semonce

 

définitions

semonce ​​​ nom féminin

Ordre donné à un navire de montrer ses couleurs, de s'arrêter. —  Coup de semonce : coup de canon appuyant cet ordre ; au figuré avertissement brutal, acte d'intimidation.
Avertissement sous forme de reproches. ➙ réprimande.
 

synonymes

semonce nom féminin

remontrance, réprimande, reproches, admonestation (littéraire)

coup de semonce

[Nautisme] sommation

avertissement

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Alors, de joie et de surprise sans doute, car elles s'attendaient à une semonce, elles partirent d'un éclat de rire.Hugues Rebell (1867-1905)
Il lui savait, au contraire, un gré infini de la semonce, se jurant bien qu'elle lui profiterait.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je le remerciai de sa semonce amicale et lui donnai l'assurance que je tiendrais toujours à honneur de mériter la grande confiance qu'on me témoignait.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
On nous appela ensuite pour nous prononcer notre liberté, qui fut précédée d'une grande semonce.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Cela constituera un coup de semonce pour ces sur une certaine période, leurs navires seront interdits les uns après les autres s'ils ne sont pas améliorés.Europarl
L'annonce de la visite de son ami ne lui causa qu'un médiocre plaisir, car il s'attendait à une seconde édition de la semonce.Henry Gréville (1842-1902)
Moi non plus, je ne voulais pas le laisser ainsi, mais j'avais jugé qu'une pénitence et une semonce lui étaient nécessaires, et je restais inexorable.Pierre Loti (1850-1923)
Pierre baissa la tête comme s'il avait reçu une semonce et ne dit plus rien.Henry Gréville (1842-1902)
Lise se leva à demi, mais se rassit aussitôt, sans même écouter comme elle l'aurait dû la semonce maternelle.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Il s'avançait la tête basse, le regard en dessous, tendant le dos, prêt à recevoir sa semonce.Alexis Bouvier (1836-1892)
La princesse la consola de son mieux et profita de l'occasion pour lui faire une petite semonce.Henry Gréville (1842-1902)
Primrose se faisait ces reproches, cette exhortation, cette semonce, rapidement et à l'abri d'un bon oreiller.Jacques Cazotte (1719-1792)
Les signes du zodiaque, appelés et interrogés à leur tour, ont été moins clairs dans leurs explications, ce qui leur a valu une assez forte semonce.Henry Murger (1822-1861)
Elle était la seule femme, à cette époque, osant bâiller tout haut, en pleine académie, ce qui lui valut une verte semonce du secrétaire perpétuel.Jules Janin (1804-1874)
L’occasion est donc idéale pour tirer un coup de semonce et prendre une initiative législative.Europarl
Tony, qui se serait plutôt attendu à une verte semonce de la part du bon, mais rigide colonel, ne comprenait rien à ces témoignages de tendresse.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Oudinot avait flétri le jeune homme d'une forte semonce, puis l'avait renvoyé au peloton pour instruire les recrues de la dernière levée.Paul Adam (1862-1920)
De cette soirée, je me rappelle simplement un plaisir délirant et les bêtises que j'ai dites, parce qu'elles me valurent le lendemain une verte semonce.Jean de la Brète (1858-1945)
Enfant, un jour on le gronda, et, sorti de la chambre, il entendit ses parents rire de la tête pleurarde qu'il avait faite à la semonce.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il essaya encore de se défendre, mais elle lui ferma la bouche par une semonce si violente qu'il dut se taire.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SEMONCE » s. f.

Priere qu'on envoye faire à des parents & amis d'assister à une nopce, à un enterrement. C'est un valet de Crieur qui fait la semonce d'un enterrement. Un parent se charge de la semonce des nopces. Ce mot vient du Latin submonitio. On le disoit autrefois de toutes sortes de convocations des personnes & des assemblées qui se faisoient à cri public, comme pour le ban & arriere-ban, pour les Estats, & pour la comparution en Justice.
Drôles d'expressions Avoir la science infuse Avoir la science infuse

Avoir la science infuse : prétendre tout savoir.

Alain Rey 10/06/2020