providence

 

définitions

providence ​​​ nom féminin

Religion Sage gouvernement de Dieu sur la création ; (avec majuscule) Dieu gouvernant la création. Les décrets de la Providence.
Être la providence de qqn, veiller à son bonheur. familier L'État providence.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ne nous en irritons pas trop, car toute chose qui n'a pas pour but un sentiment de providence collective rentre malgré soi dans les desseins de cette providence.George Sand (1804-1876)
La providence voulut la placer entre le plus redoutable des sophistes et le plus formidable des despotes.Victor Hugo (1802-1885)
La belle-sœur de mon cousin s'est dévouée au soulagement de tant de souffrances, elle est la gracieuse providence du pays.Hector Berlioz (1803-1869)
Il est impossible, quand on s'est tant aimé dans la douleur, qu'une juste providence ne nous rapproche pas un jour dans la joie...Octave Féré (1815-1875)
Mais une main amie lui vient en aide, la main d'une femme, qui a été la providence de l'artiste et qui veut être aussi la sienne.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Qu'est-ce donc que cette providence céleste qui veille sur l'univers, et ne préside qu'à des iniquités ?Gustave de Beaumont (1802-1866)
La providence lui est démontrée par l'ordre de l'univers, et la cause finale de toutes choses par la structure de leurs parties et le jeu de leurs fonctions.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Mais, que nous soyons des dives déchus ou des êtres nouveaux dans le monde des esprits, nous ne pouvons lire avec certitude dans les secrets de la providence des esprits.George Sand (1804-1876)
Ce qui est pour le riche sagesse de la providence est pour le pauvre aveugle fatalité du destin.Montesquieu (1689-1755)
Elle fut, ce jour-là, la providence de nos blessés, qui, n'ayant ni chirurgien ni ambulance, étaient, tant bien que mal, pansés par nous-mêmes.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La providence amène à maturité, par le seul fait de la vie universelle, les hommes, les choses, les événements.Victor Hugo (1802-1885)
La providence ne lui refusera certainement pas le grand homme social, et non plus seulement politique, dont l'avenir a besoin.Victor Hugo (1802-1885)
Je n'ai jamais douté qu'une providence sage et bonne ne gouvernât l'univers, ne me gouvernât moi-même pour me conduire à ma fin.Ernest Renan (1823-1892)
Il représentait les ancêtres ; il était la providence d'une famille, et n'avait rien de commun avec le feu de la famille voisine qui était une autre providence.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
C'était une réclamation expirante, instinctivement faite à la quantité de secours qui est en suspens dans l'étendue ; c'était on ne sait quel bégaiement d'agonie adressé à une providence possible.Victor Hugo (1802-1885)
Ce fut une providence, car nous crûmes pouvoir, sans remords, nous approprier les marchandises de nos ennemis, et, grâce à la variété des commerces qu'ils exerçaient, améliorer singulièrement notre position.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Vous n'avez point une sentence à rendre pour ou contre un individu ; vous avez un acte de providence sociale à exercer.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Mais elle ne signifie pas grand chose pour nous qui admettons une providence, dispensatrice immédiate des biens et des maux.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Une mère est une providence innée que chaque enfant trouve d'avance couchée près de son berceau, debout près de sa jeunesse.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'être suprême se plut à élever une seule famille, et son attentive providence la combla de bienfaits jusqu'à ce qu'elle devînt un grand peuple.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROVIDENCE » s. f.

Terme de Theologie, qui ne se dit que de Dieu, & de sa conduite sur toutes les choses creées. La Providence nourrit les oiseaux du ciel. L'Evangile conseille de se reposer sur la Providence, de n'avoir point souci du lendemain. Il ne tombe pas un cheveu de nostre teste que par un ordre de la Providence. Si les justes sont persecutez, c'est un secret impenetrable de la Providence divine.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020