Email catcher

priser

définitions

priser ​​​ verbe transitif

littéraire Donner du prix à. ➙ apprécier, estimer. —  au participe passé Une qualité très prisée.

priser ​​​ verbe transitif

Prendre, aspirer (du tabac) par le nez. Tabac à priser. —  Priser de la cocaïne.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je prise

tu prises

il prise / elle prise

nous prisons

vous prisez

ils prisent / elles prisent

imparfait

je prisais

tu prisais

il prisait / elle prisait

nous prisions

vous prisiez

ils prisaient / elles prisaient

passé simple

je prisai

tu prisas

il prisa / elle prisa

nous prisâmes

vous prisâtes

ils prisèrent / elles prisèrent

futur simple

je priserai

tu priseras

il prisera / elle prisera

nous priserons

vous priserez

ils priseront / elles priseront

actif

indicatif

présent

je prise

tu prises

il prise / elle prise

nous prisons

vous prisez

ils prisent / elles prisent

imparfait

je prisais

tu prisais

il prisait / elle prisait

nous prisions

vous prisiez

ils prisaient / elles prisaient

passé simple

je prisai

tu prisas

il prisa / elle prisa

nous prisâmes

vous prisâtes

ils prisèrent / elles prisèrent

futur simple

je priserai

tu priseras

il prisera / elle prisera

nous priserons

vous priserez

ils priseront / elles priseront

synonymes

priser verbe transitif

[littéraire] aimer, affectionner, apprécier, estimer, faire cas de, goûter

priser verbe transitif

renifler, sniffer (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les pommes utilisées sont notamment des variétés anciennes prisées pour leur résistance et leur goût.Ouest-France, 19/07/2017
L'avantage du tabac à priser est qu'il ne nuit pas à l'entourage de ceux qui le consomment.Europarl
Plus particulièrement, ces derniers jours, plusieurs réunions techniques se sont tenues, débouchant sur la décision politique prise hier par les ministres des transports.Europarl
C'est un bovin à la croupe généreuse, prisé pour sa qualité de viande, moins grasse et plus tendre.Ouest-France, 29/04/2017
Je te porte du bon tabac à priser, et force cigarettes.George Sand (1804-1876)
Aujourd'hui, ces petites maisons approchent plutôt les 300 000 €, et elles sont très prisées.Ouest-France, 07/09/2021
Le centre de vaccination est lui aussi prisé par les locaux et les touristes.Ouest-France, Magalie LETISSIER, 19/07/2021
C'est le concours le plus prisé pour vins et spiritueux sur la scène mondiale.Ouest-France, 24/08/2020
On ne veut pas infliger trois heures d'attente devant les 20 stands les plus prisés.Ouest-France, Alan LE BLOA, 02/04/2018
Moi, je suis dans celui où l'on prise davantage la tranquillité ; mais je ne vous souhaite pas d'avoir la philosophie trop précoce.George Sand (1804-1876)
Finablement, il fu acordé que il prisent tout doy enssamble, ossi tost li ungs comme l'autre, par cause de briefté.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Il en consacre cinq à la culture des plantes grimpantes prisées par les brasseurs de bière.Ouest-France, 27/09/2021
La protection des données personnelles sera-t-elle donc prise sérieusement en compte ?Europarl
La réouverture de ses terrasses, très prisées, va bientôt mettre un terme à cette parenthèse.Ouest-France, Vincent ENJALBERT, 03/05/2021
Cette fois, c'est le joli crustacé, pourtant prisé, qui n'a pas trouvé preneur.Ouest-France, Charles JOSSE, 19/03/2020
Combien je prise ce diamant que je possède, et autour duquel je souffle sans cesse pour en écarter le moindre grain de poussière !George Sand (1804-1876)
Les questions ont plutôt tendance à concerner les concombres courbés, le tabac à priser et d'autres sujets de la vie quotidienne.Europarl
Non ; vous ne prisez que l'or et les biens périssables que les tyrans prodiguent à ceux qui les servent.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Pécuchet prisait, ne mangeait au dessert que des confitures et trempait un morceau de sucre dans le café.Gustave Flaubert (1821-1880)
Très prisée par le passé, cette pratique est désormais taboue dans le pays.Ouest-France, 27/09/2021
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRISER » v. act.

Estimer, faire cas. Les hommes ne prisent les choses que suivant qu'elles sont rares, ou nouvelles. Nous prisons l'or des Indiens, & eux prisent nostre cristal.
 
PRISER, signifie aussi, Mettre le prix aux choses par autorité de Justice. On fait assister un Sergent à un inventaire pour priser des meubles. On nomme des Experts pour visiter des reparations, & pour les priser & estimer.
 
PRISER, signifie aussi, Vanter, loüer. On ne sçauroit trop priser les vertus de ce Prince. Les Auteurs prisent trop leurs Mecenas pour le peu de recompense qu'ils en retirent. L'endroit par où plusieurs habiles gens se sont rendus ridicules, c'est qu'ils se sont trop prisez & vantez eux-mêmes. Ce Docteur est prisé & estimé dans son Corps.
 
PRISÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le français des régions Millard ou flognarde ? Millard ou flognarde ?

Le millard – aussi orthographié milliard ou milhard – est une spécialité sucrée auvergnate qui consiste en une préparation à base de pâte à crêpes...

Mathieu Avanzi et Jean Mathat-Christol 28/10/2021