Email catcher

outrage

Définition

Définition de outrage ​​​ nom masculin

Offense ou injure extrêmement grave (de parole ou de fait). ➙ affront, insulte. au figuré, littéraire Atteinte. ➙ dommage.
Droit Délit par lequel on met en cause l'honneur d'un personnage officiel dans ses fonctions. ➙ offense (2). Outrage à magistrat.
Acte gravement contraire (à une règle, à un principe). ➙ violation. Droit Outrage aux bonnes mœurs, atteinte à la moralité publique (délit).

Synonymes

Synonymes de outrage nom masculin

insulte, affront, injure, offense, avanie (littéraire), camouflet (littéraire)

atteinte, attentat, coup, dommage, tort, [du temps] flétrissure

violation, entorse, manquement

Exemples

Phrases avec le mot outrage

En 2019, 28.558 outrages à agent dépositaire de l'autorité publique, ont été signalés.Capital, 07/08/2020, « Explosion du nombre de refus d'obtempérer et des violences contre… »
Ultime outrage : les chroniqueurs des siècles suivants omettent de l'inscrire dans les listes royales.Ça m'intéresse, 01/12/2021, « Hatchepsout, une pharaonne à barbe »
La confédération joue les équilibristes entre soutien à la politique présidentielle pour l'emploi, comme les mesures protectionnistes, et opposition aux outrages en tous genres.Pouvoirs, 2020, Donna Kesselman (Cairn.info)
Jugé pour la deuxième fois pour le même délit, conduite sans permis, refus d'obtempérer et outrage, il n'a pas commenté son acte.Ouest-France, Frédéric SALLE, 20/01/2021
Au total, il ne comptabilise pas moins de 16 condamnations pour usage de stupéfiants, vol, recel ou encore outrage, détaille le quotidien francilien.Capital, 25/03/2020, « Confinement : un homme incarcéré pour avoir violé huit fois… »
De quelle autorité se permet-on un pareil outrage ?Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Le jeune prince et ses chevaliers ne tinrent pas à un tel outrage.Jules Michelet (1798-1874)
Deux d'entre elles, au moins, furent poursuivies pour outrage et rébellion.Vacarme, 2002, Fabien Jobard (Cairn.info)
En premier lieu, l'immobilier d'usage – résidence principale, voire secondaire – doit être adapté, sans tarder, aux outrages de l'âge.Capital, 12/03/2019, « La soixantaine : l'âge de la retraite et de tous… »
Son casier judiciaire comporte plusieurs condamnations, dont une, en 2013, pour outrage au sous-préfet, déjà.Ouest-France, Angélique CLÉRET, 14/03/2018
Le jeune homme a déjà été condamné pour divers délits : usage de stupéfiants, vols, dégradation, outrage et rébellion.Ouest-France, 27/01/2015
L'homme a été jugé pour outrage à une personne dépositaire de l'autorité publique.Ouest-France, Colyne EMERIAU, 17/08/2021
Elles représentent autant de figures surmoïques dont l'intransigeance témoigne de la force de l'outrage.Psychologie clinique et projective, 2013, Catherine Chabert, Estelle Louët (Cairn.info)
Il a été placé en garde à vue pour refus d'obtempérer, outrage à agent et défaut de permis de conduire.Ouest-France, 07/05/2020
De sorte que l'outrage, au lieu de diminuer la puissance mythique de l'image ne fait que la renforcer puisque, même ainsi masquée, elle reste elle-même.Ligeia, 2020, Laurence Debecque-Michel (Cairn.info)
A la suite de cet outrage elle devint folle.Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
Il souhaite connaître le nombre de condamnations pour ces outrages à personnes depuis 1990.Journal du Droit des Jeunes, 2006 (Cairn.info)
Différentes techniques littéraires obligent le ministère public à se rabattre sur l'outrage aux mœurs et à la morale lors des différents procès de ces écrivains.Sociologie, 2011, Björn‑Olav Dozo (Cairn.info)
Cette barrière constitue un outrage moral et une erreur politique manifestes.Europarl
Abîmé par les outrages du temps, le spécialiste a entrepris gracieusement sa rénovation en fixant un style en laiton.Ouest-France, 30/08/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de OUTRAGE subst. masc.

Grosse injure, affront sensible & cruel, Les Juifs firent mille outrages à JESUS-CHRIST avant que de le faire mourir. C'est faire un cruel outrage à une femme de luy ravir son honneur. Un coeur genereux est sensible aux outrages, aux indignitez. Du Cange derive ce mot d'Ultragium, qu'on a dit en ce sens dans la basse Latinité, c'est à dire, outre mesure, d'où vient qu'on a dit aussi excez.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots de l'année 2023 Top 10 des mots de l'année 2023

Pour la première fois, Le Robert présente le Top 10 des mots ayant marqué l’année qui vient de s’écouler. Sélectionnés à partir des statistiques...

La rédaction des Éditions Le Robert 08/01/2024
sondage de la semaine