délateur

 

définitions

délateur ​​​ , délatrice ​​​ nom et adjectif

Personne qui dénonce pour des motifs méprisables. ➙ dénonciateur. —  adjectif rare Lettre délatrice.
 

synonymes

délateur, délatrice nom

accusateur, dénonciateur, indicateur, rapporteur, sycophante (littéraire), balance (familier), cafard (familier), cafteur (familier), donneur (familier), mouchard (familier), mouton (argot)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'homme ingénieux et inventif qui savait trouver l'or, c'était un certain prêtre, qui s'était d'abord fait connaître comme délateur.Jules Michelet (1798-1874)
L'accusation reposait tout entière sur le témoignage d'un seul délateur.Anatole France (1844-1924)
Mais je ne veux pas faire ici le délateur.George Sand (1804-1876)
Tu espères, en m'exaspérant me faire jouer le rôle d'un méprisable et sot délateur ?...Hector Bernier (1886-1947)
Le mien, quel qu'il soit, ne me paraît qu'un délateur, né pour troubler mon repos.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Assassin, traître et délateur, tu aurais été repoussé par tous les cœurs honnêtes.Ernest Capendu (1826-1868)
J'avais du souci en songeant qu'on vous cacherait cette petite fête et en me demandant si je devais me taire ou faire l'office humiliant de délateur.George Sand (1804-1876)
Ne serai-je pas auprès de vous en face d'elle, comme un accusateur, un délateur ou un juge ?George Sand (1804-1876)
Le lendemain arriva, le délai fatal était expiré, et il ne se trouva pas, dans tout le collège, un délateur : jeûnes, arrêts, pinsums, de commencer.Paul Lacroix (1806-1884)
J'étais devenu délateur pour échapper à une punition méritée.Eugène Sue (1804-1857)
Il démontre qu'il n'eût pas pu être délateur quand même il l'eût voulu.Alfred de Vigny (1797-1863)
Vous avez vu avec quelle obstination il s'est efforcé, depuis trois ans, à faire de moi l'espion et le délateur de ma classe.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Je m'avançai vers le délateur, et lui reprochai sa cruauté ; il voulut me répondre, je le traitai de lâche et lui tournai le dos .Paul de La Gironière (1797-1862)
C'est à qui acquerra une prérogative, ou l'ôtera à ses rivaux ; c'est à qui se rendra le délateur des écarts qu'ils peuvent commettre.Volney (1757-1820)
Grâce à mes représentations, le dénouement ne fut point tragique ; il ne fut marqué que par des destitutions, des exils, des disgrâces et par des récompenses au délateur.Joseph Fouché (1759-1820)
Je voyais en lui un délateur, un espion ; que sais-je !Ida Saint-Elme (1776-1845)
On prononça son absolution hors de sa présence, contre le vœu de la loi, et pour le priver du droit de conclure contre son délateur.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DELATEUR » s. m.

Terme de Palais. Accusateur secret, denonciateur envers un Prince, ou les Magistrats, d'un crime commis, d'une conjuration. Les delateurs estoient fort à craindre dans l'ancienne Rome. Les delateurs estoient fort communs & fort odieux.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020