entendre

 

définitions

entendre ​​​ verbe transitif

(idée d'intention) littéraire Entendre que (+ subjonctif), entendre (+ infinitif) : avoir l'intention, le dessein de. ➙ vouloir. J'entends qu'on m'obéisse ; j'entends être obéi. —  Faites comme vous l'entendez.
littéraire Percevoir, saisir par l'intelligence. ➙ comprendre. J'entends bien, je comprends bien ce que vous voulez dire. —  locution Laisser entendre, laisser deviner. ➙ insinuer, sous-entendre.
(personnes) Vouloir dire. Qu'entendez-vous par là ?, quel sens donnez-vous à ce que vous dites ?
Percevoir par le sens de l'ouïe. ➙ ouïr. J'ai entendu un cri. —  locution Il ne l'entend pas de cette oreille, il n'est pas d'accord.
Entendre parler de qqch., qqn, apprendre qqch. à ce sujet. J'en ai entendu parler. Ne pas vouloir entendre parler d'une chose, la rejeter sans examen. —  J'ai entendu dire que, j'ai appris que.
Faire entendre : émettre (un son, une parole).
sans complément Percevoir (plus ou moins bien) par l'ouïe. Parlez plus fort, il entend mal.
littéraire Écouter, prêter attention à. Elle ne veut rien entendre : rien de ce qu'on peut lui dire ne l'influencera. —  locution Entendre raison, accepter les conseils raisonnables. —  locution À l'entendre : si on l'en croit, si on l'écoute.
Entendre un témoin : recueillir ses dépositions.

s'entendre ​​​ verbe pronominal

Être compris. Ce mot peut s'entendre de diverses manières. —  S'entend : c'est évident.
Être entendu, perçu par l'ouïe. Son rire s'entend de loin. Cette expression s'entend encore, est encore employée.
S'entendre à (+ infinitif), en (+ nom) : être habile (dans un domaine). S'y entendre : être expert en la matière. ➙ s'y connaître.
Se mettre d'accord. Ils n'ont pas réussi à s'entendre. Entendons-nous bien ! : mettons-nous bien d'accord !
Avoir des rapports (bons ou mauvais). Les deux sœurs s'entendent à merveille. Je m'entends mal avec lui.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'entends

tu entends

il entend / elle entend

nous entendons

vous entendez

ils entendent / elles entendent

imparfait

j'entendais

tu entendais

il entendait / elle entendait

nous entendions

vous entendiez

ils entendaient / elles entendaient

passé simple

j'entendis

tu entendis

il entendit / elle entendit

nous entendîmes

vous entendîtes

ils entendirent / elles entendirent

futur simple

j'entendrai

tu entendras

il entendra / elle entendra

nous entendrons

vous entendrez

ils entendront / elles entendront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C’est le débordement le plus scandaleux qu’il m’ait été donné d’entendre de la part d’un commissaire depuis longtemps.Europarl
Je suis particulièrement heureuse de vous entendre dire que les travaux pourraient être conclus avant la fin de l'année.Europarl
Je souhaite plutôt entendre vos questions, et j’attends avec intérêt la suite du débat.Europarl
Cela permettra aux tiers ayant un intérêt légitime dans la performance des entreprises de se faire entendre.Europarl
En d’autres termes, la présidence néerlandaise laisse entendre, d’une certaine façon, que la libéralisation du marché créera automatiquement de l’emploi.Europarl
Je voudrais maintenant entendre ce que les députés participant au débat ont à dire, pour que je puisse leur donner les éclaircissements nécessaires à la fin du débat.Europarl
Ils ont réussi à façonner une culture pro-européenne commune sous la forme d'une organisation politique qui, à en croire les discours que je viens d'entendre, est sans précédent.Europarl
On peut peut-être expliquer ce problème aux consommateurs, mais ils répondent que si une denrée est périssable, il faut l'indiquer, et qu'ils ne veulent pas entendre parler d'agents conservateurs.Europarl
Le paquet télécom ne devrait pas avoir d'impact sur le copyright, et pourtant les lobbyistes sont parvenus à se faire entendre sur ce point précis dans la proposition.Europarl
Permettez-moi d'ajouter quelques mots car j'ai entendu ici des propos qui soulèvent des questions ponctuelles auxquelles j'aimerais entendre la réponse du commissaire.Europarl
Mais nous devrions pouvoir découvrir quelle est la raison de cette obstruction et entendre des solutions de rechange.Europarl
Cela leur évite la frustration inévitable de s'entendre dire que l'organe auquel ils s'adressent n'est pas en mesure de les aider.Europarl
Le problème n'est pas qu'il y ait un gâteau à se répartir entre régions, comme le laissent entendre certains.Europarl
Je vous remercie de votre attention et me réjouis d'entendre vos opinions sur cette question.Europarl
Ses remarques sont pertinentes, mais je voudrais également entendre les propositions du commissaire à cet égard.Europarl
Tant le gouvernement iranien que l'opposition soutiennent les voix qui se font entendre dans la rue.Europarl
Je me réjouis d'entendre la commissaire nourrir une ambition suffisante pour espérer une percée significative en 2004.Europarl
Le rapporteur mentionne qu’il est nécessaire de s’entendre sur une histoire commune, ce qui, selon moi, est un objectif idéaliste qui ne sera pas concrétisé avant longtemps.Europarl
Je trouve qu'il est triste, sinon pathétique, d'encore tenter de s'entendre avec ce caudillo, qui n'est jamais qu'un synonyme pour dictateur.Europarl
Pour moi qui suis originaire d'un autre environnement politique, il est très intéressant de l'entendre répéter, avec la même hystérie, les mêmes inquiétudes.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENTENDRE » v. act. & neut.

