priser

 

définitions

priser ​​​ verbe transitif

littéraire Donner du prix à. ➙ apprécier, estimer. —  au participe passé Une qualité très prisée.

priser ​​​ verbe transitif

Prendre, aspirer (du tabac) par le nez. Tabac à priser. —  Priser de la cocaïne.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je prise

tu prises

il prise / elle prise

nous prisons

vous prisez

ils prisent / elles prisent

imparfait

je prisais

tu prisais

il prisait / elle prisait

nous prisions

vous prisiez

ils prisaient / elles prisaient

passé simple

je prisai

tu prisas

il prisa / elle prisa

nous prisâmes

vous prisâtes

ils prisèrent / elles prisèrent

futur simple

je priserai

tu priseras

il prisera / elle prisera

nous priserons

vous priserez

ils priseront / elles priseront

actif

indicatif

présent

je prise

tu prises

il prise / elle prise

nous prisons

vous prisez

ils prisent / elles prisent

imparfait

je prisais

tu prisais

il prisait / elle prisait

nous prisions

vous prisiez

ils prisaient / elles prisaient

passé simple

je prisai

tu prisas

il prisa / elle prisa

nous prisâmes

vous prisâtes

ils prisèrent / elles prisèrent

futur simple

je priserai

tu priseras

il prisera / elle prisera

nous priserons

vous priserez

ils priseront / elles priseront

 

synonymes

priser verbe transitif

[littéraire] aimer, affectionner, apprécier, estimer, faire cas de, goûter

priser verbe transitif

renifler, sniffer (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Lui advenait-il quelque chose d'imprévu, d'agréable ou de fâcheux, crac, il la sortait de sa poche et paraissait priser avec fureur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les parents ne sauraient apporter trop de soins, trop de vigilance à empêcher leurs enfants de priser ou de fumer.Jules Rostaing (1824-?)
Le tabac à priser suédois est loin d'être utile, ce n'est pas un produit diététique.Europarl
Elle a perdu cent pour cent dans l'estime des nez à priser, ou, pour éviter un mauvais jeu de mot, des nez qui prisent.Jules Rostaing (1824-?)
Il s'agit de refondre trois directives sur la fabrication, la présentation et la vente du tabac, des cigarettes, du tabac à priser et autres produits du tabac.Europarl
Je n'ai vu dans aucun poème les héros de dix-sept ans avoir une tabatière et priser.Jules Vallès (1832-1885)
Tout le monde se mit à rire, et le plus content fut notre futur gendre, de voir ainsi priser haut sa prétendue.Eugène Le Roy (1836-1907)
En comparaison à tous les autres produits du tabac, le tabac à priser est donc le moins nocif pour la santé.Europarl
Elle a pris la mauvaise habitude de priser et j'ai déjà reçu du tabac dans les yeux, ça fait trop mal.Judith Gautier (1845-1917)
Un triangle de chemise, ponctué des maculatures séniles du café et du tabac à priser, apparut par surcroît.Fernand Kolney (1868-1930)
Presque chaque jour, on y voit figurer dix centimes pour son tabac à priser, dont elle faisait une grande consommation, comme toutes les personnes de son temps.Mademoiselle George (1787-1867)
Le fait que le tabac à priser soit moins dangereux pour celui qui le consomme est une constatation de moindre importance.Europarl
On doit s'abstenir de priser à table, et si toutefois on ne peut s'en dispenser, prendre bien garde alors de ne pas laisser tomber du tabac sur la nappe.Jules Rostaing (1824-?)
Tu ne veux pas sans doute habituer tes enfants à priser, et je ne pense pas, du reste, que tu trouves du tabac dans cette île.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Il se rappela que le bon marchand est celui qui fait priser haut sa marchandise lorsqu'elle a de la valeur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle a été utilisée pour interdire la commercialisation du tabac à mâcher et à priser.Europarl
Nous avons eu l'occasion précédemment, au cours de la discussion sur ce rapport, d'évoquer la question du tabac à priser suédois.Europarl
L'avantage du tabac à priser est qu'il ne nuit pas à l'entourage de ceux qui le consomment.Europarl
Il sera donc interdit désormais de priser dans d'autres compartiments que ceux réservés ad hoc.Alphonse Allais (1854-1905)
Ce qui fait l'avantage du tabac à priser par rapport aux autres produits du tabac, c'est que les personnes qui en sont dépendantes peuvent l'utiliser sans nuire à leur entourage.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRISER » v. act.

Estimer, faire cas. Les hommes ne prisent les choses que suivant qu'elles sont rares, ou nouvelles. Nous prisons l'or des Indiens, & eux prisent nostre cristal.
 
PRISER, signifie aussi, Mettre le prix aux choses par autorité de Justice. On fait assister un Sergent à un inventaire pour priser des meubles. On nomme des Experts pour visiter des reparations, & pour les priser & estimer.
 
PRISER, signifie aussi, Vanter, loüer. On ne sçauroit trop priser les vertus de ce Prince. Les Auteurs prisent trop leurs Mecenas pour le peu de recompense qu'ils en retirent. L'endroit par où plusieurs habiles gens se sont rendus ridicules, c'est qu'ils se sont trop prisez & vantez eux-mêmes. Ce Docteur est prisé & estimé dans son Corps.
 
PRISÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020