profanation

définitions

profanation ​​​ nom féminin

Action de profaner. Profanation de sépulture. ➙ violation.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Néanmoins, la crainte d'entendre crier à la profanation a empêché quelques éditeurs d'abréger aussi souvent qu'il aurait fallu.Charles Dejob (1847-1916)
Quoique je ne sois pas un critique verbeux, il est de mon devoir de protester contre la profanation du mot ami.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
L'habitation actuelle du souverain est mesquine, j'en conviens, mais pour remédier à cet inconvénient on entame les édifices les plus respectables du vieux sanctuaire national : c'est une profanation.Astolphe de Custine (1790-1857)
Trente-cinq mille éoliennes de la taille de jumbo-jets, la pire profanation de ma belle île depuis la révolution industrielle.Europarl
Même si je parvenais à le faire, ce serait une profanation, car pour moi, désormais, jouer, c'est d'être amoureuse !Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
L'ouvrier maudit se leva en menaçant ses camarades, qui s'écartèrent devant lui, non pas à cause des menaces qu'il avait proférées, mais à cause de la profanation qu'il avait commise.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il n'était pas encore toléré à celle dont je parle ; les temples présentaient toujours le même état de profanation.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Quelle profanation du nom sacré de l'amour, si l'on disait à quelqu'un : je vous aime pour une année, pour un jour, pour une heure !Alfred Fouillée (1838-1912)
Il se reprocha sa curiosité, comme une action mauvaise : il lui sembla qu'il commettait une odieuse profanation.Georges Ohnet (1848-1918)
Tous restaient béants de surprise et d'admiration : quelques-uns criaient au miracle, d'autres parlaient de profanation et de vol.Louise Colet (1810-1876)
Encore celle-là tenait la quenouille du matin au soir, et si la ménagère s'indignait, la fileuse aurait pleuré comme devant une profanation.Alphonse Daudet (1840-1897)
Mais il me semble, à moi, que la profanation y était depuis quarante-deux ans, car l'escalier sort tout à fait de la tradition.Émile Zola (1840-1902)
Et que quelqu'un en prononçât seulement le nom devant elle, lui donnait la sensation, jamais ressentie encore, d'une profanation.René Boylesve (1867-1926)
Voilà ce qui fit éclater contre moi un cri de profanation de l'image de la reine qui retentit encore.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Les partisans de l'inspiration quand même ne manqueraient pas d'y trouver un blasphème et une profanation ; mais je crois que c'est pour eux que l'article a été spécialement écrit.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Sais-tu bien qu'être témoin d'un pareil forfait, sans chercher à l'empêcher, c'est une profanation et un sacrilège ?Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Moi, je trouve ces hyperboles où elles s'amusent une profanation de l'amour vrai ; si bien qu'on ne sait plus comment l'exprimer, surtout devant celles... qui ont... beaucoup d'esprit.Gustave Flaubert (1821-1880)
On sentait qu'il parlait dans une langue vêtue et chaste, qui s'offense des nudités du style comme d'une profanation des yeux.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ce vieillard a pu concevoir la pensée d'une telle profanation ; mais cette femme est trop belle, c'est impossible.George Sand (1804-1876)
On eût cru commettre une sorte de profanation en appliquant, à des drames qu'on jugeait informes et grossiers, les mots de génie et de gloire.François Guizot (1787-1874)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROFANATION » s. f.

Action par laquelle on manque de respect pour les choses saintes & sacrées. Les Heretiques & les gens de guerre ont fait d'horribles profanations dans les Eglises. C'est une profanation de se servir des paroles de la Sainte Escriture dans les jeux & les divertissements.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 10/06/2021