horreur

définitions

horreur ​​​ nom féminin

(sens subjectif)
Impression violente causée par la vue ou la pensée d'une chose qui fait peur ou qui répugne. ➙ effroi, épouvante, répulsion. Frémir d'horreur. Cri d'horreur. —  Faire horreur (à) : répugner ; dégoûter, écœurer.
Sentiment extrêmement défavorable qu'une chose inspire. ➙ aversion, dégoût, répugnance. L'horreur de l'eau, des lieux clos… ➙ phobie.
Avoir horreur de. ➙ détester, exécrer, haïr. —  (sens affaibli) Il a horreur de se lever tôt.
Avoir, prendre qqn, qqch. en horreur. ➙ en haine ; en grippe.
(sens objectif)
Caractère de ce qui inspire de l'effroi, de la répulsion (➙ effroyable, horrible). L'horreur d'un supplice. ➙ atrocité. La misère dans toute son horreur. Vision d'horreur. —  Un film d'horreur.
La chose qui inspire un sentiment d'horreur. ➙ monstruosité.
par exagération Personne ou chose repoussante d'aspect ou simplement désagréable. Ce tableau est une horreur. —  Quelle horreur ! (marquant le dégoût, la répulsion, l'indignation).
au pluriel Aspects horribles d'une chose ; choses horribles. Les horreurs de la guerre.
Objets horribles.
au pluriel Propos outrageants, calomnieux. Raconter des horreurs sur qqn.
Propos obscènes. ➙ cochonnerie.

synonymes

horreur nom féminin

monstre, épouvantail, mocheté (familier), [femme] laideron, mocheté (familier), cageot (familier, péjoratif), boudin (familier, péjoratif), guenon (familier, péjoratif), thon (familier, péjoratif), grognasse (vulgaire, péjoratif), [homme] macaque (familier, péjoratif), magot (vieux, péjoratif)

avoir en horreur

détester, haïr, abhorrer (littéraire), abominer (littéraire), exécrer (littéraire)

prendre en horreur

prendre en grippe (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Srebrenica et sa terrible tragédie ne sont pas seulement l'épisode le plus récent de l'horreur humaine.Europarl
A son réveil, toutefois, il ne pouvait douter de l'impure oppression qu'il avait subie, lorsqu'il en constatait avec horreur les irrécusables témoignages qui souillaient sa couche.Paul Lacroix (1806-1884)
Toutes ces réflexions me font horreur, et je ne sais, en vérité, si à la place de ta sœur j'eusse accepté ce parti.Maurice Fleury (1856-1921)
Le froid, qui était excessif, rendait les secours fort difficiles et ajoutait encore à l'horreur du sinistre.Gaston Maugras (1850-1927)
Il revient maintenant aux recherches en cours de faire toute la lumière sur ce sujet dans l'horreur des charniers.Europarl
Richer devint dès-lors un objet d'horreur pour le pape et pour les cardinaux français dévoués au saint siége.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Sur plusieurs points nous nous sommes accordés, et j'ai pu voir facilement qu'il avait, comme moi, une grande horreur de tout ce qui ressemble à de l'oppression.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Le refus de l'aide humanitaire pour la population dépasse encore en horreur tout le reste.Europarl
Il est important de dire que les différents scénarios d'horreur qui se propageaient à l'époque au sujet des conséquences du renforcement de la mobilité se sont avérés erronés.Europarl
Les jeunes filles les plus timides, ne pouvant maîtriser leur curiosité, sortaient de leur retraite pour venir éprouver un petit frisson d'horreur au récit d'une histoire effrayante.Georges Dugas (1833-1928)
L'horreur de ma vie passée est toujours devant mes yeux, et j'arrive, par l'ennui du temps présent, à y trouver des charmes.George Sand (1804-1876)
Je sais maintenant que j'avais parfaitement raison dans mes suppositions : sa vie est une horreur.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Aucune des personnes présentes n'essaya de nier ni même de réprimer l'indescriptible, la frissonnante horreur que ces quelques mots ainsi prononcés étaient si bien faits pour créer.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il tremblait que ses compagnons ne vissent le squelette, et que cette vue n'excitât le degré d'horreur qu'ils ne pourraient surmonter pendant leur séjour dans ce lieu.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Voici cette description effrayante, que nous réduisons des deux tiers en supprimant beaucoup de traits métaphoriques et poétiques qui n'ajoutent rien à la vérité et à l'horreur du tableau.Paul Lacroix (1806-1884)
Mais en même temps, il lui représenta l'horreur du scandale, la nécessité de maintenir la paix de sa maison et de marcher la tête haute.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Je te désire avec toutes les forces de mon être, et je m'imagine que tu me fais horreur !Albert Delpit (1849-1893)
Elle ne savait pourtant pas bien quel bon effet elle en devait attendre, et frémissait d'horreur à la seule idée de sa présence.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
L'horreur que nous y avons vue a déjà été décrite par les collègues qui sont intervenus auparavant.Europarl
Une de ces subites et inexplicables convictions, qui s'emparent quelquefois des plus fortes âmes, frappa la sienne d'une soudaine horreur.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HORREUR » s. f.

Passion violente de l'ame qui la fait fremir, qui luy fait avoir peur de quelque objet nuisible & terrible.
 
Quel prodige est cecy, je suis saisi d'horreur,
 
dit le Capitan des Visionaires.
 
Mon coeur s'en effarouche, & j'en fremis d'horreur,
 
dit Corneille dans les Horaces. On a naturellement horreur des serpens, de la mort. un Orateur excite de l'horreur, de l'indignation dans l'esprit des Juges. la Tragedie doit exciter de l'horreur, ou de la pitié, selon Aristote. Ce mot vient du Latin horror, d'horrere, du Grec orrhodein, timere, d'orrhodia, timor, d'orrhos qui signifie, l'extremité de l'os sacré. Iis qui timent sudant ea loca quae sunt circa interfaemineum & os sacrum.
 
HORREUR, se dit aussi de la forte haine ou aversion qu'on a pour certaines choses. Le remords est ce qui represente à un meschant l'horreur de son crime. cet impie a proferé des blasphemes qui font horreur. on ne voit à la guerre que des objets d'horreur & de haine.
 
HORREUR, en termes de Medecine, se dit d'un signe ou symptome qui arrive aux fievres intermittentes, comme à la tierce, qui est une espece de tressaillement de tout le corps, tel que celuy qu'on sent aprés avoir uriné & qui est plus fort que le frisson.
 
HORREUR, se dit quelquefois d'un simple mouvement de crainte ou de respect. Quand on descend à Rome dans les Catacombes, on est saisi d'une sainte horreur. la solitude de la grande Chartreuse donne de l'horreur. nous ne sçaurions avoir trop d'horreur pour la severité de quelques jugements de Dieu. les meschants seront abysmez dans l'horreur des tenebres.
So British... ou pas ! Glamour Glamour

Synonyme de charme, sensualité, élégance, le terme glamour est facilement identifié comme un mot provenant de l’anglais ; il est d’ailleurs récent en...

Dr Orodru 09/09/2021