Honoré de Balzac (1799-1850)
Certains pays, tels que le mien, se targuent d'avoir banni les expérimentations animales alors qu'ils n'ont fait qu'exporter le problème vers des pays où les animaux sont moins respectés encore.Europarl
Ne comprenez-vous point bien l'effet que cela peut faire dans un cœur comme le mien ?Madame de Sévigné (1626-1696)
J'en appelle à tous les gouvernements, y compris le mien, pour qu'ils prennent les mesures nécessaires.Europarl
L’intervention de la commissaire sur ce point m’a déçu, car elle semble signifier qu’elle se réjouit du fait que son avis juridique est meilleur que le mien.Europarl
Elles soulignent – je pense – le fait que cela fait longtemps que des actions auraient dû être menées par les gouvernements, notamment par le mien.Europarl
Et puis, mon vieux, si ce nom n'est le mien que par hasard, pourquoi veux-tu que je le respecte plus que toi-même ?Daniel Lesueur (1854-1921)
Et, sans rien écouter davantage, je m'élançai vers l'escalier, je franchis le corridor et j'arrivai à l'appartement de ma mère qui précédait le mien.Émile Souvestre (1806-1854)
C'est important pour ce pays et, comme c'est le cas dans le mien, pour les régions périphériques côtières où il n'existe pas d'autres sources d'emploi.Europarl
Parce que, vous le savez bien, pour certains pays, et notamment pour le mien, il ne suffit pas de dire : ratifiez, nous négocierons ensuite.Europarl
Le problème, mais aussi la solution à ce problème, doit se trouver quelque part entre votre pays et le mien.Europarl
C’est à cette époque que j’ai eu la chance de le rencontrer : lui, ministre des travaux publics dans son pays et, moi, dans le mien.Europarl
Je crois que les groupes ne nous ont pas suivis, ni le mien, ni le groupe socialiste.Europarl
C'est pour votre intérêt seul que je vous le propose ; car pour le mien mon sort est fixé !Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Je soutiens entièrement vos rapports, et bien sûr, je soutiens le mien également, mais je ne suis probablement pas très objectif sur ce point.Europarl
Plutôt que de parler d’autres pays, je me contenterai d’évoquer le mien, où la situation n’est pas aussi grave qu’ailleurs.Europarl
Tant dans votre pays que dans le mien, cette politique a coûté directement et indirectement des milliers d'emplois.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MIEN, ENNE » Pronom possessif

qui s'applique à la premiere personne, & qui se dit au lieu de mon & de ma. Un mien oncle m'a promis de me faire son heritier. Je ne voudrois pas avoir eschangé sa terre contre la mienne. On dit proverbialement, J'ay bien fait des miennes en ma jeunesse, pour dire, J'ay bien fait des folies qui n'appartiennent qu'à moy. A la mienne volonté, pour dire, Pleust à Dieu.
 
MIEN, est aussi subst. masc. & signifie, le bien qui m'appartient, à quelque titre que ce soit. C'est le mien & le tien qui sont causes de toutes les guerres, & des procés. Entre les vrais amis il n'y doit point avoir du mien, ni du tien. Je fais hardiment cette affaire, car je n'y mets rien du mien.
 
MIENS, au plurier, se dit des gens qui nous appartiennent, soit par nature, soit par sujettion, soit par amitié. JESUS-CHRIST a dit souvent, Je n'abandonneray jamais les miens. Je ne feray jamais deshonneur aux miens, à ma famille. Je voudrois bien faire la fortune des miens, de mes amis, de mes domestiques.