mordu

définitions

mordu ​​​ , mordue ​​​ adjectif et nom

Qui a subi une morsure.
Amoureux. Il est mordu, bien mordu. —  nom familier Mordu(e) de : personne qui a un goût extrême pour (qqch.). C'est une mordue de jazz.

synonymes

mordu, mordue adjectif

[familier] amoureux, épris, entiché, fou, toqué (familier), bleu (familier, Belgique)

[familier] amateur, admirateur, ami, amoureux, fanatique, féru, fervent, fou, passionné, accro (familier), fan (familier)

mordu de

passionné, affamé de, avide de, enragé de, fanatique de, féru de, fervent de, fou de, gourmand de, entiché de (familier), fondu de (familier), toqué de (familier), bleu de (familier, Belgique)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Plus l'enfant grandissait, plus il devenait méchant : ses parents pensaient que c'était parce que le père avait été mordu par le chien.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
À toi qui as mordu la main qui te soutenait, je veux rendre le mal fait...Alexis Bouvier (1836-1892)
Quelques mois avant, dans un accès de frénésie jalouse, elle s'était mordu la lèvre de manière à en emporter un assez gros morceau.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
On n'assiste pas au prologue d'un tel drame sans rester mordu par le besoin d'en connaître le dénouement.Paul Féval (1816-1887)
Les petites mains, les façons polies de ce garçon si triste, qui avait l'air très doux, lui semblaient des friandises auxquelles elle n'avait pas mordu encore.Émile Zola (1840-1902)
Ces fiers hobereaux avaient mordu aux amorces de la duchesse, et après avoir boudé dix-huit ans le gouvernement impérial, c'est à la fin de 1869 qu'ils songeaient à se rallier.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les gars en savent vite plus long qu'on ne le souhaiterait... et dès qu'ils ont mordu aux bêtises, ils y prennent goût... tâchez ensuite de leur tenir la bride courte.Georges Eekhoud (1854-1927)
Votre grand scélérat des scélérats de diable rouge m'avait mordu que les larmes m'en vinrent aux yeux et que je pleurai, malheureux !Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le sarcasme alla droit au cœur du sagamo ; il bondit comme s'il eût été mordu par une vipère.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Des princes, d'illustres barons, d'intrépides chevaliers, avaient mordu la poussière sans que le corps de réserve s'ébranlât pour leur porter secours.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
Alors, la peur, la hideuse peur qui me tient depuis tant d'années, m'a mordu au cœur et je suis tombé à genoux... et j'ai demandé grâce !...Michel Zévaco (1860-1918)
Je pensai que quelque insecte m'avait mordu pendant mon sommeil, et, comme j'étais écrasée de fatigue, je me couchai et je m'endormis.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais un coup d'œil jeté sur le fermier la rassura : il ne savait rien, le vieux s'était mordu la langue.Émile Zola (1840-1902)
La panthère s'était jetée sur lui, l'avait mordu, et n'avait lâché prise que parce qu'une branche était tombée sur elle et l'avait effrayée.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
On dit qu'elle était enragée, une bête féroce, qu'elle avait mordu son geôlier (ce qui pourtant se trouva faux).Jules Michelet (1798-1874)
Charles se promenait indécis, rongeant sa colère, comme un cheval qui ronge son frein, et comprimant de sa main crispée son cœur mordu par le soupçon.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mordu et saignant, il criait qu'il irait trouver le maire si on ne lui payait pas des dommages-intérêts, une indemnité, la forte somme, quoi !Louis Pergaud (1882-1915)
Ils ne m'ont point pardonné, à moi ; ils m'ont mordu à l'endroit le plus sensible, au cœur de mon cœur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je repris, mordu par une vague jalousie, par une colère confuse contre cet homme qui avait trouvé cette femme.Guy de Maupassant (1850-1893)
Et, pour appuyer cette consolante réflexion, il versa un grand verre d'eau- de-vie, en m'exhortant à avaler du poil de la bête qui m'avait mordu.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire
Sous toutes les coutures Se mettre sur son trente et un Se mettre sur son trente et un

Voilà une expression apparemment transparente mais qui révèle des trésors d’opacité.

Marcelle Ratafia 05/03/2021