Email catcher

rogaton

Définition

Définition de rogaton ​​​ nom masculin

familier (surtout au pluriel) Bribe de nourriture ; reste d'un repas.

Synonymes

Synonymes de rogatons nom masculin pluriel

restes, reliefs

Exemples

Phrases avec le mot rogaton

Il dévora le rogaton avec moins d'intrépidité et plus de plaisir qu'il ne l'avait cru .Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle accusait ces messieurs d'avoir répandu l'histoire des rogatons.Émile Zola (1840-1902)
Le vieux venait de tirer d'une sacoche de toile pendue à ses reins, je ne sais quels rogatons de pâtisserie trouvés sur le pavé.Louis Mullem (1836-1908)
Et cependant, avant moi, on jetait à la borne tous ces rogatons.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Nous retiendrons ici trois exemples : le théâtre, les rogatons et la correspondance éditoriale.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2012, Christophe Paillard (Cairn.info)
Les œuvres posthumes des grands écrivains sont presque invariablement des rogatons qui ont déjà servi, des miettes tombées de leur table, des écus rognés oubliés au fond de leurs tiroirs.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
La carcasse est promptement débitée par les paysans ; chacun se saisit d'un rogaton qu'il court enterrer dans son clos.Élie Reclus (1827-1904)
Je les questionnai ; je sus comment tous ces rogatons leur arrivaient et comment ils s'en défaisaient.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Sont-ils les rogatons d'une économie tenue par des multinationales ou les outils modernes d'une transition heureuse ?Nectart, 2018, Jean-Yves Pineau (Cairn.info)
On aurait cru à des provisions formidables, lorsqu'en réalité elle vivait de cadeaux et de rogatons payés de son argent, en désespoir de cause.Émile Zola (1840-1902)
Il rencontra, sur un guéridon, quelques rogatons du pain à thé qui avait servi à mon déjeuner du matin.Paul Féval (1816-1887)
La destitution du sujet supposé savoir laisse un reste, un bout de réel qui fait trou dans le savoir, un rogaton de savoir sans sujet, insubjectivable.Psychanalyse, 2015, Brigitte Lemérer (Cairn.info)
Bien qu'ils n'eussent tous deux à manger que de misérables rogatons, il observait le jeûne et l'abstinence.Anatole France (1844-1924)
Il s'agit dans le cas qui nous occupe d'un faisceau d'opuscules (vers et pamphlets), ses fameux rogatons, dont certains sont marqués au coin de l'actualité.Revue d'histoire littéraire de la France, 2013 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ROGATON s. m.

Permission de quester, ou placet pour demander l'aumône. Il vient des étrangers, des Religieuses de dehors avec des rogatons, pour quester dans les maisons.
 
ROGATON, se dit aussi des bribes & autres choses questées. Les besaces des Questeurs sont pleines de rogatons.
 
On appelle proverbialement un porteur de rogatons, celuy qui porte des vers, des Sonnets, des Placets à des Grands Seigneurs pour tâcher de tirer deux quelque present.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots La naissance du « cool » La naissance du « cool »

C’est en écoutant le dernier album d’Orelsan, et plus particulièrement la chanson Casseurs Flowter Infinity, que l’on s’est fait la réflexion simple,...

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 13/07/2022