Email catcher

se prosterner

définitions

se prosterner ​​​ verbe pronominal

S'incliner en avant et très bas dans une attitude d'adoration, de supplication, d'extrême respect. Les musulmans en prière se prosternent en direction de La Mecque.
au figuré Se prosterner devant qqn, faire preuve de servilité envers lui. ➙ s'humilier. Se prosterner devant le pouvoir.

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me prosterne

tu te prosternes

il se prosterne / elle se prosterne

nous nous prosternons

vous vous prosternez

ils se prosternent / elles se prosternent

imparfait

je me prosternais

tu te prosternais

il se prosternait / elle se prosternait

nous nous prosternions

vous vous prosterniez

ils se prosternaient / elles se prosternaient

passé simple

je me prosternai

tu te prosternas

il se prosterna / elle se prosterna

nous nous prosternâmes

vous vous prosternâtes

ils se prosternèrent / elles se prosternèrent

futur simple

je me prosternerai

tu te prosterneras

il se prosternera / elle se prosternera

nous nous prosternerons

vous vous prosternerez

ils se prosterneront / elles se prosterneront

synonymes

prosterner se verbe pronominal

s'agenouiller, se courber, fléchir le genou, s'incliner, mettre un genou à terre

s'abaisser, s'humilier, ramper, s'aplatir (familier), se coucher par terre (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il n'y a donc pas lieu de se prosterner pour l'en remercier !Ouest-France, 18/10/2016
Régis, koppeur de la première heure, lui, a préféré se prosterner devant ces tableaux.Ouest-France, Romain DANIEL, 06/04/2014
Je n'ai plus besoin de me prosterner sur les ossements de mes pères, pour comprendre et sentir l'immortalité.George Sand (1804-1876)
L'artiste invite un juge à se prosterner devant le calvaire qu'il a infligé à tort au capitaine.Sociétés & Représentations, 2004, Bruno de Perthuis (Cairn.info)
Les paternels, restés bloqués au 5e, n'ont qu'à se prosterner.Ouest-France, 10/10/2017
Je me contente de me prosterner devant ton image chérie, ô le meilleur des pères !Xavier de Maistre (1763-1852)
Mon premier mouvement fut de me prosterner pour rendre grâces de ma délivrance.Jacques Cazotte (1719-1792)
Et le monde, entraîné par mes chants, irait se prosterner au pied de mon idole !Gustave de Beaumont (1802-1866)
C'est donc l'innocence de l'oreille qui peut entendre ce qui n'a pas encore été entendu et se prosterner plus profond.TOPIQUE, 2012, Mireille Fognini (Cairn.info)
Se prosterner, partager un repas, chanter des litanies ou répéter des mantras, faire brûler de l'encens, tous ces gestes appartiennent au vocabulaire chamanique.La chaîne d'union, 2012, Bernard Besret (Cairn.info)
Devant lui, il faut se prosterner pour voir son art atteindre la plénitude esthétique.Africultures, 2004, Pierre Fandio, Bate Besong (Cairn.info)
Certains s'exécutèrent, d'autres refusèrent arguant qu'ils ne pouvaient se prosterner devant une créature inférieure à eux.Études, 2009 (Cairn.info)
De plus, et c'est plus important, tous les clercs n'acceptaient pas devoir se prosterner devant le roi.Revue historique, 2001, Philippe Bucc (Cairn.info)
Parvenue à l'incroyance, notre modernité doit-elle donc se révéler d'une crédulité telle qu'elle ne peut que se prosterner devant le nombre ?La Revue Lacanienne, 2007, Nicolas Dissez (Cairn.info)
Quel sens peut avoir le fait de se prosterner devant son écran au moment de l'élévation ?Nouvelle revue théologique, 2021, Antoine Vidalin (Cairn.info)
Il ne s'agit plus de se prosterner physiquement devant une statue de pierre ou de bois.Pardès, 2012, Michel Attali (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROSTERNER » v. neut.

qui ne se dit qu'avec le pronom personnel. Faire une profonde reverence, se jetter à terre en signe d'adoration ou de grand respect. Un bon Chrestien se prosterne à genoux devant l'Autel, devant le Crucifix, devant le Confesseur, pour demander pardon de ses fautes. Un vaincu se prosterne devant le victorieux pour luy demander grace & la vie. A la Passion on se prosterne pour baiser la terre. Les Moines ont plusieurs ceremonies où ils demeurent prosternez & estendus contre terre.
Drôles d'expressions Yoyoter du bulbe Yoyoter du bulbe

Il y a bien de quoi perdre la tête si l’on cherche le sens du jeu de yoyo. Car c’est de là que vient l’argot yoyoter ; et pour yoyoter, ça yoyote.

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 26/01/2022