pâtir

 

définitions

pâtir ​​​ verbe intransitif

Pâtir de : souffrir à cause de ; subir les conséquences fâcheuses, pénibles de. Pâtir de l'injustice d'une décision. ➙ endurer. Sa santé pâtira de ses excès. —  Le secteur a pâti de la crise immobilière.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je pâtis

tu pâtis

il pâtit / elle pâtit

nous pâtissons

vous pâtissez

ils pâtissent / elles pâtissent

imparfait

je pâtissais

tu pâtissais

il pâtissait / elle pâtissait

nous pâtissions

vous pâtissiez

ils pâtissaient / elles pâtissaient

passé simple

je pâtis

tu pâtis

il pâtit / elle pâtit

nous pâtîmes

vous pâtîtes

ils pâtirent / elles pâtirent

futur simple

je pâtirai

tu pâtiras

il pâtira / elle pâtira

nous pâtirons

vous pâtirez

ils pâtiront / elles pâtiront

 

synonymes

pâtir verbe intransitif

souffrir, endurer, subir, supporter

[vieux ou littéraire] stagner, languir, péricliter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je crois plutôt qu'il y aura un certain remue-ménage, que des capitaux vont se replacer ailleurs, aux meilleures conditions fiscales, et que le secteur des services financiers va en pâtir.Europarl
Ses premières larmes véritables éteignaient ce feu céleste qui éclaire les premières émotions du cœur, elle devait toujours pâtir de n'être pas ce qu'elle aurait pu être.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais, si l'objectif consiste à renationaliser le tout, il est clair que les résultats sur le terrain ne pourront que pâtir de cette atteinte à la fonction publique européenne.Europarl
Le pire malheur n'est pas de savoir ou de croire le monde inutile ou mauvais : c'est de pâtir dans son corps et d'être déçu brutalement dans ses passions.Jules Lemaître (1853-1914)
Les consommateurs et les titulaires de droits ne sont pas les seuls à en pâtir.Europarl
Les personnes plus âgées ne doivent pas pâtir de la discrimination à cause de leur âge.Europarl
Elle devait être mortifiée plus encore peut-être qu'une autre, pâtir (s'il faut l'avouer) en sa vanité de femme.Jules Michelet (1798-1874)
L'un à l'intention du consommateur, qui est sensible au bien-être animal, et l'autre à l'intention de l'économie et du commerce, qui ne doivent surtout pas pâtir de l'apparition d'une maladie.Europarl
Comme à l'accoutumée, ce sont les plus pauvres qui vont pâtir de nos caprices législatifs.Europarl
Il n'y aura que la femme qui risquera de pâtir de l'aventure et de voir sa tendresse se transmuer en grossesse.Albert Cim (1845-1924)
Si nous ne faisons rien, c'est notre activité agricole et notre industrie de la chaîne alimentaire qui risquent d'en pâtir, en particulier dans les pays euro-méditerranéens.Europarl
Pendant des mois entiers que cette maladie dura, le reste de la communauté eut le temps de pâtir et de me prendre en aversion.Denis Diderot (1713-1784)
Elle se trouverait ainsi avoir eu raison, au bout du compte, d'accomplir cette chose qui les faisait, à l'heure actuelle, si durement pâtir.Léon Bloy (1846-1917)
Et les pauvres cheveux de pâtir de plus belle pendant les minutes que dura la leçon de choses.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Il est pratiquement certain que les pays économiquement forts en tireront davantage parti que les pays faibles dont les économies pourront pâtir de la concurrence des nouveaux membres.Europarl
Cela reste un combat sans merci et en fin de compte, seules la démocratie et la crédibilité d'un projet européen démocratique finiront par en pâtir.Europarl
Et en cas de baisse de revenus, les premiers secteurs à en pâtir seront les secteurs tels que l'éducation, la santé ou la recherche.Europarl
Les citoyens ne doivent pas pâtir du fait de l'inactivité des institutions et d'un retard dans la prise de décision.Europarl
Notre industrie ne peut pas et ne doit pas pâtir d'une devise européenne trop forte.Europarl
L'existence l'avait toujours un peu gâté, et, pour une fois qu'il fallait en pâtir, il s'en allait !Edmond Haraucourt (1856-1941)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PATIR » v. n.

Avoir de la disette, de la misere, de la fatigue, souffrir, endurer. Les pauvres gens patissent beaucoup durant l'hiver. Les criminels patissent dans les cachots. L'enfant prodigue ne se reconnut qu'aprés qu'il eut bien pati. Agir & patir est une devise des Anciens.
 
PATIR, signifie aussi, Endurer quelque chose qui est causée par autruy. Les paysans patissent beaucoup pendant le passage d'une armée. Les peuples patissent des fautes des Rois ; les soldats des fautes de leurs Capitaines. Vous avez fait la faute de vous obliger pour ce Grand Seigneur, tous vos biens en patiront. On dit quand on se trouve au milieu des canonades & des mousquetades, que la nature patit.
 
On dit proverbialement, que les bons patissent pour les mauvais, quand on refuse de prêter à un honnête homme, parce qu'on a été excroqué par des frippons.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020