province

 

définitions

province ​​​ nom féminin et adjectif invariable

Région avec ses coutumes et ses traditions particulières. Les provinces romaines. —  Histoire (en France) Subdivision administrative du royaume. La Bretagne, la Provence… provinces françaises.
Partie distincte d'un pays. De quelle province est-il ?
Les provinces de France, d'Espagne. —  Les Provinces-Unies, ancien nom des Pays-Bas.
La province : en France, l'ensemble du pays, les villes, les bourgs, à l'exclusion de la capitale (et, le plus souvent, de la campagne). Vivre en province. Elle est retournée dans sa province.
adjectif invariable familier Provincial. Cela fait province.
anglicisme État fédéré du Canada. La province de l'Ontario. La Belle Province : le Québec.
 

synonymes

province nom féminin

région, pays, contrée (vieilli ou région.)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On l'a emmené en province ce matin, à une terre où il doit être inhumé avec sa famille.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Pour fixer nos idées à cet égard, résumons en peu de mots ce que nous avons exposé en détail des revenus, des forces et de la population de cette province.Volney (1757-1820)
Et elle voulait lui donner le bonheur, la sécurité du chez soi, par l'économie et par l'ordre familiers aux gens nés en province.Honoré de Balzac (1799-1850)
Cependant quelques-unes sont des espèces de protestations contre certaines dispositions des édits royaux, qu'on affirme être contraires aux coutumes de la province.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Seuls, les zélés gouverneurs de province continuèrent à considérer, pendant quelque temps encore, mes œuvres comme révolutionnaires.Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
On n'entendait point les voitures du boulevard ni des rues voisines, il y avait là une paix de province, un large espace où le soleil dormait.Émile Zola (1840-1902)
Ces folies faisaient le sujet de toutes les conversations, et notre triste renommée, par les cent voix de la presse, s'étendait jusqu'en province.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Il faut lui rendre justice : c'était une bonne, une remarquable femme ; et quant à l'éducation, il y avait peu de dames de province qui pussent en montrer davantage.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Mais, si tu ne me dis pas pourquoi tu restes en province, je me fâche.Honoré de Balzac (1799-1850)
La province est divisée en communautés (villes ou villages), en districts administratifs qui se nomment diocèses ; enfin, en trois grands départements qui s'appellent sénéchaussées.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Elle n'ignorait pas que cette province était en révolte ouverte ; mais elle était entraînée par la nécessité de ses affaires.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Une dame vous a dénoncés, vous et votre ami, dans une lettre où elle supplie les autorités de délivrer la province de pareils brigands (étikh rasboïnikof).Jules Legras (1866-1939)
C'est là surtout qu'après avoir passé du royaume à la province on a peine à croire qu'on soit encore dans le même empire.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Entouré de jeunes officiers, de médecins, de secrétaires de toute sorte, interpellé en russe, en français, en allemand, j'ai appris bien vite la situation malheureuse de la province.Jules Legras (1866-1939)
C'est une des rues qui furent tracées en 1626, et désignées sous un nom de province.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Or, en province, s'il n'y a point de supériorité chez les maris, il en existe encore moins chez les célibataires.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je remarquais fort ces particularités, parce que, malgré moi, je comparais toutes choses à ce que j'avais vu dans ma famille et dans ma province.René Boylesve (1867-1926)
Il envoya un renfort qui portait à 60 mille hommes environ les forces agissantes dans cette province.Adolphe Thiers (1797-1877)
Vous savez très-bien les espérances de la paix : les gazettes ne vous manquent pas, non plus que les lamentations de cette province.Madame de Sévigné (1626-1696)
Écrivez-moi le plus tôt possible ce qui se passera, et, de toutes façons, nous connaîtrons la province sous un nouvel aspect.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROVINCE » s. f.

Partie d'un Royaume, d'une Monarchie, d'un Estat, qui se distingue ordinairement par l'estenduë d'une Jurisdiction spirituelle ou temporelle. Les Provinces estoient originairement des Duchez, Comtez, ou autres Seigneuries considerables qui ont été reünies sous un même Chef. Maintenant ce sont des Gouvernements. L'Eglise a distingué ses Provinces par Archeveschez & Eveschez. Toute la Bretagne est de la Province de Touraine. Les Moines font les divisions particulieres de leurs Provinces selon l'ancienneté & le nombre des Couvents qui sont regis par un même Chef. La Province de Normandie, de Bretagne, d'Anjou, &c. Ce Gouverneur a trois Provinces sous luy. Les mendiants partagent l'Estat en trois ou quatre Provinces.
 
Les Romains appelloient Provinces, tous les Estats par eux conquis hors de l'Italie. Nicod dit que ce mot vient à procul vincendo. On a appellé la Flandre & les pays voisins, les Dix-sept Provinces ; & maintenant on appelle les Estats de Hollande, les Provinces-Unies.
 
PROVINCE, se dit aussi des pays esloignez de la Cour, ou de la ville capitale. Il est allé demeurer en Province. C'est un homme de Province, qui n'a pas l'air du beau monde. Les Nobles de Province sont de petits tyrans. Le Roy met un Intendant de Province en chaque Generalité. Il y a des troubles en Province. Les Deputez des Estats de la Province.
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020