purger

 

définitions

purger ​​​ verbe transitif

Débarrasser de ce qui gêne. Purger un radiateur. Purger un moteur.
littéraire Débarrasser (d'une chose mauvaise ou d'êtres considérés comme dangereux). ➙ purifier.
Administrer un purgatif à (qqn, un animal). —  pronominal Se purger : prendre un purgatif.
Faire disparaître en subissant (une condamnation, une peine). Purger une peine de prison.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je purge

tu purges

il purge / elle purge

nous purgeons

vous purgez

ils purgent / elles purgent

imparfait

je purgeais

tu purgeais

il purgeait / elle purgeait

nous purgions

vous purgiez

ils purgeaient / elles purgeaient

passé simple

je purgeai

tu purgeas

il purgea / elle purgea

nous purgeâmes

vous purgeâtes

ils purgèrent / elles purgèrent

futur simple

je purgerai

tu purgeras

il purgera / elle purgera

nous purgerons

vous purgerez

ils purgeront / elles purgeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sa partialité pour la ville, le soin de faire régner l'ordre et de purger le territoire d'un grand nombre de brigands qui désolaient le pays, l'avaient rendu assez agréable.Émile Vincens (1764-1850)
Est-ce que vous ne savez pas que vous êtes ici à purger une sentence mille fois méritée ?...Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Une nouvelle nomination des membres du conseil fut réclamée de toute part pour le purger de sa moitié guelfe.Émile Vincens (1764-1850)
Ensuite je vous suivrai au camp et je mourrai content si je peux seulement purger la terre d'un de ces diables incarnés.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il nous semble tout à fait raisonnable qu’un grand nombre de ces personnes puissent purger leur peine dans leur pays natal.Europarl
Nous ne devons jamais oublier que derrière la nécessité de purger une peine, il y a une valeur éthique qui consiste à compenser moralement les victimes.Europarl
À moins, évidemment, que la fièvre aphteuse n'ait été un prétexte pour purger les excédents de viande et éviter les frais de stockage.Europarl
Favoriser la culture des terres, protéger la liberté des chemins, et les purger des douanes et des brigands qui les infestoient, c'étoit l'unique objet de leur politique.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Julien fut saisi d'une envie démesurée de purger la terre d'un de ses plus lâches coquins...Stendhal (1783-1842)
Toutes ces colonnes doivent être très-actives, correspondre entre elles et purger entièrement le pays des partis ennemis.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Ils devraient toutefois être en mesure de purger leur peine aussi près que possible de leur famille.Europarl
Il faut nous en purger, et nous en renvoyer de probes, s'il y en a ; il faudrait en trouver qui eussent déjà de quoi vivre.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Votre tort est de ne pas vous être donné des sollicitudes nécessaires pour purger ces compagnies de quinze à vingts mauvais sujets qui s'y trouvaient.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Ou bien encore cette habitude de purger les malades, deux ou trois jours après l'opération, de leur donner des lavements, alors qu'ils auraient tant besoin de repos !Charles Burlureaux (1851-1927)
Il détournait les yeux de ces tristes objets pour ne s'occuper qu'à maintenir son royaume en paix, et à le purger des brigands qui l'infestaient.Richard de Bury (1730?-1794?)
C'est ce que l'on appelle faire quarantaine, par une dénomination tirée du nombre des jours, crus nécessaires à purger le soupçon de contagion.Volney (1757-1820)
On les faisait baigner même un certain temps dans l'eau, afin de les purger de la sève (car la sève est le ferment qui cause la pourriture du bois).Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
L'idée sous-jacente est que nous pouvons purger le budget de ces lignes qui ne fonctionnent pas bien, et nous orienter vers notre objectif, à savoir, une déclaration d'assurance positive.Europarl
Ce but rempli, les proscrits reparurent bientôt, grâce à la facilité qu'ils eurent de purger leur contumace d'après le système d'indulgence adopté par le nouveau gouvernement.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Je pense qu’il est raisonnable que des délinquants puissent être transférés vers les pays avec lesquels ils ont les liens les plus forts pour pouvoir y purger leur peine.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PURGER » v. act.

Oster les mauvaises qualitez, humeurs ou impuretez d'un corps. L'air se purge par son agitation, par les vents, par les pluyes. On purge les maisons pestiferées avec de forts parfums d'encens, de genievre, de poudre à canon. Le cerveau se purge par le nez, le corps par les sueurs & les excremens. Les femmes se purgent naturellement tous les mois.
 
PURGER, signifie aussi, Oster les impuretez par l'art & les remedes. Les Medecins purgent plusieurs fois leurs malades, leur donnent plusieurs medecines. Les personnes craintives se purgent souvent par precaution. La rheubarbe purge avec violence. La manne purge doucement. Les diuretiques purgent les reins & la vessie.
 
PURGER, se dit aussi en Chymie. L'art est necessaire pour purger les metaux, pour les separer de leurs glebes, de leur marchasite. L'argent des mines de Potosi se purge avec le mercure. La Chymie se vante de purger toutes sortes de corps de leurs feces & impuretés.
 
PURGER, se dit figurément en choses morales. Il est bien difficile de purger la ville de filous, de charlatans, de gens qui ne valent rien. On dit quand on se divertit bien, qu'on se purge la ratte, qu'on purge sa melancolie. C'est sagement fait de purger l'Estat d'Heretiques & de seditieux.
 
PURGER, se dit aussi en termes de Palais. On fait un decret pour purger les hypotheques. Un decret ne purge point le doüaire. Il faut une comparution personnelle pour purger un decret d'adjournement personnel ; un escrou à la main, pour purger un decret de prise de corps. On peut purger une contumace dans les cinq ans, en refondant les dépens. On se purge par serment à l'Audience sur un fait dont il n'y a point de preuve. Cet accusé s'est enfin purgé de la calomnie, on l'a renvoyé absous. On a purgé la memoire de ce condamné. On se purgeoit autrefois par l'attouchement du fer chaud, & comme on disoit alors, par eau & par ignise. Les ceremonies en sont décrites dans les Notes sur les Capitulaires de Charlemagne. Cujas, Hotoman, Polydore Virgile, Sigonius, Pasquier, & autres ont escrit sur cette matiere.
 
PURGER, a aussi signifié autrefois, Payer ; & on disoit purger les arrerages d'une rente, purger les dépens, purger la saisine, pour dire, payer, & en acquiter les causes.
 
PURGÉ, ÉE. part. pass. & adj. On dit du savon bien purgé, des gands bien purgez & lavez.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020