rangé

 

définitions

rangé ​​​ , rangée ​​​ adjectif

locution Bataille* rangée.
Qui s'est rangé (4). ➙ sérieux. Un homme rangé. —  Vie rangée.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'ennemi, qui n'avait encore fait agir que ses avant-gardes, était rangé en arrière sur les hauteurs, avec soixante bouches à feu.Adolphe Thiers (1797-1877)
Néanmoins, avec toute cette vigueur, c'était un homme lent, rangé, doux, en sorte que personne n'était plus aimé que lui, dans cette région campagnarde.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il le trouva plus en force qu'on ne devait le supposer, et rangé sur le terrain comme s'il eût voulu y livrer bataille.Adolphe Thiers (1797-1877)
On ne peut pourtant pas partir du principe – et c'est un point sur lequel nos avis divergent – que tout doit être rangé dans la catégorie des exemptions par catégorie.Europarl
Il a rangé le projet dans un tiroir, il ne s'en occupe pas, il ne veut pas s'en occuper.Europarl
Son petit appartement était toujours rangé par elle, nettoyé avec un soin minutieux, orné de fleurs, et brillant de jour ou de soleil.George Sand (1804-1876)
Tout le monde sera rangé sur le balcon – quelque chose comme celui-ci – quand vous arriverez.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Peut-être fréquenta-t-il les cabarets, comme on l'en accuse, comme client au moins autant que comme artiste ; en tout cas, il n'est ni plus riche ni plus rangé.Armand Dayot (1851-1934)
Je sais parfaitement ce que j'ai à dire : tout est là devant mon esprit, rangé nettement, je n'ai qu'à commencer à l'écrire.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
Les clous, les vis, les tenailles, les marteaux, etc., tout eut sa place et fut rangé de manière à pouvoir être facilement retrouvé au besoin, et avec un ordre extrême.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Après que tout fut bien rangé dans les tiroirs, la demoiselle me fit monter au second, où personne ne couchait, et qui n'était même pas meublé.Eugène Le Roy (1836-1907)
Francesco arrêta ses chevaux avec une si parfaite bonne foi, qu'habitué d'ailleurs à de telles surprises, je m'étais déjà rangé pour faire place au compagnon que le ciel m'envoyait.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Si tailleuse eût été rangé parmi les noms françois, il auroit suivi la même loi.Guy-Marie Deplace (1772-1843)
Et, quand il constata que tout se trouvait rangé, très propre, la cuvette, la serviette, le savon, il s'emporta parce qu'elle n'avait pas fait le lit.Émile Zola (1840-1902)
Marcel avait rangé en rond les verres et les assiettes, et s'était assis au milieu de la table, son couteau à la main.Alfred de Musset (1810-1857)
Si je n'empruntais pas, c'est donc parce que je ne voulais pas emprunter ; j'étais sévèrement résolu d'être invariablement rangé.Alphonse Aulard (1849-1928)
Celui-ci, rangé, marié, résigné à tourner en cercle et indéfiniment dans le même cercle, se cantonne dans son office restreint ; il le remplit correctement, rien au delà.Gustave Le Bon (1841-1931)
Il respectait les femmes, et ses camarades se moquaient de lui, disant qu'il était rangé comme une demoiselle.Paul Féval (1816-1887)
Le matin, à un signal, l'équipage, rangé sur le pont, dépouillait la chemise bleue pour en revêtir une autre qui séchait dans les haubans.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Je tombe au milieu de ce monde commissionnant, rangé autour d'une table verte, sous laquelle mon ami disparaît presque dans l'affaissement de son corps.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020