ruminer

 

définitions

ruminer ​​​ verbe transitif

(ruminants) Mâcher de nouveau des aliments revenus de l'estomac, avant de les avaler. Les vaches ruminent l'herbe (et, sans complément, ruminent).
(personnes) Tourner et retourner dans son esprit. ➙ remâcher, ressasser. Ruminer son chagrin.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je rumine

tu rumines

il rumine / elle rumine

nous ruminons

vous ruminez

ils ruminent / elles ruminent

imparfait

je ruminais

tu ruminais

il ruminait / elle ruminait

nous ruminions

vous ruminiez

ils ruminaient / elles ruminaient

passé simple

je ruminai

tu ruminas

il rumina / elle rumina

nous ruminâmes

vous ruminâtes

ils ruminèrent / elles ruminèrent

futur simple

je ruminerai

tu rumineras

il ruminera / elle ruminera

nous ruminerons

vous ruminerez

ils rumineront / elles rumineront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je concentrerai en trois heures toute la vitalité de vingt ans d'existence... après quoi... j'irai... ruminer mon bonheur dans l'éternité.Hector Berlioz (1803-1869)
On se mit alors à ruminer les faits passés.Henri Durand-Brager (1814-1879)
Quand nous eûmes fini, il m'apporta un pudding, et l'ayant placé devant moi, il se mit à ruminer en lui-même, et resta quelques instants absorbé dans ses réflexions.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Elle l'a muni d'une forte mâchoire pour broyer les plus durs aliments ; mais de peur qu'il n'en consommât trop, elle a rétréci son estomac, et l'a obligé à ruminer.Volney (1757-1820)
Une telle issue n'est même pas envisagée dans le rapport, lequel se borne à ruminer les proclamations et propositions habituelles et inoffensives.Europarl
Joseph avait l'air de ruminer quelque chose, – le nez dans son verre et dans son assiette.Paul Mahalin (1838-1899)
Là-dessus tous les trois se firent les saluts d'usage ; le lièvre prit congé de ses amis et retourna dans son gîte, pour ruminer son plan.Claudius Ferrand (1868-1930)
Je concentrerai dans trois heures toute la vitalité de vingt ans d'existence... après quoi... j'irai... ruminer mon bonheur dans l'éternité.Hector Berlioz (1803-1869)
Combien de demi-heures j'avais passées assis ou couché dans l'herbe, à ruminer ma vie et mes souvenirs, comme les gros bœufs tachetés ruminaient la luzerne fleurie !Alphonse Karr (1808-1890)
Le vieux gentilhomme avait eu le temps de ruminer un mensonge.Émile Gaboriau (1832-1873)
Et, comme ce jour-là il avait perdu sa langue, il serrait les doigts, de son air de vieille bête infirme, en train de ruminer des souvenirs.Émile Zola (1840-1902)
Il se promenait dans sa chambre en lançant des imprécations, ou, se jetant dans un fauteuil, il semblait ruminer je ne sais quels projets, puis reprenait vite sa marche folle.Hugues Rebell (1867-1905)
Leur vraie besogne était de ruminer sans cesse, de conspirer pour la grandeur de l'ordre.Jules Michelet (1798-1874)
Et maintenant que j'étais devant lui, il commençait seulement à ruminer péniblement les paroles nécessaires.Alain-Fournier (1886-1914)
Le malade était dans un coin, à ruminer un moyen pour se faire donner les mille francs par le commissaire à l'insu de sa femme.Jules Noriac (1827-1882)
Mais je ne tiens pas moi non plus à ruminer le passé : je préfère me tourner vers l'avenir, et nous devons tirer les leçons des erreurs que nous avons commises.Europarl
Et, en vérité, quand bien même l'homme gagnerait le monde entier, s'il n'apprenait pas cette seule chose, je veux dire de ruminer, à quoi tout le reste lui servirait-il !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Le notaire s'installa bien commodément et réfléchit un peu ; il avait l'habitude de toujours ruminer ses petits discours.Pierre Sales (1854-1914)
Ces vaches, à vrai dire, l'emportent sur tous en cet art : elles ont inventé de ruminer et de se coucher au soleil.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il nous laissa, le grand-duc et moi, à ruminer sur ce qu'il venait de nous dire.Catherine II de Russie (1729-1796)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RUMINER » v. act.

Mascher une seconde fois ce qu'on a mangé. Les animaux qui ruminent sont les boeufs, les vaches, les brebis. Ils ont quatre ventricules, avec deux conduits ou esophages faits en ligne spirale, par l'un desquels l'aliment remonte du premier estomach, & par l'autre il descend dans le second. Voyez Ventricule.
 
RUMINER, se dit figurément en Morale de la reflexion qu'on fait sur les premieres pensées, de la meditation sur la recherche de quelque dessein, invention, ou probleme. Les belles choses ne se trouvent pas d'abord, il faut long-temps ruminer pour y reüssir.
 
RUMINÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019