sec

 

définitions

sec ​​​ , sèche ​​​ adjectif, nom masculin et adverbe

Qui n'est pas ou est peu imprégné de liquide (opposé à humide, mouillé). Du bois sec. Le linge est déjà sec. —  Sans humidité atmosphérique, sans pluie. Un temps sec. —  Avoir la gorge sèche : avoir soif.
Qui n'est pas accompagné d'eau, de liquide. Un whisky sec, sans glace. —  Toilettes* sèches (qui n'utilisent pas d'eau).
Déshydraté, séché en vue de la conservation. Raisins secs. Légumes secs (s'oppose à frais).
Qui n'est pas accompagné de ce à quoi il est généralement associé. Mur de pierres sèches, sans ciment. Toux sèche, sans expectoration. —  Perte* sèche. Licenciement sec (sans compensations). —  Panne* sèche.
(parties du corps) Qui a peu de sécrétions. Peau sèche (s'oppose à gras).
Yeux secs, sans larmes. —  au figuré Regarder d'un œil sec, sans être ému.
Qui a peu de graisse, qui est peu charnu. ➙ maigre. Un petit vieux tout sec.
Qui manque de moelleux ou de douceur. Une voix sèche. Coup sec, rapide et bref.
Vin sec, peu sucré (s'oppose à doux).
abstrait
Qui manque de sensibilité, de gentillesse. ➙ dur. Un cœur sec.
Répondre d'un ton sec. ➙ tranchant.
Qui manque de grâce ; sans ornements. ➙ austère, nu. Un style un peu sec.
familier Rester sec, ne savoir que répondre.
nom masculin
Sécheresse ; endroit sec. Mettre, tenir qqch. au sec.
À sec locution adjective invariable : sans eau. Nettoyage à sec. Rivière à sec. ➙ tari. —  familier Sans argent. Ils sont à sec.
adverbe
vieilli Boire sec, sans mettre d'eau (dans une boisson alcoolisée). —  courant Il boit sec, beaucoup.
Rudement et rapidement. Frapper sec.
familier Aussi sec locution adverbiale : immédiatement et sans hésiter.
 

synonymes

sec adverbe

brutalement, rapidement, rudement, sèchement

beaucoup

à sec

sans eau, asséché, tari, vide

[familier] ruiné, désargenté (familier), fauché (comme les blés) (familier), raide (familier), sans un rond (familier), sans un sou (familier), sans un (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et me voici à ma petite chambre, à notre chambre : j'ouvre la porte d'un coup sec, d'un coup brusque.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Laissant là tout ce monde au cœur sec et aux étroits préjugés, il se tourna vers les simples.Ernest Renan (1823-1892)
Je puis même dire maintenant, fit-elle d'un ton un peu sec, qu'il est l'homme que j'estime le plus.Berthe de Buxy (1863-1921)
Ce creek était presque à sec, n'étant alimenté, ainsi que la plupart des rios de ces régions, que par les eaux pluviales.Jules Verne (1828-1905)
Souvent tous mes linges étaient trempés ; il n'y avait plus un fil de sec dans mes vêtements de nuit.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Ainsi, dans un été très-sec, il n'y a pas de rosée, ni dans un hiver très-sec de gelées blanches.Hippolyte Taine (1828-1893)
Ce souterrain recevait sans doute de l'air et du jour par une grande quantité d'imperceptibles fissures, car il était sec et parfaitement clair.Gustave Aimard (1818-1883)
Le bruit sec de la serrure, qui reprenait son rôle de gardienne, nous a séparés.René Bazin (1853-1932)
En même temps, le coup partit, un coup sec qui claqua comme un coup de fouet.Octave Mirbeau (1848-1917)
La seule condition indispensable paraît être un sol sec et exposé, la plus grande partie du jour, aux rayons du soleil.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
De bonne heure il avait donné, d'un coup sec, un tour de clef à ses passions.Jules Claretie (1840-1913)
Cependant, cet air de bon entretien avait quelque chose de sec qui lui ôtait son charme.Émile Souvestre (1806-1854)
Elle avait quelque chose de froid et de sec à l'occasion, qui ne m'avait jamais été sympathique.George Sand (1804-1876)
Dix minutes après, nous carguions les huniers et nous nous en allions à sec de voiles.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il était difficile aux deux jeunes gens de passer ensemble, à pied sec du moins ; il fallait que l'un des deux s'effaçât contre le mur pour faire place à l'autre.Lucie Des Ages (1845-1914)
L'hiver sec et terne des alrededores avait remplacé, dans l'horizon des vitres, les merveilles de la sierra.Pierre Louÿs (1870-1925)
À trois heures du matin, je me retirai, mis à sec, devant cent sequins à mes connaissances.Jacques Cazotte (1719-1792)
C'était une vieille fille, en effet, une de ces vieilles filles à la voix cassante, au geste sec, dont l'âme semble dure.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pas mal d'ailleurs, marchant sec, d'un pas court, vêtue simplement, sobrement, mais coiffée d'une façon drôle, comme elles se coiffent toutes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ce fut un bruit sec comme si quelque support s'était brisé, et aussitôt un cri, faible d'abord, puis suraigu, y répondit.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SEC, SECHE » adj. & subst.

