pisser

 

définitions

pisser ​​​ verbe

familier
verbe intransitif Uriner. ➙ faire pipi. —  locution Ça l'a pris comme une envie de pisser, brusquement. —  Il pleut comme vache qui pisse, à verse. —  Laisser pisser le mérinos*. —  C'est comme si on pissait dans un violon, c'est une action complètement inutile.
verbe transitif Évacuer avec l'urine. Pisser du sang. —  Laisser s'écouler (un liquide). Blessure qui pisse le sang. Un réservoir qui pisse de tous les côtés.
locution, au figuré Pisser de la copie : rédiger abondamment et médiocrement.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je pisse

tu pisses

il pisse / elle pisse

nous pissons

vous pissez

ils pissent / elles pissent

imparfait

je pissais

tu pissais

il pissait / elle pissait

nous pissions

vous pissiez

ils pissaient / elles pissaient

passé simple

je pissai

tu pissas

il pissa / elle pissa

nous pissâmes

vous pissâtes

ils pissèrent / elles pissèrent

futur simple

je pisserai

tu pisseras

il pissera / elle pissera

nous pisserons

vous pisserez

ils pisseront / elles pisseront

 

synonymes

pisser

verbe intransitif

uriner, faire pipi (familier), se soulager (familier)

couler

verbe transitif

évacuer, perdre

pisser de la copie

écrire, rédiger, pondre (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce monsieur alors douanant sur son mulet, avec intention & pensée d'en descendre pour pisser, quand il seroit à la porte.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Il ne s'en contraignit pas, et se mit à pisser par la balustrade.Hippolyte Taine (1828-1893)
C'est un homme notable & de prix : il est le premier inventeur de pisser honorablement contre les murailles des autres.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Dans les meilleures compagnies, on appelle ça pisser à l'anglaise.Émile Zola (1840-1902)
Il me fit mettre, ce me semble, en garde, à la première fois que nous nous arrêtâmes pour laisser pisser nos chevaux.Stendhal (1783-1842)
Mais attendez un petit, que j'aille pisser ; je reviens.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Au bout du jardin étaient de malheureux tilleuls taillés de près, derrière lesquels nous allions pisser.Stendhal (1783-1842)
Moi qui m'en apperçus, je leur dis : attendons un peu à nous en aller, & allons pisser.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Une fois, que sa femme s'étoit levée pour aller pisser, cettui-ci, ne s'en étant apperçu, & désirant évacuer nature ritillante, se jetta sur la vieille, pensant que ce fût sa femme.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Ici l'envie de pisser prend à l'accouchée, et l'assemblée se sépare.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
C'est parce qu'un autre ne sauroit pisser pour elle.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Lâche évident, chourineur probable, empoisonneur par principes, mais incendiaire frigide, il offre à l'observateur la lividité sébacée d'un homme sur le visage duquel on aurait pris l'habitude de pisser ...Léon Bloy (1846-1917)
Chaque fois que j'allais pisser derrière ces tilleuls, au bout du jardin, mon âme était rafraîchie par la vue de ces amis.Stendhal (1783-1842)
Cependant monsieur l'abbé étoit en grand peine, ne pensant qu'à pisser ; puis voyant que le discours seroit long, il résolut de pisser en sa botte.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Ainsi, toute en hâte, elle sort en sa cour, où elle s'accroupit pour pisser.François Béroalde de Verville (1556-1626)
C'est cela, dirent-ils, & chacun se mit à pisser.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Pourquoi le cela de l'homme a besoin d'aide pour pisser, tandis que celui de la femme va tout seul.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Il faut que telles gens soient à leurs études ; & s'ils ne peuvent étudier, qu'ils s'amusent à pisser dans un pertuis, pour apprendre à pisser droit & de volée.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PISSER » v. n.

Lascher de l'urine. Dieu menace dans l'Escriture d'exterminer jusqu'à celui qui pisse contre la muraille. Les gens graveleux pissent du sang. Ce mot vient de l'Alleman pissen, qui signifie la même chose, Menage ; ou de l'Italien pisciare.
 
PISSER, se dit aussi en parlant des liqueurs qui sortent naturellement de quelques corps, ou qu'on en tire en les épreignant. Cette fonteine, cette source pisse gros comme le bras. Les éponges pissent, quand elles sont pressées.
 
On dit proverbialement, qu'on pissera sur la fosse de quelqu'un, pour dire, qu'on le survivra, & qu'on fera quelque chose qu'il a empeschée durant sa vie. On dit aussi qu'une fille a pissé des os, quand elle est accouchée en cachette. On dit aussi, pisser contre le ciel. On dit aussi par injure de celuy qui se mêle des petits soins du mesnage, C'est Jocrisse qui mene les poules pisser.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020