piétiner

 

définitions

piétiner ​​​ verbe

verbe intransitif
S'agiter sur place en frappant les pieds contre le sol. Il piétinait de colère. ➙ trépigner. —  Marcher sur place, sans avancer normalement.
abstrait Avancer peu ; ne faire aucun progrès. L'enquête piétine.
(foule, troupeau) Marcher ou courir en martelant le sol avec un bruit sourd.
verbe transitif
Fouler aux pieds. Piétiner le sol.
Ne pas respecter, malmener. Piétiner les convenances.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je piétine

tu piétines

il piétine / elle piétine

nous piétinons

vous piétinez

ils piétinent / elles piétinent

imparfait

je piétinais

tu piétinais

il piétinait / elle piétinait

nous piétinions

vous piétiniez

ils piétinaient / elles piétinaient

passé simple

je piétinai

tu piétinas

il piétina / elle piétina

nous piétinâmes

vous piétinâtes

ils piétinèrent / elles piétinèrent

futur simple

je piétinerai

tu piétineras

il piétinera / elle piétinera

nous piétinerons

vous piétinerez

ils piétineront / elles piétineront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A force de piétiner d'impatience il m'est venu des calus au talon, et j'ai cassé un de mes ongles !Gustave Flaubert (1821-1880)
Il n'eut pas le temps de piétiner davantage sur l'amitié de son intime, la visiteuse entrait.Pamphile Le May (1837-1918)
Rien en ce monde ne peut longtemps piétiner sur place ; c'est ce que l'âme a voulu faire.Dora Melegari (1849-1924)
Sur l'injonction de sa mère, elle se leva, et, toute tremblante de frayeur, se mit à piétiner sur place, en arrondissant les bras, et en se déhanchant.George Sand (1804-1876)
On vient de piétiner allègrement pendant un an la règle qui voulait, aux termes de l'article 24 du règlement, que les non-inscrits désignent leur représentant.Europarl
Il pestait de lui être, malgré lui, redevable, et cette puissance de séduction, à laquelle lui-même était soumis, le faisait piétiner de rage.René Boylesve (1867-1926)
Puis, son rêve par terre, en mille miettes, elle se mit à le piétiner furieusement...Alphonse Daudet (1840-1897)
Il semblerait que les esprits sylvestres prennent alors plaisir à faire piétiner en vain les indiscrets qui violent leur domaine.Adolphe Retté (1863-1930)
À tout moment j'oublie sa présence, et il m'échappe des folies qui font piétiner sa mère.Denis Diderot (1713-1784)
Zinga grisée de haine, n'abandonna point sa victime, mais ne cessait de lui piétiner le corps.Hugues Rebell (1867-1905)
Certaines portaient des casquettes roses à visière de taffetas, et le capitaine dut craindre de piétiner leurs traînes.Paul Adam (1862-1920)
Elle l'écoutait piétiner, s'inquiétait au moindre de ses mouvements, sursautait s'il se tapait dans un meuble ou s'il bousculait sa vaisselle.Émile Zola (1840-1902)
Il n'hésita pas à fouler aux pieds les liens les plus sacrés, à les piétiner de ses bottes de rustre, de ses bottes accoutumées aux planchers des cabarets ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Il est en train d'anéantir et de piétiner les objectifs et les réussites incontestables de la révolution.Europarl
Une centaine de cavaliers accoururent au-devant de cette multitude désordonnée, et, faisant briller leurs sabres nus et piétiner leurs montures, la forcèrent sans peine de rentrer dans ses limites.Saintine (1798-1865)
Il fallait une certaine attention pour ne pas piétiner les dormeurs, capricieusement étendus ça et là.Jules Verne (1828-1905)
Il eut beau tendre les bras, piétiner et crier, on fut sourd autour de lui, parce que son histoire était déjà connue du chef de gare et de son personnel.Arsène Houssaye (1815-1896)
La moitié des gens de la cour alla avec lui, car l'idée de se faire piétiner le corps ne leur plaisaient guère.Hans Christian Andersen (1805-1875)
J'ai demandé l'aumône à des êtres abjects, qui se sont réjouis de me piétiner au meilleur marché possible.Léon Bloy (1846-1917)
Il me vient cette pensée affreuse que j'ai renoncé au paradis et que je suis en train de piétiner aux portes de l'enfer.Alain-Fournier (1886-1914)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PIETINER » v. n.

Frapper plusieurs fois la terre avec les pieds. Les gens qui pietinent témoignent de l'impatience, ou de la colere.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020