Email catcher

pincer

Définition

Définition de pincer ​​​ verbe transitif

Serrer entre les extrémités des doigts, entre les branches d'une pince ou d'un objet analogue. Pincer qqn jusqu'au sang. locution Pince-moi, je rêve !, c'est incroyable. pronominal Elle s'est pincée en fermant la porte.
(en parlant du froid) Affecter désagréablement. ➙ mordre. sans complément Ça pince : il fait très froid.
Serrer fortement de manière à rapprocher, à rendre plus étroit, plus mince. Pincer les lèvres. ➙ pincé (2).
familier Arrêter, prendre (un malfaiteur) ; prendre en faute. ➙ piquer (III). Il s'est fait pincer.
En pincer pour qqn, être amoureux de lui, d'elle.

Conjugaison

Conjugaison du verbe pincer

actif

indicatif
présent

je pince

tu pinces

il pince / elle pince

nous pinçons

vous pincez

ils pincent / elles pincent

imparfait

je pinçais

tu pinçais

il pinçait / elle pinçait

nous pincions

vous pinciez

ils pinçaient / elles pinçaient

passé simple

je pinçai

tu pinças

il pinça / elle pinça

nous pinçâmes

vous pinçâtes

ils pincèrent / elles pincèrent

futur simple

je pincerai

tu pinceras

il pincera / elle pincera

nous pincerons

vous pincerez

ils pinceront / elles pinceront

Synonymes

Synonymes de pincer verbe transitif

serrer, coincer, saisir

[froid] piquer, mordre

[familier] surprendre, attraper, prendre (sur le fait), coincer (familier), piquer (familier), prendre la main dans le sac (familier), trouver le lièvre au gîte (familier)

[familier] appréhender, arrêter, capturer, prendre, alpaguer (familier), cueillir (familier), embarquer (familier), épingler (familier), gauler (familier), piquer (familier), pogner (familier, Québec)

Synonymes de en pincer pour

aimer, adorer, éprouver de l'amour pour, être amoureux de, être épris de, être fou de, avoir le béguin pour (familier), kifer (familier), avoir dans la peau (familier), triper sur (familier), chérir (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot pincer

Le vent glacial continuait à nous pincer au nez et aux oreilles.Revue d'Histoire de la Shoah, 2014, Yaël Shneerson (Cairn.info)
Des observateurs extérieurs estimaient divers aspects de leurs comportements, comptabilisant les gestes tels que taper, secouer, donner un coup de pied, pincer, etc.Nouvelle Revue d'esthétique, 2014, Laurent Bègue (Cairn.info)
À se pincer et s'en frotter encore et toujours les yeux.VST - Vie sociale et traitements, 2019, Marie-Pierre Watremez (Cairn.info)
Un paradis qu'on pensait perdu, réservé à nos mémoires et à l'histoire, et qui justifie de se pincer les oreilles pour y croire vraiment.Ouest-France, Benoit GUÉRIN, 13/11/2020
Et si, malgré tout, certains tentent le diable et se font pincer, ne flanchez pas.Capital, 26/02/2008, « Notes de frais : comment repérer les tricheurs »
On sent le bec en plume, qui va pincer la corde et produire le son, sous tension.Ouest-France, Laurent BEAUVALLET, 01/02/2017
Cette simple touche, ainsi que les modes pour l'effleurer, le pincer, le frôler, etc.Sociétés, 2019, Antonio Tramontana (Cairn.info)
Pour attraper un crabe sans se faire pincer, il suffit de l'attraper de chaque côté de la tête avec deux doigts.Ouest-France, Emma PIAU, 06/08/2021
Preuve que pour les cadres en poste, il n'est pas facile de prospecter sans se faire pincer.Capital, 14/05/2013, « Comment chercher un job sans inquiéter ni votre boss ni… »
L'élastique évite aussi à celui qui manipule le homard de se faire pincer.Ça m'intéresse, 14/09/2017, « A quoi servent les caoutchoucs sur les pinces des homards… »
Un conducteur ploërmelais de 24 ans s'est de nouveau fait pincer par la police dans la nuit de lundi à mardi.Ouest-France, 21/09/2021
Les escrocs et les blanchisseurs ne sont pas les seuls à en pincer pour le bitcoin.Capital, 12/11/2013, « L’irrésistible ascension du bitcoin »
Il arrive en outre souvent que le propriétaire du mobile ne soit pas celui qui se fait pincer, ce qui rend les confiscations problématiques.Ethnologie française, 2010, Anne Jarrigeon, Joëlle Menrath (Cairn.info)
Mais son contenu conceptuel est beaucoup plus spécifique en [53] : pincer précise en effet la manière dont les cordes sont touchées.Travaux de linguistique, 2020, El Mustapha Lemghari (Cairn.info)
C'est la peur de se faire à nouveau pincer qui a motivé ce délit de fuite.Ouest-France, 22/10/2019
L'officier prit toutes les mesures imaginables pour pincer le coupable, mais, heureusement, n'y parvint jamais.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Onze jours après l'accident, le fuyard s'est fait pincer par la gendarmerie.Ouest-France, 19/05/2021
Si on lui cherchait une affaire, jette-toi dans la bagarre, et tâche de faire pincer tout le monde sans laisser soupçonner qui tu es.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais cela ne suffit pas toujours pour éviter de se faire pincer.Capital, 29/05/2020, « Travail au noir : ce qu'on y gagne... et ce… »
D'après les spécialistes, il peut pincer et voire piquer, mais son venin, qu'il utilise pour neutraliser ses proies, est relativement inoffensif pour l'homme.Ouest-France, 20/05/2016
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PINCER v. act.

Presser avec le bout des doigts. Il a les chairs si fermes, qu'on a du mal à le pincer. Ce mot vient du Latin pinsare. Menage.
 
PINCER, se dit aussi de toute autre chose qui serre. Les oiseaux pincent avec leur bec. On pince avec des tenailles, des pincettes. Cette porte m'a pincé les doigts qui ont été enfermez dans sa feuillure.
 
PINCER, signifie figurément, Offenser sourdement, faire des reproches en paroles couvertes. Un Satyrique pince en riant ; il pince sans rire, sans en faire semblant, il dit les veritez de chacun.
 
PINCER, signifie aussi, Toucher delicatement la corde d'un instrument de Musique. On jouë du luth, de la guitarre, du thuorbe, en pinçant delicatement les cordes. La plume d'un sautereau pince les cordes d'un clavessin.
 
PINCER, en termes de Manege, c'est, Approcher delicatement l'esperon du flanc du cheval sans donner coup, ni appuyer. Le pincer est une aide, & appuyer un chastiment.
 
PINCÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.