redouter

 

définitions

redouter ​​​ | ​​​ verbe transitif

Craindre comme menaçant. Redouter qqn ; le jugement de qqn. —  au participe passé Un chef très redouté.
Craindre, appréhender. Redouter l'avenir. —  Redouter de (+ infinitif), redouter que (+ subjonctif). Elle redoutait d'être surprise, qu'on la surprenne.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je redoute

tu redoutes

il redoute / elle redoute

nous redoutons

vous redoutez

ils redoutent / elles redoutent

imparfait

je redoutais

tu redoutais

il redoutait / elle redoutait

nous redoutions

vous redoutiez

ils redoutaient / elles redoutaient

passé simple

je redoutai

tu redoutas

il redouta / elle redouta

nous redoutâmes

vous redoutâtes

ils redoutèrent / elles redoutèrent

futur simple

je redouterai

tu redouteras

il redoutera / elle redoutera

nous redouterons

vous redouterez

ils redouteront / elles redouteront

 

synonymes

redouter verbe transitif

craindre, appréhender, avoir peur de, avoir une peur bleue de, s'effrayer de, s'inquiéter de

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Toutefois, en signant cette convention, elle aimait à espérer que ce serait là un acte de simple précaution, car elle ne cessait pas de redouter la guerre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Les rois doivent l'être plus que les particuliers puisque c'est le seul tribunal qu'ils aient à redouter.Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Ce sentiment de sa force et de ma faiblesse me faisait redouter sa présence autant que je la désirais.Paul Bourget (1852-1935)
Je refusai ; elle insista : mais sa fille eut tellement l'air de le redouter, qu'aussitôt j'acceptai.Adelaïde de Souza (1761-1836)
De cette façon, les rues seraient solitaires et il n'y aurait pas à redouter d'embêtements.Fernand Kolney (1868-1930)
Trois semaines s'écoulèrent dans une inquiétude toujours croissante, car il semblait que tout était à redouter, et que rien n'était à espérer.Astolphe de Custine (1790-1857)
C'est bien à regret que nous avons dû commencer par les parents cette revue des ennemis que doit redouter le jeune ménage.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Il n'y a guère de fêtes populaires sans accidents, c'est ce qui me les fait toujours redouter.Dorothée de Dino (1793-1862)
Je fus dès lors une artiste dramatique comme on n'en voit guère, n'ayant plus à redouter le côté pénible de la profession, la sévérité du public.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il a fait souffrir quelques êtres qui ne sont plus ; auxquels nous ne prenons presque aucun intérêt ; nous n'avons rien à redouter ni de ses vices ni de ses défauts.Denis Diderot (1713-1784)
Malgré le bon esprit de nos troupes et leur énergie, quelle que fût l'habileté des combinaisons, on pouvait redouter de grands malheurs.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Il les avait toujours tellement rassurés, que, loin de le redouter, ils étaient alors dans une sorte de sécurité qui leur aurait rendu ce coup mille fois plus terrible.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Je croyais vous avoir appris à estimer mon dévouement avant de vous donner à redouter une colère dont je regrette l'explosion, je vous le répète encore.Jules Claretie (1840-1913)
Elle reprit bientôt son ton naturel, et ne me parut pas redouter le moment qui s'approchait.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Placé, pour ainsi dire, entre deux feux, il semblait moins redouter les ennemis qu'il avait devant lui, que ceux qu'il laissait en arrière.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Le ciel se nettoyait, et bientôt la clarté de la lune nous annonça que nous n'avions plus rien à redouter du désordre des éléments.Jacques Cazotte (1719-1792)
Ainsi, ce qu'il n'aurait pas eu à redouter de la justice, le meilleur sujet pouvait le recevoir du hasard.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Que pouvais-je redouter de sa présence dans une retraite ignorée, au milieu d'une grande ville où personne ne la connaissait ?Benjamin Constant (1767-1830)
Cette opposition persistante ne produisit, au surplus, ni l'effet ni les suites qu'ils s'en promettaient et qu'ils auraient dû en redouter.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Flora, selon lui, était sa propriété, sa chose, et il n'avait rien à redouter d'elle.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REDOUTER » v. act.

Craindre avec raison. La colere de Dieu est bien à redouter. Le Roy s'est fait redouter par toute l'Europe.
 
REDOUTÉ, ÉE. part. pass. & adj. Ce Prince est fort redouté de ses sujets.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020