Email catcher

ronger

définitions

ronger ​​​ verbe transitif

User en coupant avec les dents (incisives) par petits morceaux. Souris qui ronge du pain. ➙ grignoter. Chien qui ronge un os. Se ronger les ongles. (vers, insectes) Attaquer, détruire peu à peu. Vers qui rongent le bois. au participe passé Meuble rongé par les vers. ➙ vermoulu. Mordiller (un corps dur). Cheval qui ronge son frein, son mors. locution Ronger son frein*.
(choses) Attaquer, détruire peu à peu (qqch.). La rouille ronge le fer ; les acides rongent les métaux. ➙ corroder. par métaphore Le mal qui le ronge. ➙ miner.
abstrait Torturer, tourmenter. L'inquiétude la ronge. familier Se ronger (les sangs), se faire du souci. au passif Être rongé de remords.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ronge

tu ronges

il ronge / elle ronge

nous rongeons

vous rongez

ils rongent / elles rongent

imparfait

je rongeais

tu rongeais

il rongeait / elle rongeait

nous rongions

vous rongiez

ils rongeaient / elles rongeaient

passé simple

je rongeai

tu rongeas

il rongea / elle rongea

nous rongeâmes

vous rongeâtes

ils rongèrent / elles rongèrent

futur simple

je rongerai

tu rongeras

il rongera / elle rongera

nous rongerons

vous rongerez

ils rongeront / elles rongeront

synonymes

rongé, rongée adjectif

[par des insectes] vermoulu, piqué

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il est également dangereux parce qu'il peut servir de paratonnerre, d'os à ronger, de tigre de papier.Europarl
Je suppose que ça ne fait pas aussi mal de ronger son propre membre lorsqu'il est prise dans un piège de ce type.Europarl
Car la culpabilité peut ronger davantage encore que la situation de détresse elle-même.Ouest-France, Emeric EVAIN, 03/05/2021
Il semble bien que la démocratie a fini par ronger le métal (politique) du récipient (national) qui la contenait.Le philosophoire, 2012, Paul Thibaud (Cairn.info)
Tu dis que tu me le défends, et cependant que deviendrai-je loin de toi, si cette flamme continue à me ronger ?Albert le Roy (1856-1905)
Ils rassasient le monde et ils n'ont même pas un os à ronger.La pensée de midi, 2001, Linda Lê (Cairn.info)
Il ne s'agit pas de pousser le stoïcisme professionnel jusqu'à se laisser ronger de la sorte.Champ Psychosomatique, 2004, Olivier Douville (Cairn.info)
De quoi ronger son frein en attendant une sortie en 2022.Ouest-France, Marion BARGIACCHI, 16/06/2021
Par le moyen de quelque étrange vie intérieure, la lèpre du péché semblait ronger cette face.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il y a eu de la frustration, mais c'était au moment de la blessure, lorsqu'il a fallu ronger son frein et regarder les autres jouer.Ouest-France, Julien HIPPOCRATE, 03/08/2021
Pas sûr que cela remotive des troupes dont le principal os à ronger est le véhicule électrique.Capital, 11/07/2011, « Renault, les dessous d’une sortie de route »
Sur cette réflexion, il se mit de nouveau à gratter sa tête et à ronger ses ongles.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Il ne cessa de s'y développer pour la ronger tout entière.Cahiers Jaurès, 2015, Christophe Prochasson (Cairn.info)
Gavé de nouveaux os à ronger, le crocodile a sans doute craint l'indigestion.Capital, 25/03/2011, « Lacoste : les nouveaux appétits du vieux crocodile »
Il n'existe aucun acide capable de ronger rapidement l'épais blindage d'un coffre.Ça m'intéresse, 04/01/2019, « Peut-on ouvrir un coffre-fort avec de l'acide ? »
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RONGER » v. act.

Rogner avec les dents, oster la chair d'autour d'un os avec les dents. Les chiens rongent les os. Il y avoit si peu à disner à ce festin, qu'il a fallu repasser ses os, & les ronger. Ce mot vient du Latin rodere.
 
RONGER, se dit aussi du dommage que fait la vermine, soit avec ses dents, ou autrement. Les rats rongent le grain & les hardes. Les vers rongent les estoffes, le bois, les livres.
 
RONGER, se dit aussi d'un corps qui en use ou consume un autre petit à petit. La mer ronge ses bords insensiblement. La lime, l'eau forte, la rouille, rongent le fer, & les autres metaux. Les poudres caustiques rongent la chair. Le temps ronge tout.
 
RONGER, se dit figurément des choses qui rongent ou consument l'esprit, ou le bien. La jalousie ronge cruellement l'esprit. Le ver de la conscience ronge éternellement le coeur. Ce Poëme sent bien ses ongles rongez. Les flatteurs, les parasites rongent les Grands. Ces nepveux ont rongé leur oncle jusqu'aux os. Les Sergens rongent le bon homme. Les Procureurs rongent leurs clients, ne les laissent point sortir d'affaire tant qu'ils trouvent dequoy ronger.
 
RONGER, se dit proverbialement en ces phrases. Cet homme est contraint de ronger son frein, d'attendre une occasion favorable de se venger, d'obtenir quelque employ, &c. On luy a donné un os à ronger, pour dire, On luy a suscité quelque affaire qui l'occupe fort, qui l'amuse & l'empesche de songer à nuire à autruy. On dit aussi de celuy qui n'a point d'employ, ou qui n'a pas de quoy manger, qu'il ronge son ratelier, qu'il ronge sa litiere.
Le français des régions Poutouner Poutouner

Le mot poutou, qui prend le sens de « bise », de « bisou » ou de « baiser », suivant les locuteurs et les registres de langue, est attesté pour la...

11/02/2022