muraille

 

définitions

muraille ​​​ nom féminin

Étendue de murs épais et assez élevés. Une haute muraille. —  locution (Un manteau, etc.) couleur (de) muraille, se confondant avec celle des murs.
Mur de fortification. ➙ rempart. Murailles crénelées.
au figuré Ce qui forme une surface verticale abrupte. ➙ mur (3), obstacle, paroi.
 

synonymes

muraille nom féminin

rempart, enceinte, fortification, mur

paroi, mur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur la muraille du septentrion, s'élève une tour qui en supporte une seconde, une troisième, une quatrième, une cinquième – et il y en a trois autres encore !Gustave Flaubert (1821-1880)
A l'instant, il recula jusqu'à la muraille, plein de confusion, épouvanté de ce qu'il venait de faire.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Un obus venait de trouer la muraille, et un nuage de poussière emplissait la salle des transmissions.Jules Verne (1828-1905)
Je résolus de ne plus m'éloigner de cette muraille de braves, qui me paraissait le plus sûr rempart.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Alors il se mit le dos contre la muraille et tira son épée jusqu'à la moitié et me la montra.Catherine II de Russie (1729-1796)
L'horizon obscurci se fermait comme une muraille au pied de laquelle l'océan se détachait en champ clair sur lequel roulait déjà la tempête.Marc Elder (1884-1933)
Arrivés dans le jardin, les cinq hommes entendirent distinctement les coups pressés que les assaillants frappaient contre la muraille.Gustave Aimard (1818-1883)
La ville était enveloppée d'une simple muraille, avec des tours de distance en distance, et un large fossé.Adolphe Thiers (1797-1877)
L'une des montagnes les plus élevées, sur lesquelles se prolonge la grande muraille, a, d'après une mesure exacte, cinq mille deux cent vingt-cinq pieds de haut.Jules Verne (1828-1905)
La couleur neutre du sol ou de la muraille terreuse rendait plus éclatant le luxe barbare des parures.Pierre Loti (1850-1923)
Il faudrait construire quelqu'autre muraille mitoyenne qui montât jusqu'au septième ciel et qu'aucune trahison des sens ne pût entamer.Léon Bloy (1846-1917)
Vers le sud les monts voisins ont l'aspect d'une muraille, ce sont les derniers gradins conduisant aux hauts plateaux.Guy de Maupassant (1850-1893)
Jusque-là, ils s'étaient couverts par la muraille, et pendant tous les jours précédents avaient combattu dans l'espace le plus étroit.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Des jardinières, sous les tableaux, occupaient jusqu'à hauteur d'homme les intervalles de la muraille ; et une théière d'argent avec un samovar se mirait au fond dans une glace.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ecoute, tous les jours, quand le soleil se couche, je vais au bout du jardin, à l'endroit où la muraille est écroulée...Émile Zola (1840-1902)
Je suspends ma respiration ; je m'efface le long de la muraille : il faisait si noir qu'il ne me voit pas.Eugène Sue (1804-1857)
En effet, les ombres dont nous avons parlé se dirigeaient vers un point de la muraille, et là s'engloutissaient en rampant.Théophile Gautier (1811-1872)
Et la muraille ne cessait point ; à tous les coudes du petit chemin désert, la même ligne de pierres grises s'allongeait.Émile Zola (1840-1902)
Non seulement la grande mer l'isole, mais onze gardiens l'enferment nuit et jour d'une muraille vivante.Émile Zola (1840-1902)
J'en ai dépassé la grande muraille ... et je regrette seulement qu'elle manque de mandarins lettrés.Gérard de Nerval (1808-1855)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MURAILLE » s. fem.

C'est la même chose que mur. Un brave General doit toûjours tenir la campagne, & ne se point enfermer dans les murailles. Ce Marchand s'en est enfui ; & n'a laissé que les quatre murailles. Ces deux voisins sont si proches, qu'il n'y a que la muraille entre deux. Les ennemis sont logez au pied de la muraille, ont escaladé, sappé, ruiné la muraille. On a arboré le drapeau blanc sur la muraille. Il y a des lieux où les murailles de la Chine s'eslevent au dessus de l'horison ou de 1037. pieds Geometriques, à ce que dit le Pere Ferdinand Verbiest Jesuite.
 
On dit d'un Apostat, qu'il a fauté les murailles, quand il est sorty d'un couvent, quand il a jetté le froc aux ortiers. Quand on le ratrapppe, on l'enferme entre quatre murailles pour le reste de ses jours.
 
On dit proverbialement, que les murailles ont des oreilles, pour dire, qu'il n'y a rien de si secret qui ne puisse estre descouvert. L'escriture dit en menaceant, qu'elle exterminera jusqu'à ceux qui pissent contre la muraille, pour dire, qu'elle ne pardonnera à personne.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020