Ouïr, escouter. Entendre le Sermon. Entendre dur. Entendre de loin. Il n'entend rien, il n'entend goute, il est sourd. Je n'ay jamais entendu cet homme-là, pour dire, je ne l'ay jamais ouï prêcher, plaider, ni haranguer. Ce mot vient du Latin intendere.
 
On dit aussi, Entendre la Messe, pour dire, Assister à la Messe, encore qu'on n'entende pas les paroles du Prestre.
 
On le dit aussi de celuy qui veut bien prendre la patience d'escouter. Ce Juge est severe, mais du moins il entend les parties.
 
On dit au Palais à un Advocat, Qui vous entend ? c'est à dire, Qui est l'Advocat qui deffend contre vous ?
 
ENTENDRE, se dit figurément en choses spirituelles, & signifie, Comprendre, penetrer dans le sens de celuy qui parle, ou qui escrit. Cet homme entend l'Algebre, entend l'Hebreu, entend bien la Bible. Cet homme est obscur, il ne sçauroit se faire entendre. Entendre le Latin, les Langues Orientales.
 
ENTENDRE, se dit aussi de celuy qui sçait tout ce qu'il doit sçavoir sur quelque chose. Il entend bien sa charge, son mestier. Il s'entend bien aux armes, au manege. On dit au contraire, Vous n'y entendez rien, vous n'entendez pas cela, vous ne l'entendez pas.
 
On dit aussi, s'Entendre à quelque chose, pour dire, la sçavoir fort bien. Il s'entend fort bien aux affaires, à l'agriculture, &c.
 
ENTENDRE, signifie encore, Prester l'oreille, consentir à quelque proposition. On luy a offert cet employ, il y veut bien entendre. Il ne veut entendre à aucun accommodement.
 
s'Entendre avec l'ennemi, c'est à dire, Avoir intelligence avec luy. Ces parties s'entendent, pour dire, colludent ensemble.
 
Donner à entendre, signifie, Faire croire. Il a obtenu cette faveur sous un faux donné à entendre, sous une fausse allegation. S'il a manqué, ce n'est pas faute de luy avoir bien donné à entendre. Je vous entends, je voy bien ce que vous voulez dire ou demander par là.
 
ENTENDRE, signifie aussi, Avoir intention, pretendre. Je vous donne cela, mais j'entends que vous fassiez telle chose ; quand on veut imposer une condition à quelqu'un. Vous entendez cela, & moy je ne l'entends pas, c'est à dire, Vous voulez que je fasse une chose, & moy je ne le veux pas. Qu'entendez-vous par là ? Que pretendez-vous ? On dit encore, Je n'y entends point de finesse, pour dire, Je ne pretends point vous tromper.
 
On dit encore absolument, Cela s'entend, quand on suppose une chose qui se fait ordinairement. Quand on envoye querir un Medecin, il le faut payer, cela s'entend, ou est sousentendu.
 
On dit en proverbe, Ils s'entendent comme larrons en Foire, pour dire, Ils sont en grande intelligence ; mais toûjours en mauvaise part. Il entend de corne, pour dire, Il entend autre chose que ce qu'on luy dit. Il n'y a point de pire sourd que celuy qui ne veut point entendre. Chacun fait comme il l'entend, c'est à dire, à sa fantaisie.
 
Entendre le numero, se dit des gens fort intelligents en affaires. C'est un proverbe tiré des Marchands qui ont le prix de leurs marchandises marqué sous certains numero qu'il n'y a qu'eux qui entendent.
 
On dit aussi d'un brutal, qu'il n'entend ni rime, ni raison, qu'il n'entend ni à dia, ni à hurhaut, pour dire, qu'on ne le peut persuader de ce qui est raisonnable. On dit aussi, Qui n'entend qu'une partie n'entend rien.
 
ENTENDU, UË. part. & adj. Il est entendu aux finances. En Architecture on dit aussi, Ce logis est bien entendu. Ce tableau est bien entendu. Cet habit, cette garniture, cette broderie sont bien entendus, pour dire, ils sont bien faits & de bon goust. Cette affaire est bien entenduë, pour dire, on en est suffisamment instruit.
 
On dit aussi, qu'un homme fait l'entendu, lors que mal à propos il fait le capable, ou qu'il a une grande vanité. A cause que son pere a du bien, il fait fort l'entendu.
 
Bien entendu, se dit adverbialement, quand on adjouste une condition à quelque chose qu'on avoit proposée ou promise auparavant.
 
ENTENDRE, signifie aussi, S'appliquer avec attention. On ne peut pas entendre à deux choses à la fois pour les bien faire. Cet Advocat a tant d'affaires, qu'il ne sçait à laquelle entendre.
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020