Email catcher

prune

définitions

prune ​​​ nom féminin et adjectif invariable de couleur

nom féminin
Fruit du prunier, de forme ronde ou allongée, à peau fine, jaune, verte ou bleutée, à chair juteuse et sucrée. ➙ mirabelle, prunelle, quetsche, reine-claude. Tarte aux prunes. Eau-de-vie de prune, ou elliptiquement de la prune.
Pour des prunes locution, familier : pour rien.
familier Contravention.
adjectif invariable De la couleur violet foncé de certaines prunes. Des robes prune.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans un saladier, mélangez tous les fruits avec 200 g de raisin épépiné, huit prunes ouvertes en deux et dénoyautées.Ouest-France, Caroline HENRY, 16/08/2016
L'émerveillement pour ces prunes cueillies dans l'arbre, les lapins qu'on caresse, la joie de grimper dans le tracteur.Ouest-France, Vanessa RIPOCHE, 30/09/2020
Et chacun vit que sa chair était plus saine que prune de prunier.Joseph Bédier (1864-1938)
Alochon, tu me mettras encore au bout de tes bras pour me faire attraper des prunes noires aux arbres tout le long du chemin !George Sand (1804-1876)
On nous sert les traditionnelles trois prunes à l'eau-de-vie, une opérette et beaucoup de chansonnettes dont quelques unes d'un goût douteux.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Selon notre boulanger, beaucoup d'artisans utilisent des prunes en conserve.Ouest-France, Colyne EMERIAU, 23/08/2021
Mais quelles sont les vraies recettes du pâté aux prunes, des fouées et de la soupe angevine ?Ouest-France, Colyne EMERIAU, 23/08/2021
Ou la peur de prendre une prune pour excès de vitesse ?Ouest-France, 28/11/2020
Fraises, framboises, mûres, sureau ou prunes se dégusteront aussi en gelée et confitures !Ouest-France, 13/11/2020
Ce n'est pas pour des prunes que j'ai étudié à fond votre histoire, en homme du métier, ma brave dame !Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Ce dimanche, elles cuisineront de nouvelles confitures, à base de framboises et de prunes cette fois.Ouest-France, Phœbé HUMBERTJEAN, 15/08/2020
D'après elle, les pertes seront aussi très importantes en raisins de table et en prune.Ouest-France, Tony FABRI, 13/04/2021
L'un des principaux produits, et celui qui s'exporte le plus facilement, ce sont les prunes séchées.Émile de Laveleye (1822-1892)
Selon les saisons, on trouve 50 variétés de légumes, herbes aromatiques, plus des pommes, des poires et des prunes, et aussi des fleurs coupées.Ouest-France, 13/08/2021
Il a également importé une spécialité angevine : le pâté aux prunes.Ouest-France, 01/08/2017
Une ouverture hors les clous, une table qui dépasse, et c'est la prune.Ouest-France, Agnès CLERMONT, 16/04/2019
Lundi : tomates vinaigrette, escalope de volaille, tortis bio, fromage, prunes.Ouest-France, 22/08/2015
Aux départementaux, on peut avoir des petites surprises, comme des noix dans le pâté aux prunes.Ouest-France, Colyne EMERIAU, 31/08/2021
À la base, une pâte spéciale dans laquelle il intègre des prunes, de la reine-claude.Ouest-France, 01/08/2017
On me fouette la figure avec une fleur et l'on s'écarte pour me bombarder de prunes violettes.Jules Vallès (1832-1885)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRUNE » s. f.

Fruit d'esté qui est à noyau avec une pulpe ou chair couverte d'une peau fleurie. Il y a des prunes de plusieurs sortes, d'imperiales, de damas, de brignoles, de mirabelle, de dattes. Il y en a de rouges, de jaunes, de blanches, & de violettes ; des prunes-pommes, prunes-noix, &c. En Latin prunum. Matthiole dit qu'il y a des prunes verdes, rouges, de couleur d'yvoire, jaunes & purpurines ; de grosses, petites, moyennes ; de rondes, de longuettes, en ovale ; de dures & de molles ; de douces, d'aigres, de vineuses & de pisseuses. C'est un fruit qui nuit à l'estomach, & lâche le ventre.
 
