prolixité

 

définitions

prolixité ​​​ nom féminin

littéraire Le fait d'être prolixe, trop long dans ses discours ou ses écrits. ➙ faconde, verbiage.
 

synonymes

prolixité nom féminin

volubilité, abondance, bagou, exubérance, faconde (littéraire), loquacité (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Malgré sa prolixité, il est extrêmement agréable à lire ; car si ses articles sont longs, son style est vif, aisé, franc, et va quelquefois jusqu'à être court.Émile Faguet (1847-1916)
Assurément le défaut de cette poésie n'est ni le vide ni la prolixité.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Ou je me trompe fort, ou la prolixité de nos grands prosateurs ne sera que de l'ennui pour 1880.Stendhal (1783-1842)
Pour éviter la prolixité, – ai-je été assez fortuné jusqu'à présent pour y échapper ?Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Presque constamment, il écrit avec une prolixité toute didactique, avec une abondance de mots et des complications de tours qui laissent subsister la clarté, mais non la facilité du style.Charles de Rémusat (1797-1875)
Outre que la multiplicité mal ordonnée des détails précis produit, au bout du compte, l'ensemble le plus indigeste, la forme est presque partout insupportable d'emphase et de prolixité.Jules Lemaître (1853-1914)
L'auteur y laisse sentir quelques traces de fatigue, dont la plus marquée est une prolixité que ne peuvent aviver quelques traits d'analyse morale et quelques pages de description saisissante.Elme-Marie Caro (1826-1887)
Elle a une complaisance excessive à développer ses idées ; elle s'endort parfois, elle s'oublie dans une sorte de prolixité qui la trompe elle-même ; elle a ses négligences.Elme-Marie Caro (1826-1887)
Quoique ce portrait soit écrit avec une noblesse et une élégance continues, sa prolixité ne serait pas du goût des lecteurs de nos jours.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Vigenère se plaît à en fournir des exemples qu'il développe avec sa prolixité habituelle.Paul Lacroix (1806-1884)
Mais il développa ses conclusions avec une prolixité qui compromit sa cause.Charmes Mérouvel (1832-1920)
C'est qu'il connaissait déjà tous les détails que venait de lui rappeler avec une implacable prolixité le procès-verbal lu par le greffier.Jules Lermina (1839-1915)
En s'abandonnant à sa prolixité, il ne voit pas qu'il répand l'ennui dans le cercle qui l'entoure.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Ne craignez, en pareille matière, ni l'exactitude des investigations, ni la prolixité des détails ; vous resterez probablement toujours au-dessous de ce qu'exigerait la nécessité.François Guizot (1787-1874)
Briarée seul, en lui dispensant autant de prépuces que de bras, aboutirait à expérimenter l'atterrante prolixité de ces stupres.Camille Lemonnier (1844-1913)
Ces paroles représentent imparfaitement celles que fredonna la duchesse avec la vive prolixité d'une serinette.Honoré de Balzac (1799-1850)
Deux autres défauts considérables du style, et le second, plus à fuir que le premier, sont la sécheresse et la prolixité.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Mareuil s'était placé à côté d'elle et se justifiait avec une incohérence perfide, une prolixité volontairement désordonnée.Fernand Vandérem (1864-1939)
On aurait dit que tout ce qu'elle avait à nous dire s'épanchait, que c'était à nous qu'elle s'adressait avec cette prolixité, cet empressement, cette effusion.Marcel Proust (1871-1922)
Rien n'égalait sa prolixité, si ce n'est son écriture détestable, mal formée, comme les idées qu'élaborait son cerveau.André Le Glay (1785-1863)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROLIXITÉ » s. f.

Longueur. Quand on parle avec prolixité, on ennuye, quelque bonnes choses qu'on dise.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020