se prosterner

 

définitions

se prosterner ​​​ verbe pronominal

S'incliner en avant et très bas dans une attitude d'adoration, de supplication, d'extrême respect. Les musulmans en prière se prosternent en direction de La Mecque.
au figuré Se prosterner devant qqn, faire preuve de servilité envers lui. ➙ s'humilier. Se prosterner devant le pouvoir.
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me prosterne

tu te prosternes

il se prosterne / elle se prosterne

nous nous prosternons

vous vous prosternez

ils se prosternent / elles se prosternent

imparfait

je me prosternais

tu te prosternais

il se prosternait / elle se prosternait

nous nous prosternions

vous vous prosterniez

ils se prosternaient / elles se prosternaient

passé simple

je me prosternai

tu te prosternas

il se prosterna / elle se prosterna

nous nous prosternâmes

vous vous prosternâtes

ils se prosternèrent / elles se prosternèrent

futur simple

je me prosternerai

tu te prosterneras

il se prosternera / elle se prosternera

nous nous prosternerons

vous vous prosternerez

ils se prosterneront / elles se prosterneront

 

synonymes

prosterner se verbe pronominal

s'agenouiller, fléchir le genou, mettre un genou à terre, se courber, s'incliner

s'abaisser, s'humilier, ramper, s'aplatir (familier), se coucher par terre (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y a de grandes exceptions ; elles sont si rares, elles sont si méritoires, qu'il faut se prosterner devant elles ; et leur faire plus d'honneur qu'aux docteurs les plus sages.George Sand (1804-1876)
Est-ce que ta mère, tes frères et moi nous viendrons nous prosterner à terre devant toi ?Henri Loëb (1805-1899)
Louis, oubliant en quelque sorte des objets si chers, va se prosterner aux pieds de celui qui commande à la mer, et dans l'instant le vaisseau se remet à flot.Richard de Bury (1730?-1794?)
Jadis les conquérants exigeaient que les députés des nations conquises parussent à genoux en leur présence ; aujourd'hui, c'est le moral de l'homme qu'on veut prosterner.Benjamin Constant (1767-1830)
Tout devint si sombre pour moi, que l'âme pleine d'angoisses, et n'en pouvant plus, j'allai me prosterner dans la petite chapelle.Pierre Duchaussois (1878-1940)
On dit l'homme profondément égoïste, profondément orgueilleux, quelle est donc cette puissance de l'amour qui me ferait me prosterner devant elle ?Laure Conan (1845-1924)
La force inébranlable de cette conviction ne permit plus d'apercevoir dans son âme l'ombre d'une faiblesse ; l'héroïsme de la philosophie fut contraint à se prosterner devant sa simple résignation.Madame de Staël (1766-1817)
Si je le voyais pencher le corps ou la tête, je m'empressais de me prosterner.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Ils viennent se prosterner dans ce temple tous les vendredis sur un mauvais morceau de laine que chacun apporte là soi-même.Astolphe de Custine (1790-1857)
Elle éprouva une joie ineffable à se prosterner, à s'humilier devant ce prodige d'affection et de dévouement.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Devant toi, les mortels n'ont qu'à se prosterner ; permets-leur de rester en extase à tes pieds !Hector Berlioz (1803-1869)
Et le monde, entraîné par mes chants, irait se prosterner au pied de mon idole !Gustave de Beaumont (1802-1866)
Qu'il se porte rapidement avec vingt-cinq gardes, à cheval comme lui, au lieu de la fermentation : tout sera forcé de plier et de se prosterner devant lui.Jacques Cazotte (1719-1792)
Je me contente de me prosterner devant ton image chérie, ô le meilleur des pères !Xavier de Maistre (1763-1852)
Et dans son dépit, cette pensée lui vint, puisqu'il n'était bon qu'à cela, de l'humilier, de l'amener à se prosterner devant elle.Michel Zévaco (1860-1918)
Le prêtre fut sans délai se prosterner à ses pieds, confessa ses doutes, et le miracle éclatant qu'ils avaient provoqué.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Votre puissance sera plus enviée que jamais par les femmes, et les hommes viendront se prosterner par centaines à vos genoux.George Sand (1804-1876)
Leur soumission va si loin, qu'elles ne leur parlent qu'à genoux, et qu'à son arrivée elles doivent se prosterner pour le recevoir.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Le cavalier fit un mouvement comme pour se prosterner ; il recevait sans doute son congé après l'audience.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il nous faut un roi au plus vite ; et, dans notre hâte de nous prosterner devant des pieds royaux, nous venons de songer à toi, qui te bats si vaillamment.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROSTERNER » v. neut.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel. Faire une profonde reverence, se jetter à terre en signe d'adoration ou de grand respect. Un bon Chrestien se prosterne à genoux devant l'Autel, devant le Crucifix, devant le Confesseur, pour demander pardon de ses fautes. Un vaincu se prosterne devant le victorieux pour luy demander grace & la vie. A la Passion on se prosterne pour baiser la terre. Les Moines ont plusieurs ceremonies où ils demeurent prosternez & estendus contre terre.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020