On dit proverbialement, Il aime bien mieux deux oeufs qu'une prune, pour dire, Il n'est pas niais, il entend bien ses interests. On dit aussi, Cet homme n'est pas là pour des prunes, pour dire, Il n'est pas là pour rien, il a quelque secrette affaire.
 
Les meilleures prunes sont celles de Damas. Les dattes tiennent le second lieu. On fait cas aussi des prunes de pardigoigne, que par corruption on a appellées de perdrigon, à cause de leur grosseur & saveur agreable. Il y a des prunes à Rheims qu'on appelle nobert, & d'autres vagnons. Voicy la liste des principales prunes qui sont maintenant dans les jardins des curieux. La plus hastive des prunes est la cerisette, dont l'une est rouge, & l'autre blanche, & s'ouvre net comme le damas. Elle est bonne, quoy que sauvage. La prune de Catalogne est blanche, grosse, & tres-hastive, & ne quitte pas le noyau. La prune de St. Cir est un damas noir, hastif, & fort fleuri, qui quitte le noyau. Le gros damas noir hastif, dit de Tours, quitte le noyau fort sec, a la chair jaunastre, & est une des meilleures. Il y a aussi un petit damas noir. La prune de taureau, ou poitron, est grosse, longue, d'un rouge brun, ne quitte pas le noyau, & est meilleure en confitures, en marmelade, à cause de son peu d'aigreur. La prune de damas d'Italie dite bombecone, est grosse, violette, hastive, qui s'ouvre net, & dont l'eau est excellente & sucrée. Le perdrigon de cernay, dit double damas, ou passevelours, est une tres-belle & grosse prune violette, fleurie, hastive, & qui n'est pas d'un goust relevé. Les prunes de damas rouges, blanches, & violettes, sont excellentes, quittent le noyau, & sont plus sucrées. La prune de brugnolle est une espece de perdrigon qui a la chair jaune, & est bonne cruë, seche, & en marmelade. La prune d'abricot, ou abricottée, est semblable à l'imperiale, & a le goust d'abricot. Il y en a de jaunes, de rouges, & de blanches. La prune diaprée est de six sortes. Il y en a de violette, qui est la meilleure des prunes. Il y en a de rouge dite de Roche-corbon, d'un village prés de Tours, qui ne quitte pas le noyau, comme fait la precedente. La diaprée blanche est grosse, verdastre, fort sucrée, & s'ouvre net, & a la chair verte. Il y en a une diaprée violette bastarde, longue, & fort fleurie ; & la diaprée violette longue hastive, qui est à fleur double. La mirabelle est une espece de petit damas blanc qui charge beaucoup, quitte des mieux son petit noyau, & est assez sucrée, & fort bonne en confiture, & a un goust musqué. Il y a une grosse, & petite mirabelle. La prune de drap d'or est un damas jaune tavelé de rouge, qui quitte le noyau, belle, bonne, & fort sucrée. La prune de perdrigon, de quatre especes ; la blanche, qui est grosse, & longue ; la rouge, ou violette, qui quitte rarement le noyau, a la chair ferme ; & l'autre est sucrée. Le perdrigon noir est plus petit, & ne quitte pas le noyau. Le petit perdrigon violet tardif est presque rond, & s'ouvre net, & est de bon suc. La prune imperiale est de trois sortes ; la rouge, qui est grosse, longue, fort fleurie, & excellente prune. La blanche est de moindre valeur. L'imperiale noire est plus en pointe, & en coeur, est excellente & tardive, & s'ouvre tres-net. La prune royale est une belle grosse prune ronde d'un rouge clair, qui a la queuë longue, fort fleurie, & de bon goust. Il y a encore six especes de damas plus tardifs. Le damas musqué, qui est la prune de Cypre, ou de Malthe, est noire, & fort fleurie. Le damas orangé, tavelé de rouge, que quelques-uns appellent mirabelle rouge. Le damas vert, qui l'est toûjours, quoy que meur, bon à confire. Le damas jumelle, qui est fort fleuri, assez gros, & long, d'une eau tres-sucrée, dont les prunes sont toutes jumelles ; & le damas blanc