mimique

 

définitions

mimique ​​​ nom féminin et adjectif

didactique Ensemble des gestes expressifs et des jeux de physionomie qui accompagnent ou remplacent le langage oral. —  adjectif Langage mimique.
courant Expression du visage. ➙ grimace.
 

synonymes

mimique nom féminin

expression, gestuelle, grimace, moue, rictus

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une représentation mimique serait un commentaire nécessaire à la musique ; l'auditeur doit y suppléer par son imagination, ainsi qu'il en est averti par le titre du morceau.Johannès Weber (1818-1902)
Réveil : un regard quêteur : la mimique peu à peu s'éteint et c'est l'ennui désappointé d'une excitation vaine.Remy de Gourmont (1858-1915)
Nous avons vu, en effet, qu'il y a un rapport entre les dessins mélodiques et la mimique humaine.Johannès Weber (1818-1902)
Carlin était une notabilité mimique des plus à la mode à cette époque dont nous nous occupons maintenant.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Mais elles échangent une mimique d'inquiétude, et recommencent des signes d'appel, toujours vers cette même porte...Pierre Loti (1850-1923)
Par la mimique, essai de langage elle active, de façon directe, le rapprochement des hommes.Jacques de Morgan (1857-1924)
La voix est un peu enrouée et un peu grasse, la diction très appuyée et très scandée, la mimique familière et presque excessive.Jules Lemaître (1853-1914)
Delaherche se leva, car il arrivait à la péripétie poignante du récit, il voulait joindre la mimique à la parole.Émile Zola (1840-1902)
Elle les avait bien entendus, ces propos, tendres et désolés pour la plupart, mais elle n'avait pu voir la mimique sincèrement navrée qui les accompagnait.Roger Dombre (1859-1914)
Ossipoff, avant de prendre place, recommanda, au moyen d'une mimique éloquente, le wagon aux soins des indigènes.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Ces gens ne se comprenaient pas entre eux, mais ils suppléaient aux paroles par une mimique étrange, coupée de temps à autre, d'interjections rauques et traînantes.Arnould Galopin (1863-1934)
Cette mimique turbulente d'homme riche était pour une bonne part dans la réputation d'heureux joueur qu'il avait acquise.Émile Zola (1840-1902)
C'est curieux comme la marionnette, cet insenséisme de la mimique humaine, me produit une singulière impression.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
On n'avait eu garde de l'oublier dans les invitations faites pour cette cérémonie, où sa place était marquée en sa qualité de vétéran de la science mimique.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Wagner appelle la symphonie : « l'idéal de la mélodie de danse » ; il faut supposer qu'il prend le mot de danse dans le sens général de mimique rythmée.Johannès Weber (1818-1902)
Sa physionomie acquise était d'une mimique merveilleuse : en elle tout souriait, sa voix devenue douce et pateline jetait un charme commercial à la pratique.Honoré de Balzac (1799-1850)
Son visage, tourné vers la chanteuse, ne reflétait rien des effets inattendus de la mimique ni de la suggestive perversité des intonations.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le peintre, le sculpteur et le mimique peuvent s'égarer mutuellement au point de tomber tous les trois à la fois.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Ils n'avaient jamais pu se rapprocher, se parler, et de loin, échangeaient des signes, de longs regards d'intelligence, toute une mimique naïve, exaltée et par instants libertine.René Maizeroy (1856-1918)
Et ils chantaient avec une ardeur infatigable, non pas comme des mercenaires, mais pour eux, pour le plaisir de donner de la voix, exagérant la mimique des paroles prononcées.Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020