répliquer

définitions

répliquer ​​​ verbe transitif

verbe transitif indirect Répondre vivement en s'opposant. Répliquer à une critique.
Répliquer (qqch.) à qqn, répondre par une réplique. Que pouvais-je lui répliquer ? Je lui ai répliqué que… —  Elle n'admet pas qu'on lui réplique.
Biologie Reproduire par réplication.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je réplique

tu répliques

il réplique / elle réplique

nous répliquons

vous répliquez

ils répliquent / elles répliquent

imparfait

je répliquais

tu répliquais

il répliquait / elle répliquait

nous répliquions

vous répliquiez

ils répliquaient / elles répliquaient

passé simple

je répliquai

tu répliquas

il répliqua / elle répliqua

nous répliquâmes

vous répliquâtes

ils répliquèrent / elles répliquèrent

futur simple

je répliquerai

tu répliqueras

il répliquera / elle répliquera

nous répliquerons

vous répliquerez

ils répliqueront / elles répliqueront

synonymes

répliquer verbe transitif

répondre, rétorquer, riposter, repartir (vieux ou littéraire), [sans complément] renvoyer la balle

[sans complément] contester, objecter, protester

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'académicien avait trop évidemment tort pour qu'il lui fût possible de répliquer par des raisons : il prit le parti du sarcasme, et presque des injures.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
A cela nous n'avions rien à répliquer, et force nous fut de nous incliner devant une pareille conviction.Éliphas Lévi (1810-1875)
Elle allait répliquer : sa bonne amie la princesse posa un doigt sur ses lèvres en la regardant.Henry Gréville (1842-1902)
Cependant, comme ils m'avaient donné l'hospitalité à leur bord, et que si je vivais c'était grâce à eux, il me fallut bien empocher l'humiliation sans répliquer.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Je me permets de déjà répliquer : les considérants contiennent de nombreuses anticipations qui ne sont pas en faveur des auteurs, mais des autres parties intéressées.Europarl
Je le connaissais assez pour ne pas répliquer ; il aurait amplifié sur le texte si je l'avais relevé.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
En prononçant ces mots et sans me permettre de rien répliquer pour ma défense, il me précipita dans l'abîme.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Le général, qui ne s'est jamais tenu pour battu, allait répliquer, quand on ouvre la porte.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Il parut surpris que je n'acceptasse pas avec transport – et il répéta ce qu'il avait dit comme pour me donner le temps de répliquer.Théophile Gautier (1811-1872)
Le peintre qui ne pouvait plus contenir le rire qui lui mordait les lèvres, regarda par la portière afin de n'avoir pas à répliquer.Jules Noriac (1827-1882)
Nous ne croyons pas qu'il soit possible d'en citer un seul exemple contre lequel il n'y eût rien à répliquer.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Il prit sa place sans répliquer, et, à coups de dents, il se vengea sur le dîner.Amédée Delorme (1850-1936)
Incapable de répliquer, presque incapable de penser, elle se jeta sur une chaise, pâle et sans voix.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Ses lèvres s'ouvrirent pour répliquer, mais elle secoua la tête comme pour chasser quelque pensée importune.Henry de Graffigny (1863-1934)
Le musicien, sans répliquer, s'était incliné en un salut correct, marchait vers la porte de sortie.Fernand Vandérem (1864-1939)
Il allait cependant répliquer, lorsque dans le corridor on entendit un bruit de pas puis des voix qui chuchotaient.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle ne trouva rien à répliquer, elle qui avait pourtant le verbe haut et l'habitude du dernier mot.René Boylesve (1867-1926)
Le directoire résolut de répliquer par un message énergique aux nouvelles questions qui lui étaient adressées, sans accorder cependant les explications qu'il ne lui convenait pas de donner.Adolphe Thiers (1797-1877)
Car, sans répliquer, tandis que son mari nettoie la roue, elle essuie avec un chiffon les dix-huit billes.Michel Corday (1869-1937)
Sur le moment, je ne vis rien à répliquer, mais maintenant, après ce qui s'est passé, je trouve que c'est drôle...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REPLIQUER » v. act.

Détruire un argument, une objection, repousser un reproche, une injure. L'Advocat a repliqué, & a destruit tout le plaidoyé de sa partie adverse. N'allez pas piquer cet homme-là, il a l'esprit vif, il vous repliquera quelque chose de fâcheux. Ce mot vient du Latin replicare.
 
REPLIQUER, signifie aussi, Faire difficulté d'obeïr, ne pas demeurer d'accord. Le Maistre veut qu'on luy obeisse sans replique. Il est si entêté de son opinion, qu'il ne souffre pas qu'on luy replique, qu'on luy fasse voir qu'il se trompe.
 
REPLIQUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020