Email catcher

providence

Définition

Définition de providence ​​​ nom féminin

Religion Sage gouvernement de Dieu sur la création ; (avec majuscule) Dieu gouvernant la création. Les décrets de la Providence.
Être la providence de qqn, veiller à son bonheur. familier L'État providence.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot providence

Il est assez piquant de constater que, dans notre histoire nationale, sécularisée pourtant depuis deux bons siècles, la providence ait été si souvent invoquée.Ouest-France, 11/06/2012
Il n'y a pas plus d'histoire universelle que de providence naturelle.Dix-huitième siècle, 2013, Denis de Casabianca (Cairn.info)
Mettons que je suis un envoyé de la providence, et n'en parlons plus !Jules Verne (1828-1905)
Doit-on qualifier leur rencontre de hasard ou de providence ?Ouest-France, Stéphanie LAMBERT, 01/02/2017
Et pas le gouvernement qui veut toujours apparaître comme le facilitateur des envies des citoyens et leur providence.Capital, 19/02/2018, « Pourquoi nous faut-il une nouvelle loi sur le logement ? »
Voltaire est donc radicalement hostile à toute idée de providence dans l'histoire.Émile Faguet (1847-1916)
Cette bouffée d'air frais offrira au lecteur une grande sensation de liberté : une providence bienvenue dans cette période.Ouest-France, 26/07/2021
Dans cette épopée américaine, tout paraît orienté par la providence.Le débat, 2003, Philippe Moreau Defarges (Cairn.info)
La belle-sœur de mon cousin s'est dévouée au soulagement de tant de souffrances, elle est la gracieuse providence du pays.Hector Berlioz (1803-1869)
Il est justifié, en théorie, essentiellement par la providence et la raison.Droits, 2003, François Saint-Bonnet (Cairn.info)
Ainsi la providence parentale est une construction fantasmatique sur le modèle d'une divinité bienveillante et on lui demande de répondre à ce désir.Revue d'éthique et de théologie morale, 2014, Françoise Baldé (Cairn.info)
Si la nature s'appelle providence, la société doit s'appeler prévoyance.Victor Hugo (1802-1885)
C'est la seule façon d'échapper aujourd'hui à une société providence qui, bien qu'elle demeure confortable, est en train de rapidement devenir anticoncurrentielle et qui par conséquent se détériore.Europarl
L'abandon de chacun à la providence est lui-même une médiation de la providence pour autrui.Recherches de science religieuse, 2018, Jean-Baptiste Lecuit (Cairn.info)
La providence avait mis sur sa route l'homme qui allait lui permettre de retourner à ses premières amours : la construction navale.Ouest-France, 18/03/2020
Mais elle ne signifie pas grand chose pour nous qui admettons une providence, dispensatrice immédiate des biens et des maux.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
La providence faisait beaucoup pour eux, sans doute ; mais, fidèles au grand précepte, ils s'aidaient d'abord, et le ciel leur venait ensuite en aide.Jules Verne (1828-1905)
Elle ne renvoie à nulle providence, à nul dessein de la nature ou de l'histoire, mais au fait même de l'existence-vie.La Pensée, 2017, André Tosel (Cairn.info)
Dans cette logique de communication, la confiance en la providence est l'exact contraire d'un système explicatif.Études théologiques et religieuses, 2013, François Vouga (Cairn.info)
Il montre dans l'épouse sage et pudique la providence du foyer.Le Télémaque, 2008, Bénédict Gallet de Kulture (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PROVIDENCE s. f.

Terme de Theologie, qui ne se dit que de Dieu, & de sa conduite sur toutes les choses creées. La Providence nourrit les oiseaux du ciel. L'Evangile conseille de se reposer sur la Providence, de n'avoir point souci du lendemain. Il ne tombe pas un cheveu de nostre teste que par un ordre de la Providence. Si les justes sont persecutez, c'est un secret impenetrable de la Providence divine.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.