patente

définitions

patente ​​​ adjectif et nom féminin

adjectif et nom féminin Lettre patente ou patente : écrit public émanant du roi qui établissait un droit ou un privilège.
nom féminin Ancien impôt direct annuel, auquel étaient assujettis les commerçants, artisans, etc., remplacé aujourd'hui par la taxe* professionnelle ; quittance de cet impôt.
(Canada) familier Chose, objet quelconque. ➙ bidule, machin, truc.

patenté ​​​ , patentée ​​​ adjectif

Soumis à la patente ; qui paye la patente.
familier Connu (comme tel). Des imbéciles patentés.

synonymes

patente nom féminin

contribution, droit, redevance, taxe

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « patente »

En attendant, et tandis que le capitaine allait chercher à terre sa patente, nous fîmes un excellent déjeuner.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On a déjà vu plusieurs preuves du cette tactique ; ici, la contradiction est patente et résulte du texte même de sa correspondance.Pierre Clément (1809-1870)
Vous pouvez être sûrs que nous serons extrêmement prudens, et que nous ne donnerons point de patente, dès qu'il y aura le moindre soupçon.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
L'échange des colliers qui étaient chez ces peuples l'expression patente du traité, mettait le dernier cachet à la transaction.François-Xavier Garneau (1809-1866)
On dit que la patente est brute, lorsque le bâtiment arrive d'un pays affligé par une maladie contagieuse.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Il se fit délivrer une patente, – à son vrai nom, cette fois, – pour recommencer à courir les villages.Henry Gréville (1842-1902)
Ainsi le fils légitime d'un tisserand-drapier, avant d'être établi par mariage, pouvait, sans payer patente, faire marcher chez son père deux grands métiers et un petit.Gustave Fagniez (1842-1927)
Tous les chapeaux se ressemblent, tous ayant la même patente, mais les pantalons étaient de toutes couleurs et de toutes qualités.Charles Roger Daoust (1865-1924)
La patente est suspecte, lorsque le navire a communiqué, pendant son voyage, soit avec des ports, soit avec d'autres bâtiments, dont l'état sanitaire ne pouvait être constaté.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Nous ne consentons pas à cette accusation continuelle, tantôt patente, tantôt déguisée, contre la politique de la paix.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
La calèche, quoique de hasard, a été payée deux mille francs ; mais elle est belle, les roues sont à patente.Honoré de Balzac (1799-1850)
L’interdire me paraît une erreur patente en regard des considérations économiques, biologiques, de la sécurité et de la capacité opérationnelle.Europarl
Il pénalise les pays en développement en appelant – dans une manifestation patente de protectionnisme de la pire espèce – à postposer l'élimination progressive des restitutions à l'exportation.Europarl
On ne tire pas les enseignements de l'inefficacité patente des interventions communautaires pour le développement et la véritable convergence des économies.Europarl
Le déficit démocratique dont souffrent de manière patente nos institutions européennes sera-t-il comblé pour autant ?Europarl
Donc, il n'existait pas de communication directe, patente, entre ces pièces et celle que je voulais surveiller.Jules Lermina (1839-1915)
Il était tellement à sa passion, à son emportement pour le chapeau, pour la patente de cardinal-ministre, qui sait ?Jules Michelet (1798-1874)
C'était simplement un ancien infirmier de la quarantaine, dont le rôle consistait à surveiller les voyageurs, retenus sur la frontière pour la patente de santé.Jules Verne (1828-1905)
Ce fut une nouvelle patente à prendre, et un retard d'une heure à souffrir ; après quoi, nous fûmes autorisés à nous rendre à la ville.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mon titre, je le maintiens en vertu d'une patente annuelle de douze livres sterling pour mon diplôme.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Afficher toutRéduire

Exemples de « patenté »

Je puis bien prendre son nom une fois : il a assez souvent, sans être patenté, exercé ma profession.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le beau mangeur de la nature, mangeur patenté : le requin.Jules Michelet (1798-1874)
Il y peut, loin de tout gardien, causer à l'aise avec les promeneurs, apprendre les nouvelles du monde médical, exercer son industrie comme un homme patenté.Gustave Flaubert (1821-1880)
Un athée connu, avoué, patenté, qui aurait fait le signe de la croix !Émile Souvestre (1806-1854)
Mais la scène à faire, êtes-vous bien sûr que vous êtes le seul, l'unique voyant, patenté et breveté de cette scène ?Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ce tribunal, pour exécuter les enfants, a un sacrificateur patenté qui porte une épée.Jules Michelet (1798-1874)
C'est chez vous, et de votre consentement, que la loi a été violée, et vous, homme patenté, investi d'une responsabilité publique, vous avez installé le scandale dans votre maison.Victor Hugo (1802-1885)
Il y a toujours chez eux un magasin patenté de beaux mots convenus, d'élégances poétiques, où chacun se croit obligé d'aller chercher ses phrases.Hippolyte Taine (1828-1893)
Vous cherchez un artisan patenté, un tailleur sachant son métier et le pratiquant dans les meilleures conditions possibles.Albert Cim (1845-1924)
Je veux devenir un citoyen patenté, un comme les autres.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020