pudique

 

définitions

pudique ​​​ adjectif

Qui a de la pudeur, montre de la pudeur. ➙ chaste, sage. Un geste pudique.
Plein de discrétion, de réserve. Une allusion pudique.
 

synonymes

pudique adjectif

décent, chaste, correct, sage, honnête (vieilli), modeste (vieilli), prude (péjoratif), pudibond (péjoratif)

discret, délicat, modeste, réservé, retenu

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son sourire hésitant, confus, pudique et tendre, se répandit en lumière nouvelle sur son visage.Louis Ulbach (1822-1889)
L'ennemi l'avait complètement dépouillée, mais par un pudique hasard, l'eau trouble la recouvrait jusqu'à la ceinture.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Son visage, assez froid et sérieux, prendra une charmante expression de grâce pudique et décente.Henri Bouchot (1849-1906)
En même temps elle eut honte de ses bras, de ce coin de gorge que les yeux de cet homme voyaient nus : cette pudique nudité lui fit mal.Marcel Prévost (1862-1941)
La femme seule sait être pudique ; en principe, il n'y a pas de femmes impures ; c'est la femme qui calme les emportements sensuels de l'homme.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Rien qui divise, rien que de pudique et d'attendri, rien que de noble sans effort, de beau sans emphase, de touchant sans phrase !Elme-Marie Caro (1826-1887)
Pourquoi ne rendrions-nous pas le même honneur au pudique et généreux amour, à la foi conjugale, à la tendresse paternelle, à la piété filiale ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Il y donne le dernier trait, en peignant ce troupeau d'âmes simples et heureuses, s'avançant avec un air pudique et une démarche honnête.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
La dernière fois, c'est d'un air très simple et avec une pudique rougeur bien loyale, nullement affectée, que tu te levas à mon entrée....Georges Eekhoud (1854-1927)
Rabelais remarqua que cette fille était fort belle, sous ses haillons ignobles et que sa figure intéressante se recommandait par une expression de candeur pudique et de noble fierté.Paul Lacroix (1806-1884)
Elle avait d'abord fait un pudique et respectueux salut au jeune homme, puis ses yeux s'étaient fixés si obstinément sur le tapis que c'était merveille qu'elle eût pu l'entrevoir.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Mais elle lui permit d'écrire et s'engagea elle-même à lui donner réponse dans six mois ; en le quittant, elle avait aux lèvres un demi-sourire infiniment pudique, mais fort encourageant.Victor Cherbuliez (1829-1899)
D'un côté le devoir le retenait dans sa loge ; d'un autre côté sa pudique et conjugale susceptibilité l'appelait aux étages supérieurs de la maison.Eugène Sue (1804-1857)
Elle ne fait point de reproche à son mari, mais sa douleur pudique, son silence, sa pâleur ont plus d'éloquence que toutes les plaintes.Anatole France (1844-1924)
Ce sensitif pudique est un des plus distingués parmi ces artistes joliment maniaques qui sont comme en marge des littératures...Jules Lemaître (1853-1914)
De ses bras trop courts, elle cherchait à rabattre le drap, toute pudique, prise de honte pour son père.Émile Zola (1840-1902)
Une grosse servante pudique apporta la cuvette d'eau sans oser voir le trou dans la graisse.Paul Adam (1862-1920)
Puis, la voyant trop grave, toute droite et pudique, une chose aiguë lui piquait la chair, il avait un haussement inquiet des omoplates.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Roumestan la regardait, et pris à ce charme pudique, à cette candeur de vraie jeunesse, il oubliait qui elle était, ce qu'il faisait là, ses rêves de fortune et d'ambition.Alphonse Daudet (1840-1897)
Dans ce lieu libre d'artiste, cette pudique sensuelle venait-elle de s'éveiller, avec sa curiosité et sa crainte confuses de l'homme ?Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PUDIQUE » adj. m. & f.

Chaste & honneste. Il ne faut lascher aucune parole qui puisse blesser les oreilles chastes & pudiques. Penelope a gardé une flamme pudique pour son mari absent. Il y a des amours pudiques & honnestes.
Le mot du jour Vacances Vacances

Les vacances correspondent à une période où il est loisible de vaquer à ses occupations. Scolaires, elles vident les écoles de leurs élèves, les laissant tout à leur joie d’habiter des étendues de liberté. Les vacances sont, par définition, vacantes, soit vides et libres, propices aux petits et aux grands riens qui font tout.

Aurore Vincenti 17/02/2020