Email catcher

vomir

Définition

Définition de vomir ​​​ verbe transitif

Rejeter par la bouche de manière spasmodique. ➙ régurgiter, rendre. Vomir son repas. Vomir du sang.
sans complément ➙ familier dégobiller, dégueuler, gerber. Avoir envie de vomir : avoir des nausées. locution C'est à vomir ; au figuré c'est ignoble.
au figuré Rejeter, critiquer avec répugnance. ➙ exécrer.
littéraire Laisser sortir, projeter au dehors. au participe passé Laves vomies par un volcan.
au figuré Proférer avec violence (des injures, des blasphèmes).

Conjugaison

Conjugaison du verbe vomir

actif

indicatif
présent

je vomis

tu vomis

il vomit / elle vomit

nous vomissons

vous vomissez

ils vomissent / elles vomissent

imparfait

je vomissais

tu vomissais

il vomissait / elle vomissait

nous vomissions

vous vomissiez

ils vomissaient / elles vomissaient

passé simple

je vomis

tu vomis

il vomit / elle vomit

nous vomîmes

vous vomîtes

ils vomirent / elles vomirent

futur simple

je vomirai

tu vomiras

il vomira / elle vomira

nous vomirons

vous vomirez

ils vomiront / elles vomiront

Synonymes

Synonymes de vomir verbe transitif

régurgiter, rendre, remettre (Belgique), dégobiller (familier), dégueuler (très familier), [sans complément] rendre tripes et boyaux, gerber (familier), lâcher un renard (populaire), débagouler (populaire, vieux)

[volcan] cracher, évacuer, expulser

[des insultes] éructer, cracher, jeter, lancer, proférer, balancer (familier), sortir (familier)

détester, avoir en horreur, haïr, ne pas pouvoir sentir, encaisser, gober (familier), abhorrer (littéraire), abominer (littéraire), exécrer (littéraire), honnir (vieux ou littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot vomir

Au fait, que diable voulez-vous que puisse rêver, aujourd'hui, un adolescent que les disciplines modernes exaspèrent et que l'abjection commerciale fait vomir ?Léon Bloy (1846-1917)
La nature tendoit à sa fin par en haut ; elle avoit des envies continuelles de vomir, mais on ne lui donnoit rien pour lui aider.Madame de La Fayette (1634-1693)
Elle a donc eu peur que ma nourriture moisie n'attaque son intérieur, elle a dû la vomir.L'Année psychanalytique internationale, 2010, Mireille Ellonen-Jéquier (Cairn.info)
Chaque fois que j’ouvre le journal, le monde me donne envie de vomir.Europarl
Personnellement, il me fait vomir.Europarl
Elle l'a finalement emmené à l'école et laissé vomir là-bas, après quoi il est devenu capable d'aller à l'école.Che vuoi ?, 2006, Donald W. Winnicott (Cairn.info)
Pour l'éviter, la plupart des boulimiques se font vomir ou prennent des laxatifs.Ça m'intéresse, 13/02/2021, « Anorexie, boulimie : pourquoi les femmes sont-elles plus touchées ? »
Demain, peut-être, il vomira encore ses laves ardentes et détruira de fond en comble le sol où nous marchons.George Sand (1804-1876)
Ils ne furent point sensibles à ces soins, et vomirent contre le vainqueur qui les sacrifiait, des imprécations véhémentes, et fort naturelles.Adolphe Thiers (1797-1877)
L'idée de vomir et de voir les autres vomir, en vrai ou dans les films, la terrorise.Ouest-France, Léa VIRIET, 17/09/2020
Si vomir les choses telles qu'on les a avalées est un signe de possession ?Paul Lacroix (1806-1884)
Son estomac s'en mêle, il se lève plusieurs fois dans la nuit pour vomir.Ouest-France, Gaëlle LEGRAND, 08/07/2019
Combien de temps les villes disparues vomiront-elles ces orgies de chairs en charpie qu'elles durent ingurgiter ?Confluences Méditerranée, 2017, Serge Airoldi (Cairn.info)
Lors d'une alcoolisation aiguë, le jeune peut vomir puis inhaler le contenu de son estomac.Ouest-France, Anne AUGIÉ, 10/06/2013
Lui éprouve des difficultés à respirer, elle commence à vomir.Ouest-France, 24/03/2020
L'évènement s'ouvrait sur un choc visuel : une vidéo d'un homme assis qui ne cesse de vomir.Ouest-France, 14/07/2021
Elle est dans l'obligation de vomir pour finir par trouver le sommeil dans la survenue d'une fatigue attendue.Revue française de psychanalyse, 2004, Christine Jean Strochlic (Cairn.info)
Elle doit alors vomir la pensée de l'autre, pour retrouver la sienne.L'Année psychanalytique internationale, 2010, Mireille Ellonen-Jéquier (Cairn.info)
Elle a commencé à avoir des troubles alimentaires à l'adolescence (elle se faisait vomir) ?Le Divan familial, 2010, Christiane Joubert (Cairn.info)
Il se met donc à aller vomir dans les toilettes avant de se mettre une ventouse sur la bouche et se brosser les dents.Ouest-France, Alexis Savona, 24/06/2020
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de VOMIR v. act.

Rejetter par la bouche ce qu'on a dans l'estomac, soit par trop de satieté, soit par maladie. Les yvrognes vomissent, quand ils ont trop beu. Ce malade est sujet à vomir ses medecines. Les degorgements de bile font vomir.
 
VOMIR, se dit aussi des Volcans, de l'enfer, de la mer, & des autres corps qui en poussent d'autres au dehors en abondance. Le Vesuve vomit des flammes, des cendres, des pierres ponces. Les Furies sont des monstres que l'enfer a vomis. Un monstre que la mer avoit vomi fut cause de la mort d'Hyppolite. Cette gargouille vomit l'eau à gros bouillons. On dit aussi, que les canons vomissent des boulets, que des mortiers vomissent des bombes, que des dragons vomissent le feu.
 
VOMIR, se dit figurément en choses morales. Les damnez vomissent d'execrables blasphemes contre Dieu. Il a vomi plusieurs injures contre sa partie. Il faut luy laisser vomir sa bile, son venin.
 
VOMIR, se dit aussi en parlant des choses qui donnent du degoust. Ne dites point ces ordures, cela est capable de me faire vomir.
 
VOMI, IE. part. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine