os

 

définitions

os ​​​ | ​​​ nom masculin

Chacune des pièces rigides qui forment le squelette* (➙ ostéo- ; ossature). Les os du pied. Petit os. ➙ osselet. —  Médecine Maladie des os de verre : maladie génétique caractérisée par une très grande fragilité des os.
locution N'avoir que la peau sur les os. Un sac d'os : une personne très maigre. —  Se rompre les os : se blesser grièvement dans une chute. —  En chair* et en os. —  Il ne fera pas de vieux os : il ne vivra pas longtemps. —  Trempé jusqu'aux os, complètement. —  familier L'avoir dans l'os : ne pas obtenir ce qu'on voulait.
(os des animaux) Viande vendue sans os (➙ désossé). Os à moelle. —  Chien qui ronge un os. —  locution, familier Tomber sur un os ; il y a un os !, une difficulté. Être à l'os : ne plus avoir de ressources.
Les os : restes d'un être vivant, après sa mort. ➙ carcasse, ossements.
(De l'os, en os) Couteau à manche en os.
Os de seiche : lame calcaire qui constitue la coquille interne dorsale (de la seiche).

Os symbole

Symbole chimique de l'osmium.

OS ​​​ nom

Sigle de ouvrier, ouvrière spécialisé(e).
 

synonymes

os nom masculin

[au pluriel] ossature, carcasse, ossements, squelette

[familier] difficulté, ennui, obstacle, hic (familier), blème (familier), cactus (familier), pépin (familier)

 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « OS » subst. masc.

Partie solide des animaux qui soustient toute la masse de leurs corps & de leurs chairs. On le definit en Medecine, Partie similaire engendrée de la partie terrestre & la plus grasse de la semence, qui est la plus froide, la plus dure & la plus seche de toutes celles du corps, qui en establit la figure & la solidité. Dans un squelet on voit la disposition de tous les os de l'homme. La carie est la maladie des os. L'esquille d'un os, c'est la partie qui s'en separe par quelque fracture. Papin Medecin Anglois a trouvé le moyen d'amollir, de cuire les os, les rendre bons à manger, d'en faire de la gelée. Il en a donné depuis peu un Traité au public. On dit que dans l'Inde prés de Malaca on trouve une herbe qui endurcit si fort les os, que si on en frotte les dents, il n'y a point de cailloux si durs qu'elles ne reduisent en poudre. Au contraire dans la Norvege il y a une herbe qui ramolit si fort les os des bestes qui en mangent, que les boeufs même ne sçauroient se soustenir sur leurs pieds aprés en avoir mangé, & tout leur corps devient maniable comme de la Cire. Journal d'Allemagne & IX. Journal de France 1677. On dit qu'on cassera, qu'on brisera les os de celuy qu'on veut menacer fortement. On dit encore, Avoir la verole dans les os, pour dire, l'avoir fort inveterée.
 
Les os se divisent en tres-durs, comme ceux qu'on apelle pierreux qui sont les os des temples, & les dents ; & en mols, qui ont bien moins de dureté en comparaison, comme l'etmoïde & les Epiphyses. On appelle os solides, ceux qui n'ont ni creux, ni concavitez, comme l'omoplatte & l'ischyon.
 
Voicy en general le nombre des os de l'homme, Le test ou le crane en a huit, la maschoire haute en a onze, le basse deux, & elles portent chacune seize dents. Le col a sept spondyles ou vertebres. Le dos douze, le rable cinq, l'os sacré quatre, y compris le coccys. Le thorax a douze costes, le sternon, les clavicules & les pallerons. Le bras n'a qu'un os ; le coude en a deux ; le poignet en a six ; le metacarpe en a quatre, & les doigts quinze. La cuisse n'a qu'un os ; la jambe deux sans la palette ; le petit pied ou tarse en a sept, le metatarse cinq, & les doigts quatorze, qui ont divers noms qui seront expliquez chacun à leur ordre.
 
