Email catcher

ouïr

Définition

Définition de ouïr ​​​ verbe transitif

vieux Entendre, écouter. moderne J'ai ouï dire que… (➙ ouï-dire).
Droit Ouïr un témoin.

Conjugaison

Conjugaison du verbe ouïr

actif

indicatif
présent

j'ois

tu ois

il oit / elle oit

nous oyons

vous oyez

ils oient / elles oient

imparfait

j'oyais

tu oyais

il oyait / elle oyait

nous oyions

vous oyiez

ils oyaient / elles oyaient

passé simple

j'ouïs

tu ouïs

il ouït / elle ouït

nous ouïmes

vous ouïtes

ils ouïrent / elles ouïrent

futur simple

j'ouïrai / j'orrai (vx) / j'oirai (vx)

tu ouïras / tu orras (vx) / tu oiras (vx)

il ouïra / il orra (vx) / il oira (vx) / elle ouïra / elle orra (vx) / elle oira (vx)

nous ouïrons / nous orrons (vx) / nous oirons (vx)

vous ouïrez / vous orrez (vx) / vous oirez (vx)

ils ouïront / ils orront (vx) / ils oiront (vx) / elles ouïront / elles orront (vx) / elles oiront (vx)

Synonymes

Synonymes de ouïr verbe transitif

[littéraire] entendre, écouter, percevoir, prêter, tendre l'oreille à

Exemples

Phrases avec le mot ouïr

Du plaisir d'ouïr à la persécution, la voix ouvre la gamme du perçu de l'extase à la menace persécutrice.Topique, 2009, Dominique FESSAGUET (Cairn.info)
Où le plaisir d'ouïr leurs ronflants et charivaresques gestes ?Louis Dumure (1860-1933)
Au même instant, je crois ouïr une voix et un piétinement précipité.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Il lui avait semblé ouïr un léger bruit près d'eux.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Cela provient du lien essentiel entre la voix et le surmoi, qu'on retrouve dans la parenté étymologique et phonique entre l'ouïr et l'obéir.Cliniques, 2018 (Cairn.info)
Et c'est là, dans ce qui ne s'entend pas et ne peut être ouï ni s'ouïr, que réside sa force et sa trajectoire.Insistance, 2012, Claude Maillard (Cairn.info)
Et que le premier investissement du langage peut ne pas être le plaisir d'ouïr, mais le plaisir de voir.Cahiers de psychologie clinique, 2003, Yvette Thoua (Cairn.info)
Dans ce sens, tradouïr c'est ouïr, mais c'est aussi écrire.La Revue Lacanienne, 2011, Angela Jesuino-Ferretto (Cairn.info)
Nous dirions, suivant l'auteur, que le roman suscite chez le lecteur, le désir d'entendre, ce qui, manifestement, reste désir d'ouïr chez le héros.Revue française de psychanalyse, 2016, Solange Carton (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de OUÏR v. act. & n.

Entendre, Recevoir quelque son dans les oreilles qui les frappe. Ouïr le sermon. Un sourd est celuy qui n'oit goutte, qui oit dur. Les rossignols commencent à se faire ouïr au mois de May. J'ay ouï prescher cet Abbé. Jay ouï plaider cet Advocat. J'ay ouï raisonner ce Philosophe. Il est prié d'aller ouïr la lecture de cette Tragedie. Un des souhaits de St. Augustin estoit d'avoir ouï prescher St, Paul.
 
OUÏR, signifie aussi, Estre present. Je n'ay pû ouïr la Messe que du bout de l'Eglise, je voyois seulement le Prestre.
 
OUÏR, signifie aussi, Donner audience. Un arrest contradictoire est celuy qu'on rend aprés avoir ouï les parties. Les sentences d'audience portent dans leur dispositif, Parties ouïes. Il faut ouïr le Procureur du Roy, le Procureur General dans les affaires où le public, les mineurs & l'Eglise ont interest. Les deputez d'une telle ville, les Ambassadeurs d'un tel Prince ont esté ouïs, ont esté admis à l'audience. Le President demande à un Advocat qui commence à plaider, Qui vous oit ? pour dire, Quel est l'Advocat contre vous ?
 
OUÏR, se dit aussi de ce qu'on dit en secret, en particulier. On a establi tant de Confesseurs pour ouïr les penitens en confession à Pasques. On a commis un tel Conseiller pour ouïr la deposition des témoins, pour ouïr un accusé dans son interrogatoire. Une assignation pour estre ouï, est quelque chose de moindre qu'un decret d'adjournement personnel. On dit aussi, j'ay ouï quelque bruit de cette affaire, pour dire, j'en ay entendu parler secrettement.
 
OUÏR, signifie aussi, Estudier sous un Maistre. Cet escolier va ouïr un tel Professeur, il fait son cours sous luy.
 
OUÏR, se dit figurément en choses morales. Le sang innocent respandu crie vengeance, se fait ouïr jusques dans le ciel. Il faut ouïr la voix du ciel, les inspirations qui nous viennent d'enhaut. La renommée fera ouïr le nom, la gloire de ce Prince jusques dans les siecles futurs.
 
OUÏR, signifie aussi, exaucer. Dieu a ouï les prieres de cette femme sterile, il luy a envoyé lignée. On dit, Dieu vous veuille bien ouïr, à ceux qui font quelque souhait à nostre avantage.
 
OUÏ, ÏE. part. pass. & adj.

Définition ancienne de OYANT, ANTE adj.

& subst, Terme de Pratique. Celuy à qui on rend un compte en Justice. Le compte se rend aux despens des oyans compte. Les debats se fournissent par le deffendeur & oyant compte.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Jeux Quiz – Les mots nouveaux du Petit Robert 2025 Quiz – Les mots nouveaux du Petit Robert 2025

Testez vos connaissances sur les mots nouveaux du Petit Robert 2025. Êtes-vous incollable sur le français et ses évolutions ?...

11/06/2024
sondage de la semaine