ronflant

définitions

ronflant ​​​ , ronflante ​​​ adjectif

péjoratif Grandiloquent, plein d'emphase. ➙ pompeux. Style ronflant. ➙ prétentieux.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais soudain un bruit étrange les fit tous tressaillir, quelque chose comme un souffle rauque poussé sous la porte, un souffle de bête, fort et ronflant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Même que je disais : elle fait plus de bruit à elle seule en ronflant que toute la maison en travaillant.Hugues Rebell (1867-1905)
Au contraire, en réalité, le nouveau commissaire européen aux droits de l'homme – titre ronflant s'il en est – renforcera encore plus cette tutelle européenne.Europarl
Et, saisissant une poignée de sarments secs, posés à terre, il la jeta dans l'âtre, et, bientôt, une flamme claire s'éleva en ronflant.Michel Zévaco (1860-1918)
Il ne s'agit pas d'organiser un sommet extraordinaire consacré à un thème ronflant destiné à nous rassurer.Europarl
Cela dit, ils allèrent chercher leurs écuyers, qu'ils trouvèrent dormant et ronflant, dans la même posture que celle qu'ils avaient quand le sommeil les surprit.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Abri inquiétant derrière lequel s'effacent parfois des enfants, des femmes, aux côtés desquels passe, en ronflant, le torrent trépidant des bêtes.Jean Aicard (1848-1921)
Une seule fois, un jeune critique publia sur lui, dans un journal très lu, un article enthousiaste et ronflant.Octave Mirbeau (1848-1917)
Des abeilles, d'ailleurs, dont les ruches alignaient leurs dômes de paille le long du mur aux espaliers du potager, couvraient ce champ fleuri de leur vol blond et ronflant.Guy de Maupassant (1850-1893)
On pleurait à tous les étages, une musique de malheur ronflant le long de l'escalier et des corridors.Émile Zola (1840-1902)
Les chevaux baissèrent leurs naseaux vers la terre, les relevèrent en ronflant, et parurent désappointés.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Des mouches traversent le chemin en ronflant et le vent de mer souffle au dos des herbes qui roulent comme une onde tout le long des banquettes.Marc Elder (1884-1933)
Jeanne, distraite par son vol ronflant, levait les yeux pour le voir ; mais elle n'apercevait jamais que son ombre errante sur le blanc du plafond.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il se rendormait d'un souffle inégal, tantôt imperceptible, tantôt ronflant et galopant comme le vent sur un feu de bois.Fernand Vandérem (1864-1939)
Il était là tranquillement endormi sur le dos, ronflant avec la régularité d'un chanoine qui fait la sieste.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Ils prêchaient avec ardeur la démocratie ou plutôt la démagogie, grand mot ronflant, système dont ils ne comprenaient seulement pas les obligations.Paul Gaffarel (1843-1920)
Un silence terrifié s'était fait, on n'entendait plus que la chute de cette eau, ronflant dans les entrailles de la terre.Émile Zola (1840-1902)
Puis, les roches éparses, les pierres des chemins, tous les cailloux de la vallée, se levèrent, eux aussi, roulant, ronflant, comme jetés en avant par le besoin de se mouvoir.Émile Zola (1840-1902)
Je me garde moi-même, mes bons amis, et je n'aime pas à être regardé quand je dors ; car ma nourrice m'a toujours dit que je n'étais pas beau en ronflant.Émile Zola (1840-1902)
Il avait des hallucinations, se voyait par terre, ronflant sur un matelas de cailloux, rêvait qu'il était dans un bon lit, avec des draps blancs.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Les deux font la paire Figue et foie Figue et foie

La cuisine française mélange volontiers gastronomie et anatomie, en accommodant divers organes ou autres abats… et cela se retrouve dans l’étymologie.

Dr Orodru 15/09/2021