Qui a peu, ou point d'humidité, qui est opposé à humide. C'est une des quatre premieres qualités. La terre est appellé l'element sec & froid. Le feu est sec & chaud. Un arbre sec est celuy qui est mort ; bois sec, celuy dont l'humidité est exhalée. Un temps sec, un esté sec, froid sec, quand il ne pleut point ; & on dit, Il fait sec, quand il y a long-temps qu'il n'a plû. Il y a une ferme du poisson frais, sec & salé. Ce mot vient du Latin siccus.
 
SEC, signifie aussi, Aride, sterile. L'Afrique est un pays sec, sablonneux & sterile. On appelle aussi un pays sec, celuy qui manque d'eaux, qui est éloigné des rivieres. La Beauce est un pays sec.
 
SEC, se dit aussi de ce dont on a fait exhaler l'humidité. Tirez ce rost, il est sec. Des viandes seches, sont des jambons, des cervelas. Des confitures seches, des fruits secs, sechez au four, ou au Soleil. Il ne faut pas relier les livres qu'ils ne soient bien secs, de peur qu'ils ne maculent. On s'enrheume, quand on couche dans des draps qui ne sont pas bien secs.
 
SEC, se dit quelquefois des liqueurs, & des ruisseaux où il y a peu d'eau. On appelle du vin sec, qui n'est point gras, ni onctueux. La meilleure qualité du vin d'Espagne, c'est d'être sec. On dit qu'un ruisseau est sec, quand il y a peu d'eau ; on le passe à pied sec sur des pierres, ou en se mouillant fort peu.
 
En termes de Manege, on dit qu'on remet un cheval au sec, quand aprés l'avoir mis à l'herbe, ou au verd, on luy donne le foin & l'avoine. Une des bonnes qualités du cheval, c'est d'avoir la jambe seche, sans eaux, ni fluxions ; & une des mauvaises, c'est d'avoir la bouche seche, & ne l'avoir pas fraische.
 
En Maçonnerie on appelle un mur de pierres seches, quand il est fait sans plastre ni mortier, mais seulement de pierres arrangées les unes sur les autres, comme étoient les grands bastiments des Anciens, & tel qu'est l'Arc de Triomphe qu'on bastit à la porte St. Antoine.
 
SEC, se dit aussi des metaux, & des étoffes qui sont cassantes & difficiles à mettre en oeuvre. La trempe de cet acier le rend trop sec & cassant. Il faut choisir entre les étoffes celles qui sont moelleuses, qui ne sont point seches ni cassantes. Les Artisans appellent filer sec, quand ils filent de la laine degraissée avec du savon noir, qui est propre pour les serges & estamines.
 
En termes de Marine, on dit aller à sec, quand on va seulement à masts & à cordes, sans aucunes voiles, comme on fait durant les tempestes. On dit aussi, qu'on met un vaisseau à sec, quand on le met hors de l'eau pour le radouber.
 
Au Palais on appelle une consultation seche, celle qu'on fait par occasion à un Advocat ami, sans luy presenter de l'argent. On appelle aussi une visite, une promenade seche, lors qu'on ne fait point de collation, qu'on n'y boit, qu'on n'y mange point.
 
SEC, se dit figurément en choses spirituelles & morales. On dit qu'un homme a l'esprit sec, lors qu'il est sterile, qu'il ne produit aucunes pensées ; que son entretien est sec, quand il est peu agreable ; qu'un stile est sec & dur, quand il est sans figures, sans ornements, sans fluidité. On dit aussi d'un ouvrage de peinture, ou de sculpture, qu'il est sec, quand il n'a pas cet air tendre & poli qui luy donne de l'agreement, quand les clairs sont trop prés des bruns, lors que les couleurs ne sont pas assez meslées. Il est opposé à tendre, & moelleux.
 
On dit aussi, qu'on a fait une repartie seche, une reprimende seche, pour dire, forte, brusque, picquante, ou severe. On dit aussi, Regarder une chose d'un oeuil sec, pour dire, sans être esmeu de pitié, de compassion. Un Stoïque auroit veu d'un oeuil sec la ruine de sa patrie, de sa famille, sans jetter une larme.
 
À SEC. adv. se dit en ces phrases. Mettre à sec, dessecher, tirer l'eau entierement, ou la plus grande partie. Quand on pesche un estang, on lasche la bonde pour le mettre à sec. On met des marais, des fossez à sec par plusieurs rigoles & saignées. On met un puits à sec pour le curer.
 
SEC, se dit proverbialement en ces phrases. Il nous l'a donnée bien seche, en parlant d'une bourde, d'une menterie impudente. Il y a employé le verd & le sec, pour dire, Il y a employé toute sa force & son industrie. On dit qu'une chose est seche comme une allumette, comme bresil, pour dire, qu'elle brusle bien ; & d'un homme maigre, qu'il est sec comme un pendu d'esté. On dit aussi, qu'on a mis quelqu'un à sec, pour dire, qu'on luy a gagné tout son argent, ou qu'on l'a ruiné d'une autre maniere. On dit d'un meschant homme, Il y a long-temps qu'il devroit être sec, pour dire, qu'il devroit être pendu. On dit aussi à celuy qui croit qu'un homme est en vie, quoy qu'il soit mort, Il y a long-temps qu'il est sec. On dit aussi, qu'un homme boit sec, quand il boit de grands coups, sans rien laisser dans le verre. On dit aussi, Manger son pain tout sec, pour dire, Faire mauvaise chere, n'avoir rien à manger avec son pain.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020