L'os anonyme ou sans nom a trois parties, qui sont, les flancs, la hanche, & le penil. Quelques-uns pourtant l'appellent ileon, c'est à dire, l'os des flancs ; d'autres ischion ou l'os de la hanche. Il paroist unique, & joint de deux costez l'os sacré ; mais aux jeunes gens il paroist divisé par trois lignes : ce qui est cause qu'on en fait trois parties. La premiere s'appelle ileon, parce qu'elle soustient l'intestin qui porte ce nom, & parce qu'il est entortillé. La seconde s'appelle l'os pubis ou l'os du penil, ou l'os barré, qui est si serré avec le precedent, qu'il est impossible qu'il s'ouvre dans l'accouchement. La troisiéme partie se nomme ischion, ou l'os de la hanche, dans lequel il y a une profonde cavité qu'on nomme cotyle, acetabule, emboesture pour recevoir la teste de l'os de la cuisse. Il a une apophyse de cartilage qui comprend cette teste, & on la nomme sourcil.
 
L'os sacré, est la derniere partie de l'espine, qui est ainsi appellé, parce que c'est le plus grand de tous les os de l'espine. Ainsi Homere a appellé les gros poissons, poissons sacrez. On l'appelle aussi l'os large, parce que sa largeur fait comme un triangle, qui est au commencement large, & qui va peu à peu en s'estrecissant. Sa partie anterieure est cave comme un demi-cercle, & par celle de derriere il est gibbeux & vouté. Il est composé de cinq os, & quelquefois de six, qui se separent aisement aux petits enfants, mais qui s'unissent tellement aux grands, qu'il semble que ce ne soit qu'un os. On les met au nombre des vertebres, quoy qu'ils n'en ayent pas l'usage, parce qu'ils sont immobiles, mais parce qu'ils en ont la ressemblance.
 
OS, se dit aussi de quelques poissons, quoy que leurs parties solides s'appellent ordinairement arestes. Ainsi on dit que les Orfevres font leurs moules les plus delicats d'os de seche. On dit aussi les os d'un crocodile ; les os d'une baleine, les Marchands font aussi trafic d'os de coeur de cerf, parce qu'ils servent à beaucoup de maladies.
 
OS, signifie aussi cette matiere dont on fait plusieurs ouvrages de tabletterie, qui en effet vient des os de quelque animal. L'os ne se jaunit pas sitost que l'yvoire. On emmanche d'os les couteaux.
 
On dit poëtiquement, Que la terre soit legere à ses os, en souhaitant que le repos d'un mort ne soit point troublé. Deucalion jetta derriere son dos les os de sa grand mere, c'est à dire des pierres. On dit aussi d'un pays maigre où il a des roches qui sortent hors de terre, que les os luy percent la peau, comme est tout le Gastinois.
 
On appelle aussi os, des noyaux de certains fruits, qui sont fort durs. Il y a des neffles a trois os, & d'autres à cinq os. Quelques-uns appellent aussi os, le noyau des olives.
 
OS, se dit proverbialement en ces phrases. On dit qu'un homme ne fera pas de vieux os, pour dire, qu'il est infirme, qu'il mourra en jeunesse. On dit, jamais à un bon chien il ne vient un bon os, pour dire, que l'occasion de travailler ne s'offre pas à ceux qui en ont bonne envie. On dit aussi, Voilà bien des chiens aprés un os, pour dire, qu'il y a bien des gens qui veulent entrer en une même affaire, ou en partager le profit. On dit aussi, Jetter un os en la gueule de quelqu'un, pour dire, luy donner quelque chose afin d'empescher qu'il ne crie, qu'il n'encherisse, qu'il ne descouvre le mystere. On dit aussi d'un chicaneur qui pille une partie, d'une personne qui est à la charge d'autruy, qu'ils le rongent jusqu'aux os. On dit aussi, donner un os à ronger à quelqu'un, pour dire, luy susciter quelque affaire, qui luy donne bien de la peine. On dit d'une personne fort maigre, qu'elle n'a que la peau & les os, que c'est une peau estenduë sur des os, que jamais belle chair ne fut prés des os. On dit aussi en disnant, que les os sont pour les absents, pour dire, que ceux qui viennent disner tard n'ont que le reste des autres. On dit d'un joüeur de dez, que les os luy sortent des doigts ; on dit aussi, Si j'avois de l'argent dans les os, je les casserois pour vous satisfaire, quand on veut tesmoigner la bonne volonté qu'on a de payer. On dit aussi à la boucherie. Il n'y a point de viande sans os, pour dire, qu'on veut vendre l'un & l'autre ensemble.
Le mot du jour Démerdentiel Démerdentiel

« — Chez vous la rentrée ça sera en distanciel ou en présentiel ?  — Plutôt en démerdentiel... » (@1HommeAzerty, twitter, 19 août)

Laélia Véron 14/10/2020