déplaire

 

définitions

déplaire ​​​ verbe transitif indirect

Déplaire à
Ne pas plaire ; causer du désagrément, de l'aversion. Un travail qui déplaît (ou ro déplait) à tout le monde. Cet homme me déplaît souverainement. —  sans complément Personne qui déplaît. ➙ antipathique, déplaisant. —  impersonnel Il me déplaît d'agir ainsi, il m'est désagréable, pénible… ➙ coûter.
Causer une irritation passagère. ➙ contrarier, fâcher, indisposer. Votre attitude a déplu au directeur.
locution Ne vous (en) déplaise : que cela ne vous fâche pas. —  ironique Ne vous en déplaise : que cela vous plaise ou non.

se déplaire ​​​ verbe pronominal

Ne pas se plaire.
Ne pas se trouver bien (là où l'on est). Elle s'est toujours déplu à Paris.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je déplais

tu déplais

il déplaît / ro il déplait / elle déplaît / ro elle déplait

nous déplaisons

vous déplaisez

ils déplaisent / elles déplaisent

imparfait

je déplaisais

tu déplaisais

il déplaisait / elle déplaisait

nous déplaisions

vous déplaisiez

ils déplaisaient / elles déplaisaient

passé simple

je déplus

tu déplus

il déplut / elle déplut

nous déplûmes

vous déplûtes

ils déplurent / elles déplurent

futur simple

je déplairai

tu déplairas

il déplaira / elle déplaira

nous déplairons

vous déplairez

ils déplairont / elles déplairont

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si ta figure semblait belle à quelque autre que ton ami, et si ton amour et ta douleur, au lieu de lui déplaire, te rendaient plus belle à ses yeux ?George Sand (1804-1876)
Rome l'avait enveloppé, il y satisfaisait à chaque heure des curiosités plus vives, et la pensée d'y rester deux à trois semaines encore n'avait rien pour lui déplaire.Émile Zola (1840-1902)
J'ai eu le bonheur de ne pas lui déplaire dans le premier ouvrage que j'ai composé.Charles Rollin (1661-1741)
Les sujets, tout en murmurant contre le souverain, s'affligent encore de lui déplaire, et le souverain frappe ses sujets d'une main légère, ainsi qu'un père châtie ses enfants.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Il suffisait, pour lui déplaire, qu'ils fussent les amis de son époux ; elle les haïssait encore, parce qu'elle les accusait d'avoir contribué à le retenir dehors toute la nuit précédente.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Il avait toujours l'inquiétude de déplaire et surtout le besoin de se mettre à la remorque et de se cacher derrière les autres.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Il fallait plaire à celle-ci, ne pas déplaire à celle-là, visiter les désœuvrées, leur faire une espèce de cour et jouer à des jeux qui leur plaisaient.Jules Janin (1804-1874)
Aussi se mit-il à redoubler de caresses envers le poney, familiarité qui sembla ne pas trop déplaire à ce caractère indépendant.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Probablement ils s'aperçurent qu'à mesure qu'ils s'élèveraient dans la hiérarchie ils perdraient sa faveur et qu'un mérite trop éclatant finirait par lui déplaire.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
Aussi bien, je ne suis point ici pour le compte des autres ; j'ai assez à faire en tâchant moi-même de ne point déplaire.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Vers minuit, à la clarté sereine de la lune, je lui affirmai mon dévouement avec une émotion qui ne parut pas lui déplaire.Maurice Leblanc (1864-1941)
Je voudrais vous consoler de l'ingratitude des méchants, et je vous supplie de m'ôter la liberté de vous déplaire.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Pour que j'ose m'ouvrir à vous, comme je fais, il faut que j'aie peur de vous déplaire davantage encore en me taisant...Paul Bourget (1852-1935)
Cela n'est pas pour vous tant déplaire, puisque, elle et vous, gens de cour aux nobles manières sympathisâtes !Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
La liberté de ses manières, et plus encore celle de ses discours ne tardèrent pas à déplaire.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Il s'est joué de moi, il m'a exposé à vous déplaire, madame la comtesse, cela suffit.Émile Gaboriau (1832-1873)
Tout ce que vous venez de m'apprendre de votre vie passée, au risque de me déplaire, de me perdre peut-être, m'est une preuve de plus de votre sincérité.Eugène Sue (1804-1857)
Me montrer, c'était leur déplaire et m'exposer beaucoup ; il valait mieux attendre une occasion favorable que le hasard amènerait sans doute.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Je le lui promis avec respect, car je ne crains rien tant que de déplaire à mon ami le grand homme !Olga de Pitray (1835-1909)
Aux heures de repos, nous surveillons nos carabiniers, qui paraissent se déplaire beaucoup autour de cette ruine menaçante en certains endroits.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEPLAIRE » v. neut.

Faire ou dire quelque chose qui offense, qui chagrine, qui n'est pas agreable. Le peché deplaist à Dieu & l'offense. La contrainte, la peine deplaist à tous les hommes. Les vieilles deplaisent aux jeunes gens. Ce mot vient du Latin displicere.
 
On le dit aussi avec le pronom personnel. Il me deplaist fort d'être obligé de plaider contre vous, je croy avoir bon droit, qu'il ne vous deplaise. Cet homme se deplaist par tout, tout le choque.
 
On le dit aussi des animaux & des plantes. La tourterelle se deplaist, quand elle a perdu son pair. Les arbres humides se deplaisent en un terroir sec & pierreux.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020