Email catcher

pleuvoir

Définition

Définition de pleuvoir ​​​ verbe

verbe impersonnel
Il pleut : la pluie tombe. Il pleut légèrement. ➙ bruiner, pleuvioter, pleuviner. Pleuvoir à verse, à flots, à seaux, à torrents, (familier) comme vache qui pisse, très fort.
Tomber. Il pleut de grosses gouttes, (locution) des cordes, des hallebardes. locution, familier Comme s'il en pleuvait. ➙ beaucoup.
verbe intransitif (surtout 3e personne du pluriel)
S'abattre, en parlant de ce que l'on compare à la pluie. Les coups pleuvaient sur son dos.
Affluer, arriver en abondance. Les malheurs pleuvent sur lui.

Conjugaison

Conjugaison du verbe pleuvoir

actif

indicatif
présent

il pleut

ils pleuvent / elles pleuvent

imparfait

il pleuvait

ils pleuvaient / elles pleuvaient

passé simple

il plut

ils plurent / elles plurent

futur simple

il pleuvra

ils pleuvront / elles pleuvront

Synonymes

Synonymes de pleuvoir

verbe impersonnel

bruiner, crachiner, pleuvasser, pleuviner, pleuvoter, mouillasser (régional, Québec), mouiller (régional, Québec), flotter (familier), pisser (familier)

verbe intransitif

affluer, s'amonceler, arriver en abondance

Synonymes de pleuvoir sur

tomber sur, s'abattre sur, fondre sur

Synonymes de il pleut très fort

il tombe des cordes, des hallebardes, il douche (Belgique), il pleut comme vache qui pisse (familier)

Exemples

Phrases avec le mot pleuvoir

Dans la vie quotidienne, nous pouvons croire qu'il va neiger demain ou pleuvoir ou faire beau, tout ceci alimentant les échanges de la vie commune !Hegel, 2020, Jean-Marie André (Cairn.info)
Les experts ont calculé qu'il devrait pleuvoir au moins 14 jours pour que nos réservoirs et nos rivières retrouvent un niveau normal.Europarl
Il rature outre ce que nous pouvons en écrire, par en dessous les cordes que la parole d'interprétation y fait pleuvoir.Champ Lacanien, 2011, Michel Bousseyroux (Cairn.info)
Cette servitude n'a toutefois pas permis de parer les coups que le fondateur faisait pleuvoir sur ses enfants.Gestion, 2011, Carol Bélanger (Cairn.info)
C'était lui qui faisait pleuvoir en touchant aux biens du clergé.Jules Michelet (1798-1874)
Dans la presse les critiques commencèrent à pleuvoir, provoquant la modification du texte primitif.Bulletin du Centre de Documentation Juive Contemporaine, 1946 (Cairn.info)
Puis, les e-mails et les coups de fil se mettent à pleuvoir.Capital, 07/05/2013, « Entretiens déstabilisants : comment s’y préparer »
Pour savoir s'il va pleuvoir dans l'heure, une inspection des nuages peut se révéler efficace.Ça m'intéresse, 06/08/2021, « Comment savoir s'il va pleuvoir dans l'heure ? »
Les balcons du premier étage sont inondés dès qu'il se met à pleuvoir.Capital, 26/01/2022, « Yvelines : inondations, champignons… des habitants en colère après la… »
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PLEUVOIR v. act.

Faire tomber de l'eau du ciel. Dieu fait également lever son Soleil, & pleuvoir sur les justes & sur les pecheurs. Au temps du Deluge il plut 40. jours & 40. nuits. Il pleut tant qu'il peut, il pleut à verse, il pleut à seaux.
 
PLEUVOIR, se dit aussi de tout ce qu'on voit tomber d'enhaut. On a veu pleuvoir du sang, des cailloux, des grenouilles. Les traits, les bales de plomb pleuvent de toutes parts dans les batailles. La manne pleuvoit au desert pour nourrir les Hebreux. Dieu fit pleuvoir le feu & le soulphre sur Sodome & Gomorre.
 
PLEUVOIR, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Dieu fait pleuvoir des graces sur ses éleus. Il a bien pleu des biens & des honneurs dans cette famille depuis la faveur de ce Ministre.
 
PLEUVOIR, se dit proverbialement en ces phrases. Il a bien plu dans son escuelle, pour dire, Il luy est venu quelque bonne succession. On dit aussi, Il faut faire comme on fait à Paris, il faut laisser pleuvoir. On dit par exaggeration, Quand il pleuveroit des halebardes la pointe en bas. On le dit aussi des choses qui sont fort communes, & qu'on trouve en abondance : comme, Je croy qu'il a pleu des Advocats, à cause du grand nombre qu'on en trouve.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.