tardif, plus plat que rond, qui est fort sucré, & s'ouvre net. La prune de moyeu, qui est de deux sortes ; dont l'une est le moyeu de Bourgogne, dont le bois est espineux, & vient de sauvageon, longuette en coeur, jaune dedans & dehors, bonne à confire, ayant un goust relevé approchant de l'abricot, ainsi nommé, à cause que cette prune ressemble au moyeu d'un oeuf, ronde & jaune de même, aigre, & seche comme celle de Bourgogne. La prune damasquinée, est un gros damas rond, blanc, marqueté de rouge. La prune à fleur, double, dont l'une est longue, rouge, fort fleurie, & s'ouvre net ; l'autre est blanche, tres-grosse, ronde, & ne s'ouvre pas. La prune de Jerusalem, ou de Bordeaux, nommée oeuil de boeuf, est extraordinairement grosse, d'un violet brun, fort fleurie, & plus quarrée que ronde. La prune de Monmirel, autrement dite culot, est blanche, longue & pointuë, & ne s'ouvre pas, & n'est bonne qu'en pruneaux. La prune d'Isleverte est tres-longue, & menuë, qui demeure toûjours verte. Elle est fort estimée. Le coeur de boeuf, ou la prune de St. Lo, est la plus grosse des prunes, qui quitte bien le noyau, qui a la chair fort jaune, & la peau rouge, est de moitié plus grosse que l'imperiale. La prune de Maugerou est un gros damas violet, rond, & qui se fend des mieux. La prune sans noyau est petite, noire, faite en coeur, s'ouvre bien, & n'a qu'une amande. La prune datyle est de deux sortes ; l'une de Gonore, & l'autre du Mans. Celle-cy est blanche, longue & menuë ; l'autre plus petite & violette : & s'ouvrent bien toutes deux. Le coeur de pigeon est une prune faite en coeur, noire, grosse, se fend bien, & est tres-bonne sur l'arriere-saison. La prune de Rhodes est belle & grosse, noire, & un peu longuette, est bonne & tardive. Le damas gris, ou prune de Monsieur, qu'on appelle aussi gros damas musqué tardif, est une prune violette, fort fleurie, assez grosse, qui a la chair jaune, quitte le noyau, & a un goust relevé. La prune transparente est grosse, blanche & longue, & s'ouvre net, ainsi nommée, parce que l'exposant au Soleil, on voit clairement son noyau. La prune virginale est une espece de gros damas blanc. La mignonne est assez grosse & longue, blanche, & tavelée de rouge, qui s'ouvre des mieux, est delicate & sucrée. Elle a été ainsi nommée à cause de sa bonté. La Reine Claude est une espece de gros damas verd qui est rond, un peu plat, & quarré, qui a la chair tres-ferme & espaisse, quitte le noyau, & est des plus sucrées. La prune de Pologne est assez semblable à l'Imperiale blanche, mais bien meilleure. La prune de Suisse est fort longue, & menuë, rouge & tardive, qui quitte son noyau, & a bon goust. La prune datte est une espece d'imperiale tardive. Il y en a de blanches, & de rouges, & est bonne à faire des pruneaux. La prune de Sainte Catherine est blanche, grosse, ne quitte point le noyau, & est des plus sucrées, & bonne à faire des pruneaux. Le damas d'Espagne est une prune tardive & noire, & est tres-bonne. Le rognon de coq est une petite prune blanche tavelée de rouge, longuette, & faite en rognons, qui est tres-tardive. La prune de St. Julien est d'un noir violet fort fleuri, ne s'ouvre pas, se fane sur l'arbre, & y demeure jusqu'aux gelées. La prune norbete est un petit damas noir tardif, qui ne quitte pas le noyau, dont on fait les meilleurs pruneaux d'un beau bleu azuré. Il y en a une diaprée noire tardive ; un gros damas violet tardif de Tours, & un autre rouge, & un autre noir, qui ne se fend pas bien, & n'est pas d'un goust si relevé que les autres.
Le coin pédago Découvrez Dico en classe ! Découvrez Dico en classe !

Dico en classe : des ressources pédagogiques et ludiques pour explorer toutes les richesses du dictionnaire Dico en ligne Le Robert.

21/09/2021