poteau

 

définitions

poteau ​​​ nom masculin

Pièce de charpente dressée verticalement pour servir de support. ➙ pilier. Poteau de bois, de béton.
Pièce de bois, de métal, etc., dressée verticalement. Poteau indicateur, portant la direction des routes. —  Poteau télégraphique, poteau électrique, portant les fils et leurs isolateurs.
Sports Poteau de but. —  Poteau de départ, d'arrivée. —  locution Coiffer (un concurrent) sur le poteau, le battre de justesse.
Poteau (d'exécution), où l'on attache la personne que l'on va fusiller. —  locution Envoyer qqn au poteau, le condamner à la fusillade.
familier Ami fidèle (sur lequel on peut s'appuyer). ➙ pote.
 

synonymes

poteau nom masculin

pieu, colonne, pilier, pylône

pilori

[petit] potelet

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aurilly se glissa dans la cour de la maison et alla se heurter au poteau d'un appentis sous lequel les gendarmes avaient abrité leurs chevaux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
A tous les carrefours, à chaque fourche de route, se trouvait un officier d'état-major, planté là comme un poteau indicateur.Amédée Delorme (1850-1936)
Alors nous serons en état d'avoir l'œil sur notre poteau indicateur et de veiller à ce que rien ne lui arrive pendant la nuit.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Tenez, regardez le dessin gravé dans le poteau là-bas : deux cœurs percés d'une flèche et deux noms accolés.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Au bout d'un quart d'heure de navigation, ils lui montrèrent un poteau : c'était la frontière.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais, après avoir franchi la porte, l'ingénieur, courant droit au premier poteau, vit à la lueur d'un éclair qu'un nouveau fil retombait de l'isoloir jusqu'à terre.Jules Verne (1828-1905)
L'adultère était amené et attaché à un poteau et on le livrait au mari de sa complice.Abbé Brasseur de Bourbourg (1814-1874)
Mais, ce qui est très simple pour des fils aériens tendus d'un poteau à l'autre, est plus difficile à une troupe de piétons et de cavaliers.Jules Verne (1828-1905)
Ailleurs, la mériah était attachée au poteau par les cheveux, quatre hommes écartaient ses jambes, étendaient ses bras en croix et le djanni la décollait.Élie Reclus (1827-1904)
Il prit donc son sabre avec les dents et commença à grimper lui-même le long du poteau.Alfred Assollant (1827-1886)
Enfin, ils dépassèrent le grand roufle ; ils dépassèrent l'écoutille de la machine ; ils dépassèrent le poteau d'arrivée...Jules Verne (1828-1905)
Rendu à demi fou par cette découverte, je m'approchai du poteau, et levai les yeux ; hélas !Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Alors le vieillard saisit son neveu, le colla au poteau et l'y attacha avec la corde, de façon qu'il ne pûtremuer ni les bras, ni les jambes, ni la tête.Michel Zévaco (1860-1918)
Il enveloppa le poteau de son bras, comme si ce morceau de bois inerte était un homme, un concitoyen, un frère.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il n'hésitait jamais, d'ailleurs, sur la route à suivre, même à de certains croisements, auxquels manquait le poteau indicateur.Jules Verne (1828-1905)
Devant lui, il y avait bien un poteau indicateur ; mais, selon la coutume des poteaux indicateurs, celui-ci n'indiquait absolument rien.Paul Mahalin (1838-1899)
S'ils ont besoin d'une leçon je leur en donnerai une : au point du jour je serai en observation, et malheur à eux si je trouve un seul poteau déplacé !Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Profondément imprimées dans la boue, elles formaient des trous assez grands pour y planter un poteau.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Je ne vous dirai pas avec quelle sollicitude il me détacha du poteau, avec quelle attention il me porta dans sa barque.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Mais au lieu d'y rester, je reparus à la surface comme eût fait un canard ; puis, m'élevant avec la vague, je regardai autour de moi pour découvrir mon poteau.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POSTEAU » s. m.

Gros pieu de bois fiché en terre par un bout. Le carcan s'attache à un posteau dans un carrefour. Les Seigneurs font mettre leurs armes à un posteau pour marque de Seigneurie. On met aussi les affiches à ces posteaux. Ce mot vient de postellum, qui a signifié poteau, & carcan.
 
POSTEAU, en termes de Charpenterie, se dit des pieces de bois qui sont à plomb dans un pan de charpente, & qui posent sur des sablieres. Il y a des posteaux corniers, ou maistres posteaux, qui sont au coin d'un bastiment, & qui prennent depuis le bas jusqu'au haut. Ils doivent avoir le double des autres en grosseur, & c'est où s'assemblent les sablieres de tous les estages. Les posteaux de croisées & de huisseries sont ceux qui forment les pieds droits des portes, & où leurs gonds sont attachés. Les posteaux de remplage sont ceux qui sont entre ces deux sortes de posteaux, & qui ont toute la hauteur d'un estage. Les posteaux des fenestres de croisées, sont ceux qui font les tableaux des croisées. Posteaux de lucarne, posteaux de descharge, ce sont des posteaux inclinez qui servent à arcbouter les autres. Ce mot vient de postis. Les posteaux dans le chantier sont des pieces de bois de sciage de quatre à cinq pouces de grosseur.
Vidéos La redingote La redingote

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020