réfutation

définitions

réfutation ​​​ nom féminin

Action de réfuter ; raisonnement par lequel on réfute. La réfutation d'un argument.

synonymes

réfutation nom féminin

démenti, contradiction, critique, infirmation, négation, objection

[Rhétorique] prolepse

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette réfutation du mécanisme et des théories atomistiques sera sûrement la meilleure partie de ses travaux.Albert Farges (1848-1926)
La philosophie anthropiste qui en est issue est irréconciliablement en opposition avec notre connaissance moniste de la nature : celle-ci, par sa perspective cosmologique, en fournit la réfutation.Ernest Haeckel (1834-1919), traduction Camille Bos (1868-1907)
Cette réfutation du nominalisme est en effet brève et superficielle, et quoi qu'en dise l'auteur, elle est plutôt fondée sur des autorités que sur la raison.Charles de Rémusat (1797-1875)
Réfutation : la régularité des données statistiques se retrouve même dans des faits qui sont en dehors de la moyenne.Émile Durkheim (1858-1917)
La réfutation fait partie de nos activités régulières par moments, et elle fait également partie des activités de nos bureaux de représentation.Europarl
Cette opinion se trouvant encore démentie par l'exemple de plusieurs autres peuples ne demande pas une plus longue réfutation.René Desgenettes (1762-1837)
Et que ces théoriciens du libre échange osent jamais révoquer en doute l'utilité de la mesure, nous saurons bien où chercher une réfutation victorieuse.Frédéric Bastiat (1801-1850)
On est lu... on est relu... et la conviction atteint avant que la réfutation n'arrive !...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Vient ensuite la réfutation des auteurs anciens et modernes qui ont mal parlé de nos pères.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
J’attends donc des informations précises et, si nécessaire, la réfutation de ces allégations sans fondement.Europarl
Nous espérons qu'à cet égard les méprises de la postérité ne sauraient être bien dangereuses, et que ce chapitre peut impunément rester sans réfutation.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Mais de réfutation concluante, il n'en parut aucune ; aussi n'y en avait-il pas de possible.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Celle sur le commandement, tu ne déroberas pas, fournit un texte solide à la réfutation du système aujourd'hui ressuscité de la communauté des biens.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
C'est une réfutation sans réplique d'un assez grand nombre de faits avancés inconsidérément par cet historien trop officieux de l'empereur.Albert Du Casse (1813-1893)
Ce que dit à ce sujet le lettré porte avec soi sa réfutation, ne mérite aucune réponse et n'est digne que de mépris.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Objections des polygénistes contre la doctrine du peuplement du globe par migrations, et leur réfutation.François Lenormant (1837-1883)
Mon dernier point - car je pense qu’une réfutation officielle est nécessaire - concerne la loi électorale lettone.Europarl
Cette éloquente réfutation, pleine de faits irrécusables et de raisonnemens sans réplique, n'était déjà plus nécessaire.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Il y a plus d'éloquence peut-être que de méthode dans cette réfutation, essayons d'être plus précis.Charles de Rémusat (1797-1875)
Il se peut que ce système soit aussi logique qu'il est optimiste, il se peut que nous ne soyons pas en mesure de lui opposer une réfutation scientifique.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONFUTATION » s. f.

Terme dogmatique, qui se dit d'une réponse qui destruit un argument, ou de la partie du discours où on prenoit les objections, & on y donne des solutions.

Définition de « REFUTATION » s. f.

Preuve, ou argument contraire qui destruit ce qu'un autre a allegué. La refutation est une des parties d'une piece d'eloquence, qui suit la confirmation. C'est elle qui respond aux objections de la partie adverse.