sanglant

définitions

sanglant ​​​ , sanglante ​​​ adjectif

En sang, couvert de sang. Plaie sanglante. Poignard sanglant. ➙ ensanglanté.
Qui fait couler le sang, s'accompagne d'effusion de sang. ➙ meurtrier. Guerre sanglante.
au figuré Extrêmement dur et outrageant. Affront sanglant.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et, comme le disque sanglant du soleil tranchait encore le ciel violet, le roi se pâma de lassitude et d'inanition.Marcel Schwob (1867-1905)
Il n'osait l'approcher, hypnotisé par ce filet sanglant qui filtrait sur la peau blanche, et bientôt s'étalait sur le dos de la main.Marcel Prévost (1862-1941)
Il les héla en leur criant l'accident ; et ils trouvèrent au pied des murs un corps sanglant dont la tête s'était écrasée sur une roche.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le croyaient-elles ainsi félicité, admiré, glorifié par les propos fiévreux des dragons, qui se le montraient sanglant de sa gloire ?Paul Adam (1862-1920)
Il n'avait pas fait dix pas dans l'avenue vivante, qu'il recevait un coup de massue, et on l'emportait sanglant et inanimé, au milieu des rires de la foule enchantée.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
C'était autrefois une caserne de gendarmerie ou de (p.143) garde municipale, qui, après avoir été le théâtre d'un sanglant combat en 1830, a été de nouveau dévastée en 1848.Théophile Lavallée (1804-1867)
Un combat sanglant, où l'infanterie française et l'infanterie russe s'abordèrent pour la première fois dans cette guerre, fut livré.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Chassagneux regarda cette démarche comme un outrage sanglant ; sa haine pour son fils en augmenta, et il jura qu'il emploierait tous les moyens pour arriver bientôt à son but.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Il jeta un regard rapide sur le tabouret sanglant et sur le sol jonché de lambeaux de chair.Judith Gautier (1845-1917)
Et, aussitôt après le premier bloc, un deuxième tomba, roula, écrasa, traça un large sillon sanglant, puis un autre, et un autre encore, sans arrêt !...Michel Zévaco (1860-1918)
Nul de nous ne prévoyait que cet édifice élevé pour une fête allait être changé en un échafaud sanglant.Jules Michelet (1798-1874)
Son conducteur, épuisé de fatigue et tout sanglant, tombe par terre, comme s'il eût été percé par le poignard final !Jules Janin (1804-1874)
Je vis le champ de la victoire après celui du carnage ; jamais il n'y en eut de plus sanglant.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Le monstre avait posé son index sanglant sur son front, et sa tête devait tomber...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Quelquefois, ils se posaient, criblant de taches noires les branches emmêlées sur le ciel rouge, sur le ciel sanglant des crépuscules d'automne.Guy de Maupassant (1850-1893)
Jakkè, sans casquette, le sarrau déchiré, le pantalon presque arraché du corps, meurtri, sanglant, boueux, ignoble : l'image de la crapule et du déshonneur.Georges Eekhoud (1854-1927)
La partie extérieure de cette grillade était un peu brûlée et saupoudrée de cendres, mais l'intérieur était parfaitement cru et tout sanglant.Paul de La Gironière (1797-1862)
Eut-elle, à cette heure dernière, comme une intuition soudaine de l'avenir sanglant réservé à une princesse alors si enviée ?Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Amené devant le sanglant président, il déclara que, soumis à un tribunal régulier, il n'en pouvait reconnaître d'autre.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Pour réponse à ses offres, il lui jeta le membre sanglant qu'on venait de couper.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SANGLANT, ANTE » adj.

Qui est taché, souillé de sang. La chemise sanglante de Cesar excita le peuple à la vengeance. La bataille donnée par Charles Martel est la plus sanglante qui fût jamais. Ils se font une guerre sanglante, à feu & à sang. Il revint tout sanglant de ce combat. Il avoit encore les mains sanglantes de ce meurtre. Les sacrifices de l'ancienne Loy estoient sanglants.
 
SANGLANT, se dit figurément de ce qui est sensible, qui pique, qui outrage au dernier point. Un soufflet donné à un Gentilhomme est un sanglant affront. On a fait une chanson, une satyre, une medisance contre cette femme, qui sont fort sanglantes. On luy a joüé une sanglante piece. On a donné un arrest fort sanglant contre luy. On luy a fait un sanglant reproche, une sanglante reprimende.
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc.
François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ?
Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste...

Maria Candea 20/05/2021