rôtir

 

définitions

rôtir ​​​ | ​​​ verbe

verbe transitif Faire cuire (de la viande) à feu vif. Rôtir un canard.
familier Exposer à une forte chaleur. Rôtir son dos devant le feu. —  pronominal Se rôtir au soleil. ➙ se dorer.
verbe intransitif Cuire à feu vif. Mettre la viande à rôtir. —  familier Subir une chaleur qui incommode. On rôtit, ici. ➙ cuire.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je rôtis

tu rôtis

il rôtit / elle rôtit

nous rôtissons

vous rôtissez

ils rôtissent / elles rôtissent

imparfait

je rôtissais

tu rôtissais

il rôtissait / elle rôtissait

nous rôtissions

vous rôtissiez

ils rôtissaient / elles rôtissaient

passé simple

je rôtis

tu rôtis

il rôtit / elle rôtit

nous rôtîmes

vous rôtîtes

ils rôtirent / elles rôtirent

futur simple

je rôtirai

tu rôtiras

il rôtira / elle rôtira

nous rôtirons

vous rôtirez

ils rôtiront / elles rôtiront

 

synonymes

rôtir

verbe transitif

griller, dorer, rissoler

verbe intransitif

[au soleilfamilier] brûler, cuire, griller

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je leur fis voir mon pot-au-feu économique, ma coquille à rôtir, mon tournebroche à pendule, et mon vaporisateur.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Celui-ci ayant appris d'un sage que quiconque mangera la tête de cet oiseau merveilleux, deviendra roi ou tout au moins vizir, dit à la femme de le lui faire rôtir.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Un peu plus loin, j'en rencontrai plusieurs milliers, arrêtés autour de quelques maisons, occupés à rôtir du cheval.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Le chasseur revient ; nous pourrons faire rôtir notre gibier, mais nous n'avons point de sel.Louis Ange Pitou (1767-1846)
On se jeta par une nuit sombre et froide dans un bois ; on y alluma de grands feux, et on y fit rôtir de la viande de cheval.Adolphe Thiers (1797-1877)
Nous poussâmes les cris les plus aigus et les plus attendrissants, déclarant que nous mettrions le feu à la maison pour faire rôtir l'hôtesse elle-même à défaut d'autre nourriture.Théophile Gautier (1811-1872)
En sorte qu'il y a toujours le même nombre de balais à rôtir – ou à enfourcher.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
J'en embrochai plusieurs dans une baguette, et les fis rôtir à la flamme d'un feu que j'allumai.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Monte là-haut et allume un grand feu, un bon feu, tu entends, un feu à faire griller un cochon ou à faire rôtir un moine...Michel Zévaco (1860-1918)
C'est ce que l'on nomme une broche électrique ; & si un gros oiseau étoit embroché à la fléche perpendiculaire, il tourneroit devant le feu avec un mouvement capable de le rôtir.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Thomas-François d'Alibard (1703-1799)
Puis, gravement assis l'un eu face de l'autre, ils faisaient rôtir leurs pois chiches au bout d'une baguette pointue.Marcel Schwob (1867-1905)
Quand les deux amis entrèrent, il y eut un grand mouvement dans l'honorable société qui regardait rôtir l'oie.Alfred Assollant (1827-1886)
Il le fit rôtir avec du poivre et le donna à manger à sa femme.Joseph Anglade (1868-1930)
Je veux être pendu, si j'ose regarder en face mes mousquetaires à moins de leur rapporter quelque chose à faire rôtir au bout de leur baguette.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Vous savez encore que je m'assieds quelquefois au fond de ma cuisine, en regardant rôtir le poulet du dîner et en donnant audience à mes coquins et à mes mendiants.George Sand (1804-1876)
L'on met ce que l'on veut faire rôtir sur des tuiles par terre, et quand cela est bien grillé d'un côté on le tourne de l'autre.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Il tourne le patient sur le dos et sur le ventre, comme un cochon de lait qu'on se disposerait à rôtir, dit l'auteur.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Au bout d'une demi-heure, les chasseurs revinrent avec quelques pigeons de roche, que l'on fit rôtir tant bien que mal.Jules Verne (1828-1905)
Il passa devant la cuisine immense, avec sa cheminée garnie de bancs circulaires, au fond de laquelle dormait une broche longue à pouvoir y rôtir un veau tout entier.Georges Ohnet (1848-1918)
J'ai vu des gens impies manger de cela sans se mettre à genoux devant, ajouta le peintre en jetant sur la dinde des regards capables de la faire rôtir.Henry Murger (1822-1861)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ROSTIR » v. act.

Cuire de la viande en la tournant à la broche autour du feu, on en la mettant sur le gril. Cette viande est trop rostie, on l'a laissée trop long-temps à la broche. On met rostir sur le gril un quarré de mouton, des costelettes, des pigeons. On rostit des marrons sous la cendre, dans une poesle. Ce mot vient de rostire, qu'on a fait du verbe torreo. Menage. Quelques-uns le derivent de l'Alleman roster, qui signifie la même chose ; d'autres du Latin rotare.
 
ROSTIR, se dit aussi en parlant d'une chaleur excessive qui incommode les personnes. Le feu de cette chambre est trop aspre, il rostit le visage. On rostit sous la Ligne. Les sables de Libye rostissent, bruslent les pieds. Voilà du vin de coste rostie, bruslée du Soleil. Ce jardin est sans ombrage, on y rostit en esté.
 
ROSTIR, signifie aussi, Brusler. On rostit les Heretiques à l'Inquisition. Il court danger d'estre rosti, d'estre condamné au feu.
 
On dit proverbialement, qu'un homme n'est bon à rostir ni à bouillir, quand il n'est bon à rien, incapable de toutes choses. On dit aussi d'un grand feu, que c'est un feu à rostir un boeuf.
 
ROSTI, IE. part. pass. & adj.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020